Playoffs NBA

Preview de la série Bucks – Heat : attention, cette série est peut-être plus équilibrée que vous voulez bien le croire

Jimmy Butler VS T.J. Warren

Ne sous-estimez jamais le cœur d’un mâle alpha.

Source image : NBA League Pass

Comme prévu, c’est face au Heat de Miami que Giannis Antetokounmpo et les Bucks tenteront de rallier la finale de conférence pour la deuxième saison consécutive. Les Pacers et le Magic auront été un apéritif tranquille, et on peut désormais s’installer à la table des chefs car cette série sent clairement la grande gastronomie. 

Pas sûr que les Bucks n’abordent cette série en gonflant de trop les pecs, en tout cas on ne leur conseille pas. En cause ? Le Heat débarque dans leurs vies, avec comme background celui d’une équipe qui les a déjà grandement inquiété cette saison. 2-1 Heat en régulière, à chaque fois avec une équipe de Milwaukee au complet, et une franchise floridienne qui semble avoir les clés pour répondre au défi physique des n°1 de l’Est. En premier lieu ? Un Bam Adebayo déjà clairement identifié dans les actes et dans les chiffres comme l’un des joueurs les plus à même de défendre Giannis Antetokounmpo, alors que Jimmy Butler se charge pour sa part de défendre l’entièreté ou resque des autres attaquants adverses. Plus globalement ? Une équipe du Heat homogène, forte d’un noyau de vétérans solides (Buter donc, mais également Goran Dragic, Jae Crowder et Andre Iguodala) entourant des gamins qui ne respectent personne. Tyler Herro, Duncan Robinson ou Kendrick Nunn pour envoyer les missiles, Bam Adebayo pour contrôler l’espace aérien, Derrick Jones Jr. et Kelly Olynyk qui rentrent respectivement pour défendre, postériser des gens et jouer les facteurs X en attaque, et ça donne au final un ensemble qui commence à faire causer en haut lieu.

De là à faire tomber la bête du Wisconsin ? Le raccourci est un peu rapide mais on ne doit jamais dire fontaine avant une bataille. Bataille, Fontaine, paragraphe suivant merci.

Car les Bucks ne goûtent probablement que très peu à cette fronde floridienne qui monte depuis quelques semaines, et il est également utile de rappeler quelques facts. 1) Milwaukee est, jusqu’à preuve du contraire, la meilleure équipe non pas de l’Est mais de la NBA toute entière. C’est un fait. 2) Giannis Antetokounmpo est un jeune homme en forme qui pose actuellement en 25 minutes de moyenne les mêmes stats que Shaquille O’Neal pendant son prime. Vite, un Spedifen. 3) Les Bucks possèdent la meilleure attaque de la Ligue… et l’une des meilleures défenses également, ça calme. 4) L’objectif de Milwaukee cette saison n’est pas de prouver quoique ce soit face à Miami mais bien d’aller chercher la première bague de la franchise depuis Jabbar, sacré défi. 5) Le roster à la disposition de Mike Budenholzer est l’un des plus profonds de la Ligue. Pas de Chris Silva ou de Tonton Udo ici, tout le monde joue et tout le monde le fait bien. Et on pourrait continuer un moment hein, tant les Bucks 2020 sont une véritable machine.

Ça part donc sur une opposition musclée, sur le terrain et… en dehors car la bataille des coachs s’annonce également intense, entre une équipe qui rêve de bague et l’autre qui croit dur comme fer pouvoir créer la surprise. Une série de bonhommes, et peut-être bien… plus serrée qu’elle n’y parait ?

Le programme de la série

  • Game 1 : Bucks – Heat, 31/08, 0h30
  • Game 2 : Bucks – Heat, 02/09, horaire à déterminer
  • Game 3 : Celtics – Raptors, 04/09, horaire à déterminer
  • Game 4 : Celtics – Raptors, 06/09, horaire à déterminer
  • Game 5* : Bucks – Heat, 08/09, horaire à déterminer
  • Game 6* : Celtics – Raptors, 10/09, horaire à déterminer
  • Game 7* : Bucks – Heat, 12/09, horaire à déterminer
Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top