News NBA

Pas de reprise prévue pour les huit équipes non présentes à Orlando : désolé les gars, jouer dans une bulle, ça se mérite

Mickey Mouse

Pas assez de place pour tout le monde dans la bulle de Mickey.

Source image : YouTube

Alors que la NBA a repris son rythme de croisière depuis quasiment une semaine, les tout nouveaux fans de la Ligue pourraient croire qu’elle n’est composée que de 22 équipes. Et bien non, il y en a toujours 30, même si huit d’entre elles n’ont pas été invitées à prendre le soleil chez Mickey. Pas de chance, elles n’auront probablement pas le loisir de rejouer au panier-balle d’ici la saison prochaine, car aucun projet de bulle secondaire n’aurait été lancé par la NBA.

Mauvaise nouvelle pour Zach LaVine, mais aussi pour Nico Batum ou bien Charles-Antoine Villes. S’ils veulent se taper un basket, ce sera uniquement avec leur équipe respective, et seulement si les directives locales accordent cette possibilité. En effet, le toujours bien informé Shams Charania de The Athletic a indiqué qu’aucune seconde bulle ne devrait être mise en place pour permettre aux équipes recalées par le videur de chez Mickey de se maintenir en forme sur le plan physique, mais également tactique et collectif. Une mauvaise ou une bonne nouvelle pour les supporters de ces franchises, qui seront peut-être satisfaits de ne pas assister de nouveau aux performances claquées de leur équipe favorite.

« Il y a chez les huit équipes non invitées à Orlando un sentiment grandissant concernant le fait qu’une seconde bulle ne sera pas mise en place pour des minicamps et des scrimmages. Il y a aussi de l’inquiétude à propos de la tenue de minicamps pour des entraînements collectifs au sein même des marchés concernés. »

« Rien n’est prévu, c’est une honte. Cela va au détriment de ces huit équipes qui ont été laissées sur le carreau » a déclaré un dirigeant de franchise non invitée en Floride à Shams Charania.

C’est clair qu’on peut comprendre l’agacement des organisations qui n’ont pas eu de ticket d’entrée pour la colonie de basket sous les tropiques initiée par Adam Silver. Néanmoins, ce temps peut être utilisé pour se focaliser sur la future Draft, et aussi pour soigner des bobos récurrents. Si la décision de la NBA de démarrer sa saison 2020-21 au mois de décembre venait à se concrétiser, alors les équipes non invitées pourraient bénéficier d’une fraîcheur beaucoup plus importante que celles qui finiront seulement quelques semaines auparavant. Bah oui, les dernières formations quitteront Disney lors de la première quinzaine d’octobre, et n’auront pas beaucoup de repos avant de se préparer au départ d’une nouvelle année de balle orange. Allez, il faut toujours voir le verre à moitié plein, même si c’est difficile pour ceux qui supportent les Knicks.

Pas de deuxième bulle au programme pour les huit pires élèves de l’année NBA 2019-20. Désolé les gars, mais ça vous laisse plus de temps pour torcher vos cahiers de vacances et arriver pleins de nouvelles connaissances à la rentrée. Et cette fois, vous ne dormirez pas en cours de maths, hein ? 

Source texte : The Athletic

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top