News NBA

Preview de la soirée NBA : quatre rencontres au programme, comment dire poliment qu’on s’en tape royalement ?

On s'en bat les couilles

On a dit poliment, René.

Source image : YouTube/Le Phocéen

Toutes les affiches du premier tour des Playoffs sont connues à l’exception de l’adversaire des Lakers qui devra sortir du play-in tournament, même les horaires sont officiels. Mais il va quand même falloir se taper une dernière journée de seeding games avant le vrai du vrai. Tant pis, ça fait toujours un peu de basket avec des joueurs de fond de banc.

De 19h à 5h du mat’ vous allez pouvoir avoir un fond pas fou de NBA mais ça reste un fond. Ça commence avec les seconds couteaux des Raptors contre ceux des Nuggets. Bol Bol va pouvoir se faire plaisir normalement et caler un triple-double en five by five avec un code Wi-Fi 23-12-5-7-15. On sort les vieux pots des placards et on enchaîne sur un Heat – Pacers à 22h en preview de la série du first round mais sûrement sans les cadres pour ne pas non plus trop se dévoiler et trop fatiguer les réels acteurs. Pas de T.J. Warren + pas de Jimmy Butler = pas de téléspectateurs, l’équation est simple. Quelques masos vont se faire mal en matant les matchs de ce soir mais la majorité des fans de la balle orange risque d’être en repos pour la nuit. Il vaut mieux partir en soirée ou se faire de bonnes moules frites au bord de la mer que de s’infliger de telles souffrances inutiles.

Ensuite, lorsque minuit aura sonné et si vous vous faites chier dans vos aventures nocturnes, trente minutes après les Clippers se déplacent à la salle pour jouer le Thunder, l’occasion rêvée de ne pas revoir Shai Gilgeous-Alexander et Danilo Gallinari contre leur ancienne équipe. Les non-retrouvailles vont être belles ! Ahlala, Paul George contre OKC ça fait toujours plaisir de ne pas voir ça. On n’a pas encore de rapport officiel concernant la présence de ces gars-là, mais il est déjà certains qu’ils ne feront pas long feu sur le terrain si jamais ils y rentrent. Le choix de TTFL risque d’être drôle, Darius Bazley en popular pick c’est déjà arrivé ? Hop, à 3h tout le monde sera groggy par des jeux d’alcools ou par le visionnage de rencontres pourries et pour nous achever bien comme il faut les Rockets et les Sixers vont se mettre sur la gueule à coup de 3-points de Furkan « the GOAT » Korkmaz et Bruno « KD » Caboclo. Super, c’est l’éclate, on va vraiment s’ambiancer devant les superstars de notre Ligue préférée !

Les résumés suffiraient mais on aime tellement nos basketteurs qu’on va se les manger, les parties entre les lanceurs de serviettes. Même si on ne salive pas dessus, on a tellement connu le manque pendant des mois qu’il faut profiter de chaque instant.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top