Raptors

Miracle XXL pour les Raptors : OG Anunoby offre le Game 3 au buzzer à Toronto, le champion en titre n’est pas mort !

C’est un véritable miracle qui a eu lieu ce jeudi soir, pour sauver la soirée et peut-être la saison des Raptors. Mené 2-0 et sur le point de voir le score de la série passer à troizère, OG Anunoby a planté le plus gros shoot de sa carrière pour faire triompher les siens. Score final, 104-103 pour Toronto, il y a encore de l’espoir au Canada !

Tout est une question de millimètre, et de centièmes de secondes. Vous pouvez préparer une rencontre pendant des semaines, des jours, des heures, avoir prévu tous les ajustements, les remplaçants, et tout peut basculer en une action. Que se serait-il passé si le tir d’Anunoby avait été trop court ? Qu’aurait-on dit si Lowry avait effleuré les immenses bras de Tacko Fall avec sa passe ? Avant de revenir sur ces points majeurs, remettons le contexte en place. Boston menait déjà bien sa série face au champion en titre, et ce troisième match ne changeait absolument pas la donne. Entre l’excellente défense des Celtics sur Pascal Siakam, le match ultra-propre de Kemba Walker et une dernière passe merveilleuse du All-Star qui devait servir de game-winner pour son équipe, tout allait dans le sens de la maison verte. Les quart-temps avaient beau s’enchaîner, rien ne laissait présager un comeback des copains de Toronto. Certes, Kyle Lowry donnait absolument tout dans la bataille, Fred VanVleet continuait à artiller de loin, mais comment s’en sortir sans momentum ? Comment espérer sans réussite à trois-points ? Il faudrait un miracle pour que la série revienne à 2-1. Ce miracle, il a bien eu lieu. Au départ, Boston possède la balle dans ses mains et on sent que ce sera la dernière séquence du match. Dans une reconversion momentanée des Harlem Globe Trotters, Kemba dribble entre plusieurs défenseurs avant de servir Daniel Theis pour un dunk. Célébration évidente de Boston, qui mène de deux points et a laissé seulement 0,5 seconde aux Raptors pour s’en sortir. Soyons clairs, à ce moment précis du match, Toronto est à un geste d’être mené 3-0. Ces fameux millimètres et centièmes de secondes mentionnés en préambule. Tous ces efforts, qui mènent à une seule remise en jeu. Si tu la foires, c’est 0-3 et donc une élimination quasi-inévitable face aux Celtics. Kyle Lowry récupère alors le cuir et doit exécuter une action amenée tant bien que mal par Nick Nurse, pendant que Tacko Fall agite ses interminables bras devant le meneur qui a une passe à réaliser. Tout le monde est pris. Mais qui se retrouve tout seul à l’opposé ? Odji.

Peut-être aurons-nous l’occasion de revenir sur la couverture défensive des Celtics, qui rendait hommage à un paquet d’équipes passoires dans l’histoire moderne et a exposé Brad Stevens et ses hommes de manière assez violente. En défense de zone (?) sur cette ultime remise en jeu, Daniel Theis et Jayson Tatum ont l’air de se mélanger les pinceaux, et Marc Gasol le remarque bien pour poser un écran afin de donner du rab à Anunoby. La passe est envoyée par Lowry, lui qui a perdu environ 10 ans d’espérance de vie en ayant mangé un coup de genou extrêmement puissant dans les parties intimes plus tôt dans la partie. Tant pis pour le short, la priorité c’est que le ballon arrive dans les mains d’OG. L’ailier reçoit bien la balle, et malgré le contest de Jaylen Brown il arrive à envoyer un shoot au buzzer. Alors, 3-0 ou 2-1…? Tchaf, explosion de joie à Toronto, Anunoby fait ficelle ! Pendant que les joueurs des Raptors foncent sur le jeune homme pour le câliner, les arbitres foncent à la table de marque afin de vérifier que le tir a été envoyé avant le buzzer. Les mâchoires tombent du côté de Boston, eux qui étaient si près de mener 3-0 dans la série. C’est un véritable miracle donc, qui a sauvé les champions en titre cette nuit. Un miracle permis par l’abnégation de Lowry tout au long de la partie, mais aussi une certaine forme de relâchement de la part des Celtics. Plus d’une fois, on a senti que Boston avait la possibilité d’enfoncer définitivement la tête des Canadiens sous l’eau, sans réussite hélas. Il faudra être fort, très fort pour revenir au Game 4 et bloquer l’enthousiasme de Toronto, qui se sent renaître suite à ce shoot inespéré. Les potes de Serge Ibaka sont en effet relancés par cette action, qui les sauve de la noyade et leur redonne une chance d’y croire. Certes, Boston joue globalement mieux que les Raptors sur l’ensemble de la série, mais ce n’est pas la première fois que l’on voit un match qui va à l’encontre du flow du jeu et peut faire basculer toute une série.

Non, non non, Toronto n’est pas mort ! Au bord de la falaise sur ce Game 3, les Raptors ont été sauvés par une action exceptionnelle, ponctuée par ce shoot de OG Anunoby. De quoi relancer la partie, ou un simple miracle d’un soir ? La réponse au Game 4, attention Boston vous êtes attendus au tournant !

stats Raptors Celtics 4 septembre 2020

1 Comment

1 Comment

  1. Alceste Poquelin

    4 septembre 2020 à 7 h 38 min at 7 h 38 min

    Le genre de défaite qui peut faire mal à la tête et retourner une série. Kanter nous coute le match. Brown pas terrible en défense sur le buzzer beater.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top