Los Angeles Clippers

Les Clippers terminent les Blazers dans le money time : Damian Lillard a choke contre l’équipe C des Clippers, cette phrase est bien réelle

C’était le premier match de la soirée, et il n’a pas déçu. On est même parti sur des grosses bases : de l’intensité, du WTF au coaching et du choke, une bien belle recette pour un bon match de basket. Les Blazers pas clutch contre le bout du banc des Clippers ? Gary Trent Jr. est-il le nouveau franchise player de Portland ? Beaucoup de choses à dire, on est parti.

Gros match entre Blazers et Clippers. Portland devait aller taquiner la huitième place, beh ils taquineront une prochaine fois. La faute à un money time… assez chelou, il faut bien le dire. Trois minutes encore à jouer, le score est de 115-110 pour les Blazers, tout semble être géré par Damian Lillard et ses potes et là, un Doc Rivers sauvage apparaît. Alors qu’on se dit que les titulaires (genre Paul George) vont revenir pour faire le taf dans le clutch, le coach de L.A. fait… l’inverse. Encore plus de remplaçants, s’il vous plaît. Terrence Mann, Rodney McGruder et consorts sont envoyés dans l’arène pour terminer le match… et la mayonnaise prend. L’attaque des Blazers (sûrement aussi surprise que nous) commence à dérailler et les Clippers reviennent à hauteur. Damian Lillard (22 points à 10/23) se réveille avec un lay-up mais McGruder répond avec un shoot de la buvette, 118-117 pour Los Angeles. Et à partir de là, extinction des feux à Portland, plus personne ne répond. Deux lancers ratés par Dame avec le trashtalking de Patrick Beverley depuis le banc en prime. Les Clippers gèrent ensuite l’avantage sans trembler et Lillard manque le shoot de l’égalisation. Défaite amère pour les Blazers.

D’autant plus amer que les Blazers semblaient bien en rythme dans ce match. Profitant des absences de Kawhi Leonard, Montrezl Harrell et Pat Bev, Portland a mené les débats pendant une bonne partie du match grâce notamment à la star montante de cette équipe : Gary Trent Jr. Un festival. Le sophomore a envoyé les olives comme jamais (comme toujours depuis dix jours en fait) tout en fournissant les efforts pour l’équipe, le coéquipier modèle en gros. 22 points à 7/13 au tir dont 6/10 du parking, le tout en sortie de banc, bonjour le heat check. De plus, à côté, les copains McCollum (29 points) et Carmelo Anthony (21 points) ont fait le taf. Sauf qu’en face ça n’a jamais lâché le steak. Avec Paul George en leader (21 points, 6 rebonds et 4 passes à 8/16), les Clippers, collectivement, ont su rester dans le match à chaque accélération des joueurs de l’Oregon. Si on ajoute à cela des role players ultra-clutchs en fin de match, eh bien ça nous fait une belle victoire pour L.A. tout simplement.

Les Blazers pas clutch dans le money time, ça pourrait coûter cher tout ça. Une défaite qui fait mal à Portland et qui met les Clips sur les bons rails pour préparer les Playoffs et intégrer tout le groupe au sein de la rotation. Grosse perf pour Doc Rivers, moins pour Damian Lillard, qui va devoir vite repartir de l’avant pour enchaîner et revenir à hauteur des Grizzlies. 

stats Blazers Clippers 8 août 2020

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top