Equipes

Boston Celtics – Philadelphia Sixers, les pronostics de la rédaction : mais en fait… on est sûr qu’elle va être serrée cette série ?

table discussion rédaction rookie mvp

On veut bien votre avis tiens.

Source image : TrashTalk
C’est la tradition, tous les ans chaque série de Playoffs a droit à ses pronostics maisons. Parfois cela démontre toute notre expertise, alors qu’à d’autres occasions le monde se demande bien pourquoi certains nous appellent « spécialistes ». 2020 ne déroge pas à la règle, alors on se mouille sans plus attendre, et on vous invite à en faire de même.

Ben : Boston Celtics – 4-1

C’était censé être LA série la plus intéressante de la Conférence Est au premier tour. Mais ça, c’était avant que Ben Simmons ne quitte la bulle pour se faire opérer du genou et que Joel Embiid accumule, lui aussi, les petits bobos gênants. Les Sixers n’ont jamais été dans le rythme hors de la maison cette saison et si cette longue pause était sur le papier un net avantage pour Philadelphie, la cité de l’amour fraternel part tout simplement de trop loin pour battre une écurie mieux équilibrée et portée par un Jayson Tatum plutôt saignant dans la bulle. Un petit match pour l’honneur, mais ça sent le roussi pour Brett Brown.

Nicolas M. : Boston Celtics – 4-1

La saison aura été compliquée pour les Sixers, et je les vois bien tomber sans gloire au premier tour face aux Celtics. L’absence de Ben Simmons fait mal et même s’il y a encore pas mal de talent autour d’un Joel Embiid lui aussi touché par quelques petits pépins, difficile d’avoir confiance en cette équipe face à une formation de Boston plutôt solide dans la bulle. Kemba Walker est de retour en forme, Jayson Tatum, Jaylen Brown et Gordon Hayward ont tous connu des belles performances sur cette reprise et on a une équipe des Celtics qui globalement tourne bien. Alors mis à part une série en 40-20 de Joel Embiid face aux intérieurs de Boston et un Shake Milton en mode milk-shake, Philly va rapidement devoir faire ses valises.

Giovanni : Boston Celtics – 4-2

Super partagé. D’un côté j’imagine mal une équipe dont le partage du ballon est le plus gros point faible et privée… de son joueur le plus collectif inquiéter une institution de basket comme celle de Brad Stevens. De l’autre ? Hum, Tobias Harris et surtout Joel Embiid face à la raquette XXS de Boston ? Les défenseurs Jsh Richardson, Matisse Thybulle et Jojo pour emmerder les snipers des C’s ? Pourquoi pas. On partira tour de même sur un 4-2 assez tranquille, même si un 4-1 ou un… 4-3 ne me paraîtrait pas surprenant. Vraiment chiants ces Sixers.

Bastien : Boston Celtics – 4-3

Voici la série dont le score final, quel qu’il soit, ne m’étonnera pas. 4-0 pour Boston ? Dynamique de merde des Sixers, les Celtics qui déroulent et Philly dont le vestiaire implose. 4-2 pour les Sixers ? Joel Embiid marche sur la raquette adverse, Kemba Walker se fait museler et le talent de Philly tient le regard avec celui de Boston. On va donc couper la poire en deux et dire 4-3 pour les potes de Tatum, car au petit jeu des ajustements quelque chose me dit que Brad Stevens a un peu plus de capacités que Brett Brown à y arriver. Juste un peu, mais pas trop. Y’a 100 balles à aller chercher, merde.

Alexandre : Boston Celtics – 4-2

Les Celtics sont dans la foulée d’une bonne fin de régulière dans la bulle. Ils ont du talent sur beaucoup de postes et un coach qui semble avoir trouvé le bon équilibre dans ses rotations. On ne peut pas en dire autant des Sixers. Ben Simmons s’est blessé, il ne sera pas là pour les Playoffs. Et alors le niveau de jeu proposé… C’est vraiment faiblard d’un point de vue collectif. Embiid peut (doit) dominer ses vis-à-vis au poste 5 dans cette série. Horford et Tobias Harris peuvent aussi faire de belles choses mais les Sixers semblent partir de trop loin en tant que groupe pour qu’on puisse les imaginer faire un upset.

Nicolas V. : Boston Celtics – 4-1

Voilà deux équipes sur des dynamiques parfaitement opposées. D’un côté des Celtics qui sont bien montés en température durant ce mois de basket, tout en gérant à la perfection le cas Kemba Walker, désormais prêt à prendre la gonfle quand il le faudra. En face, les Sixers sont privés de Ben Simmons, dont l’omniprésence en matière de création de jeu mais aussi de scoring sera certainement un manque énorme pour l’équipe dans cette série. En fonction du premier match, Philadelphie peut en prendre un ou deux mais je ne vois pas Boston perdre son temps si ça n’est pas nécessaire, d’autant plus que ce seront les Raptors que devraient les attendre derrière.

Thomas : Boston Celtics – 4-2

Toujours pas d’upset ici à l’Est et vu la saison décevante des Sixers en prendre deux sans Ben Simmons c’est déjà pas mal tant son absence est importante. Embiid va se les friser dans la raquette des C’s mais pas de là à sortir les Leprechauns. Le collectif de Boston est encore trop bien rodé pour jarter dès le premier tour. Les blessures, l’état de forme et le contexte de bulle sans l’aide de supporters pour les rencontres à « domicile » vont avoir raison de Philly. Les Celtics sont juste au-dessus des hommes de Brett Brown cette année et avec le trio magique des gars à plus de 20 points entre Kemba Walker, Jayson Tatum et Jaylen Brown, tout le monde peut scorer chez eux. Sans compter sur l’expérience d’Hayward, la progression du nouveau Dirk de Daniel Theis et la polyvalence de Marcus Smart. Un bon alliage pour sécuriser l’accès au deuxième stage. Et si on peut avoir un peu de Tacko vs JoJo, on signe !

Antoine : Boston Celtics – 4-1

On aurait eu cette même série dans un cadre « normal » (avec matchs à domicile et extérieur etc) le prono aurait été tout autre. Philly à la maison, même sans l’avantage du terrain, c’est très costaud. Mais là, on a peur pour les Sixers. Philadelphie peut en prendre deux car Joel Embiid n’a toujours aucun adversaire de taille dans la raquette des C’s et que combiné à des bons matchs des Tobias Harris et consorts, ça peut gagner des matchs. Mais au global, les hommes de Brad Stevens sont tellement mieux préparés. Jayson Tatum a enfin passé le step qu’on attendait et autour c’est très sérieux. Je ne vois pas dans quel monde les extérieurs de Philly ne se font pas manger par ceux des Celtics. Sans Ben Simmons, les Sixers perdent un trop gros atout pour rivaliser avec cette équipe de Boston. On devrait quand même avoir une belle série, Celtics-Sixers y’a toujours moyen que ça se la colle, mais cette année, les C’s sont plus forts.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top