Los Angeles Clippers

Doc Rivers ne comprend pas la faiblesse mentale de son équipe dans le Game 4 : « Je ne suis pas Sigmund Freud »

sigmund freud

À votre avis, Paul George, il choke à cause de son enfance ?

Source image : Youtube / ARTE

Ça commence à faire beaucoup pour Doc Rivers et les Clippers. Parmi les favoris pour le titre, ils viennent de perdre leur deuxième match dans la série face aux Mavericks. Un Game 4 qui semblait pourtant maîtrisé par les Californiens, jusqu’à ce qu’un blondinet de 21 ans leur roule dessus. Sale soirée pour le Doc, qui ne comprend toujours pas la faiblesse mentale de ses joueurs. En même temps, mener de 21 points et perdre à la fin, c’est vrai que ça fout les boules.

Les Clippers avaient l’occasion de passer à 3-1 dans leur série face aux Mavs, eh bah c’est raté. Un Luka sauvage apparaît, et ça fait 2-2 dans une série totalement relancée. Le pire, c’est que les Angelinos avaient le match en main tranquillement avec un avantage de 21 points dans le deuxième quart, de quoi énerver Doc Rivers bien comme il faut. Un contender qui choke un tel avantage dans un match de Playoffs ? Sans Kristaps Porzingis en face ? C’est le genre de truc qui passe mal. À force de jouer en tongs toute la saison, forcément, on prend des mauvaises habitudes, et le Doc n’a pas manqué d’égratigner ses joueurs en conférence d’après-match, via ESPN :

« Honnêtement, je trouve que nous avons été très faibles mentalement ce soir. Je ne sais pas pourquoi, je ne suis pas Sigmund Freud. Mais le résultat, c’est qu’on mène de 20 points et on prend des fautes techniques. C’est le genre de choses qui donnent du jus à l’adversaire. Au fond – et je dis ça depuis les trois derniers matchs – nous sommes tellement meilleurs que ça. Mais honnêtement, il faut donner du crédit à Dallas. Ils devaient faire sans Porzingis, mais ils ont continué à jouer. Ils ont joué ensemble, ils ont fait bouger la balle. Vous pouviez voir la différence dans l’esprit. […] Nous sommes tous fautifs, moi y compris. »

On l’a bien compris, le Docteur Rivières n’a pas apprécié le manque de discipline de ses joueurs lorsque les Mavs sont revenus dans le match. D’un côté, une équipe moins talentueuse mais qui joue à fond, et de l’autre, une équipe qui se relâche et qui est loin d’évoluer au niveau défensif attendu. Ça pouvait passer en saison régulière, mais pour gagner en Playoffs, il faut mettre les tongs définitivement au placard, et ça, pour des Clippers habitués à la plage de Santa Monica, c’est pas toujours facile. De plus, il suffit que certaines de leurs stars (oui, on parle bien de toi, « Playoffs P ») ne soient pas au rendez-vous, et ça fait deux défaites en quatre matchs. Alors, à 2-2, rien de dramatique pour l’instant, les Clippers ont largement les moyens de se remettre à l’endroit pour taper du poing sur la table, mais une mauvaise surprise est vite arrivée. Les vacances, c’est terminé, il faut se mettre au boulot sérieusement.

Doc Rivers n’est pas Sigmund Freud, mais Doc Rivers va quand même devoir trouver une solution pour rebooster ses joueurs. Paul George doit arrêter de regarder des VHS de Michael Kidd-Gilchrist et se remettre à jouer comme un candidat MVP. En bref, les Clippers vont devoir jouer sérieusement au basket pour continuer l’aventure dans la bulle.

Source texte : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top