Coach Rankings

Officiel : Nick Nurse élu Coach of the Year à la quasi-unanimité, en deux ans le mec a quasiment tué le game

Nick Nurse 22 août 2020

Voici un homme qui pourrait bien rafler douze titres dans les vingt prochaines années.

Source image : Youtube

C’était un secret de polichinelle, même si les coachs avaient préféré voter il y a quelques semaines pour un duo Mike Budenholzer / Billy Donovan. Nick Nurse a donc été élu Coach of the Year pour la saison 2019-20, un an après avoir mis la main sur le trophée NBA pour sa saison rookie en tant que coach. Ça va Nick, pas trop pressé ?

58 victoires et 24 défaites pour sa saison rookie, puis un parcours parfait en Playoffs pour aller offrir aux Raptors le premier totre de leur courte histoire. Ça c’était la saison passée, et Nick Nurse aurait presque pu prendre sa retraite après douze mois seulement passé sur le banc. Mais Nicolas Infirmière est un perfectionniste et voilà donc que sa franchise a terminé sa régulière 2019-20… avec un bilan meilleur encore que celui de la précédente, le tout sans Kawhi Leonard s’il vous plait, parti vendre son corps et son âme tenter le doublé à Los Angeles. A l’arrivée ? 53 victoires, 19 défaites, un pourcentage de victoire encore plus beau, et une masterclass collective offerte toute l’année aux 29 autres franchises de la Ligue. En attaque d’abord, où Nurse a très vite réussi à redistribuer les cartes sans son MVP des Finales et ses 30 pions par match environ, mais également (et surtout ?) en défense, là où la troupe de Toronto a une fois de plus fait suffoquer un paquet d’attaquants. Individuellement, Kyle Lowry, Fred VanVleet, O.G. Anunoby, Pascal Siakam, Marc Gasol et Serge Ibaka font tous partie des valeurs sûres à leurs postes, mais collectivement Nick le scientifique a donc réussi à magnifier tout ça au point de faire de cette équipe l’un des verrous les plus redoutés de ces dernières années et tout simplement la meilleure équipe de NBA cette saison aux points encaissés. 

Des joueurs qui progressent, des rotations gérées aux petits oignons avec une bench mob dont Nick déposera bientôt le brevet (Powell, Boucher, Ibaka, Davis cette saison), des systèmes offensifs et défensifs au cordeau et donc, forcément, des résultats qui suivent, il n’en fallait donc pas plus à la NBA pour offrir à l’un des ses plus grands intellectuels le trophée qu’il méritait plus que les autres. Un peu plus que Mike Budenholzer, un peu plus que Billy Donovan, Brad Stevens, Rick Carlisle, Frank Vogel ou Erik Spoelstra, des mecs dont il pourrait d’ailleurs en rencontrer une partie dans les prochaines semaines pour des batailles tactiques qui s’annoncent bien savoureuses. A noter également qu’un mec absolument bourré a cru bon de donner son vote à Nate McMillan, probablement celui qui a mis Doc Rivers deuxième, probablement un mec qui a voté Jean Lassalle aux dernières présidentielles. Pour l’instant ? Il est l’heure de fêter la St Nick Nurse, le bonhomme le mérite amplement, et peut-être même… que le plus beau reste à venir.

COY rankings 23 août 2020

Gloire à Nurse, gloire aux Raptors, gloire à l’un des programmes les plus solides qui soit depuis pas mal d’années désormais, et encore plus depuis l’arrivée du gourou sur le banc. Y’a plus qu’à fêter ça avec un back-to-back, et dépêchez-vous si vous voulez mettre un billet là-dessus car la cote est de plus en plus basse.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top