Equipes

Indiana Pacers – Miami Heat, les pronostics de la rédaction : les éternels sous-cotés surprendront-ils encore ?

table discussion rédaction

On parle des Pacers, pour info.

Source image : TrashTalk

C’est la tradition, tous les ans chaque série de Playoffs a droit à ses pronostics maisons. Parfois cela démontre toute notre expertise, alors qu’à d’autres occasions le monde se demande bien pourquoi certains nous appellent « spécialistes ». 2020 ne déroge pas à la règle, alors on se mouille sans plus attendre, et on vous invite à en faire de même.

Ben : Miami Heat – 4-2

On sait à quoi s’en tenir avec les Pacers, toujours regardés de haut mais toujours aussi dangereux. Surtout depuis que Michael Jordan s’est déguisé en T.J. Warren et qu’il sera opposé à son pire ennemi. Mais les absences de Jeremy Lamb et surtout de Domantas Sabonis vont peser trop lourd dans la balance contre une équipe de Miami intrigante qui pourrait poser de sérieux problèmes aux Bucks au tour suivant. On a appris à ne pas sous-estimer Indiana mais ça sent quand même bien la cinquième élimination consécutive au premier tour des Playoffs.

Nicolas M. : Miami Heat – 4-2

Jimmy Butler vs. T.J. Warren, on va y avoir droit pendant toute une série de Playoffs. Régalade pour nous, mais au niveau du duel opposant Miami à Indiana, ça s’annonce quand même compliqué pour les Pacers. Des absents de marque avec Domantas Sabonis et Jeremy Lamb, un Victor Oladipo pas encore de retour à son meilleur niveau, il faudrait un Warren monumental comme en début de reprise pour qu’Indiana ait une vraie chance de rivaliser. Mais T.J. a aussi quelques petits bobos et a tendance à galérer face au Heat de Butler. Pas top le match-up. Miami, c’est solide collectivement, c’est profond, y’a de l’expérience et de la jeunesse, y’a deux All-Stars, ça fait beaucoup pour une équipe d’Indiana certes solide collectivement mais surtout limitée.

Bastien : Miami Heat – 4-2

Le réveil de Victor Oladipo peut tout changer, mais pour le moment il n’y a pas de quoi espérer ce type de scénario côté Pacers. Une série qui s’annonce physique, intense, avec du jeu exécuté et des stars qui se rentrent dans la gueule tous les soirs. Minimum 4 bastons sur l’ensemble de la confrontation, et un Jimmy Butler qui devrait ressortir vainqueur en étant dans un groupe plus structuré, plus prêt, plus complet, plus capable de s’adapter.

Giovanni : Miami Heat – 4-1

Un peu dur pour les Pacers je conçois, mais pour moi cette série n’a absolument rien d’équilibré sur le papier. Avec un Domantas Sabonis frais et dispo et un Victor Oladipo à son niveau de 2018 ? Ouais, ça aurait pu partir en sept. Mais avec des si Hassan Whiteside serait un joueur de basket alors pour moi cette série ira très vite car le Heat domine Indiana à quasiment tous-les-ni-veaux. Coaching, match-ups, expérience, leadership, rien ne va dans le sens des Pacers, Jimmy Butler est un tronpa comme Indy n’en possède pas, le banc du Heat est l’un des meilleurs de la Ligue, T.J. Warren est en feu mais reste pour moi un amour de vacances, et si les jeunes de Mayami sont capables de se mettre rapidement en mode Playoffs derrière le quatuot de tontons Jimmy – Dragic – Crowder – Iggy… la série pourrait être torchée dans les dix jours. Et vous savez quoi, j’étais à deux doigts de partir sur un 4-0.

Alexandre : Miami Heat – 4-2

Une série serrée entre les Pacers et le Heat ? On dit oui et on signe tout de suite ! Le Heat a les faveurs de beaucoup de pronostics, parfois avec une marge très large. Pour autant, nous avons bien vu que les Pacers ont du répondant avec une triplette extérieure (Brogdon, Oladipo, Warren) qui peut poser de gros problème à défense floridienne si ça commence à mettre dedans. Dessous : Myles Turner va devoir mener un combat énorme ET planter de loin pour ne pas laisser Adebayo dicter sa loi. Les deux bancs ont des arguments donc il faudra voir lequel prendra le dessus. Non en fait là où le Heat va faire la différence, c’est dans les ajustements de Spoelstra et surtout l’alliage de talent et d’expérience que représente Jimmy Butler. Il a un compte à régler avec Warren, il doit être le meilleur joueur de cette série. Si c’est le cas, ça ne devrait pas échapper au Heat.

Nicolas V. : Miami Heat – 4-2

Les Pacers, bien que guidés depuis deux semaines par un T.J Warren possédé, auront sans doute bien du mal à rendre la pareille sur septs matchs à un Heat bien remonté et sortant d’une reprise mine de rien assez séduisante. Sans Jeremy Lamb et surtout Domantas Sabonis, ça s’annonce mission impossible d’autant plus qu’en face, un certain Jimmy veut montrer à tout les habitants de l’Indiana qu’ils feraient mieux de baisser les yeux quand South Beach se pointe en ville. Je vois bien le Heat en lâcher deux, sur du management de mi-série et un autre pour un gros match de la doublette Brogdon – Oladipo, mais ça n’ira pas plus loin.

Thomas : Miami Heat – 4-0

À un moment, il faut prendre des risques. Oui c’est aventureux, oui c’est un peu ballzy mais bon quoi qu’il arrive le Heat va l’emporter sur les Pacers. T.J Warren était en feu jusqu’à temps qu’il croise Jimmy Buckets et sa défense de malade mental, et même si sur la dernière rencontre entre les équipes bis Indiana a dominé les débats, il ne faut vraiment pas croire que la série va se calquer sur un Alizée Johnson et Doug McDermott contre Solomon Hill. Sans Sabonis la tâche des hommes de McMillan va être des plus ardues. Pour prendre un match à Rico Blanco Spoelstra il va falloir sortir des Holiday de gala et que Victor Oladipo retrouve son niveau de All-Star, le tout combiné à un  grand Myles Turner. Le pari du sweep est tendu mais pourquoi ne pas y croire ? La match-up est censé être la plus serrée de l’Est mais seulement sur le papier, parce ça va être une boucherie si vous me croyez.

Antoine : Miami Heat – 4-1

Le duel qu’on attendait. Outsider contre outsider. Jimmy Buckets contre Three-J Warren. Ça va être génial… pour les fans du Heat. Si sur le papier on peut se dire que ces deux équipes vont rivaliser, sur le terrain, j’ai du mal à voir TJ Warren et ses potes en capacité de manger le Heat. Bam Adebayo va se faire un plaisir de déguster la raquette des Pêcheurs et sur les secteurs extérieurs, tout m’a l’air plus carré côté Miami. Et puis on connait Jimmy Butler, quand il commence à entourer des dates dans le calendrier, c’est pas très bon pour l’équipe d’en face. Il devrait se faire un plaisir de lock down Warren pendant toute la série, car comme le dirait si bien le grand Mike : « It has become personnal ». 4-1 donc, un match de pris par les Pacers mais pas plus, peut être des matchs serrés sur l’ensemble de la série mais le Heat aura toujours le dernier mot.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top