Playoffs NBA

Celtics – Sixers au premier tour : la revanche de 2018 manquera peut-être un peu de sel

Ben Simmons blessé 7 aout 2020

La seule façon pour les Sixers de gagner aurait été d’organiser la bulle au Wells Fargo Center.

Source image : Youtube

Sur le papier, c’était peut-être la série que l’on attendait le plus dans cette partie de tableau. Mais les Sixers n’ont pas vraiment réalisé la saison promise et les dernières updates des docteurs ne nous incitent pas à l’optimisme. Pour le vrai remake de la série de 2018 entre Philadelphie et les Celtics, il faudra peut-être patienter encore un peu.

Mais si, vous savez ! Les premiers Playoffs de Joel Embiid et Ben Simmons, futur rookie de l’année au terme de sa saison sophomore (woops). Le grand retour des Sixers dans le Top 8 de leur Conférence après des années de souffrance à essayer de faire confiance au Process en rêvant d’un avenir meilleur. Deux ans plus tard, pas sûr que les fans des Sixers soient complètement convaincus de la direction prise par leur équipe fétiche. Pourtant, ils n’étaient pas passés loin en 2019. Quatre rebonds sur le cercle et un titre pour les Raptors plus tard, Philadelphie a perdu Jimmy Butler mais Al Horford, Josh Richardson et un débutant prometteur dénommé Matisse Thybulle sont arrivés en ville. La hype était bien présente mais elle est retombée quasiment aussi sec lorsqu’on s’est rendu compte qu’ils ne pouvaient pas gagner un match à l’extérieur (11/26) et qu’ils avaient du mal avec les tirs… extérieurs. Décidément quand ça veut pas… Bien que renforcés avec l’arrivée de quelques snipers corrects sur Call of à la deadline pour améliorer le spacing, les Sixers sont loin du podium espéré et la suspension de la saison, qui devait permettre à Benny de revenir en forme, n’a pas été une franche réussite puisque l’Australien a quitté la bulle pour se faire opérer du genou. On aurait bien aimé dire que le fait qu’il n’y ait pas de réel avantage du terrain cette saison les arrange mais avec un bilan de 4-4 à Disney World, on a plutôt l’impression que le problème apparaît dès l’instant où ils quittent le Wells Fargo Center, où ils n’ont perdu que deux fois en 29 rencontres cette année.

Sans vouloir faire offense à Shake Milton, Raul Neto et Norvel Pelle, les Celtics ont l’air un tout petit peu mieux préparés. Kemba Walker a pu soigner sa blessure au genou sans rien forcer lors des seeding games et arrivera presque en pleine forme pour le début des Playoffs, où il rêve toujours de passer un tour. Gordon Hayward se rapproche doucement de ses statistiques de All-Star, Jaylen Brown et surtout Jayson Tatum confirment les espoirs placés en eux, alors que Daniel Theis complète à merveille ce cinq en posant des écrans, même s’il va falloir trouver quelqu’un pour limiter Jojo si les bobos décident de le laisser tranquille. A l’inverse, sans un Process à 100%, ça pourrait quand même vite tourner à un nouveau massacre comme en 2018 où Boston s’était imposé 4-1 dans le sillage de JT0 dans une forme étincelante pour ses premiers Playoffs. Cette fois, les Sixers auraient de vraies circonstances atténuantes avec l’absence d’un de leurs All-Stars et avec l’autre légèrement entamé. Ce qui serait plus flippant au moment de dézoomer un peu, c’est que rien n’aurait vraiment changé depuis les déclarations d’Embiid il y a deux ans.

« C’est pas une rivalité. Je ne sais pas quel est notre bilan global contre eux, mais c’est probablement mauvais. On se fait toujours botter le cul, donc ce n’est pas une rivalité. »

Ne pas enterrer cette équipe trop vite ! Les Sixers ont de la ressource et même sans leur meneur/ailier-fort, ils peuvent compliquer la vie des Celtes plus d’une fois, eux qui ont d’ailleurs remporté trois de leurs quatre confrontations directes cette année. Néanmoins, la logique voudrait que Boston passe ce premier tour sans encombre, faisant alors du choix d’Al Horford le fail de la saison en quittant le Massachusetts pour rejoindre la Pennsylvanie à l’été 2019. Un prono, une intuition ? On sera ravi d’apprendre qu’une Mme Irma se cache parmi vous. La zone des commentaires vous appartient !

Le programme de la série

  • Game 1 : Celtics – Sixers, dans la nuit du lundi 17/08 au mardi 18/08, 0h30
  • Game 2 : Celtics – Sixers, dans la nuit du mercredi 19/08 au jeudi 20/08, 0h30
  • Game 3 : Sixers – Celtics, dans la nuit du vendredi 21/08 au samedi 22/08, 0h30
  • Game 4 : Sixers – Celtics, dimanche 23/08, 19h
  • Game 5* : Celtics – Sixers, mardi 25/08, horaire à déterminer
  • Game 6* : Sixers – Celtics, jeudi 27/08, horaire à déterminer
  • Game 7* : Celtics – Sixers, samedi 29/08, horaire à déterminer
Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top