Nets

Jamal Crawford a fait son grand retour sur les parquets : ce fut rapide et ça s’est terminé à l’infirmerie, mais nos yeux ont apprécié

6 petites minutes, 5 points, 3 caviars, 1 blessure à l’ischio.

Source image : NBA League Pass

Alors que la rencontre entre les Bucks et les Nets s’annonçait comme l’une des plus déséquilibrées de l’histoire (c’était avant que Timothé Luwawu-Cabarrot ne se transforme en Kevin Durant), on avait quand même un œil sur le match car on savait que Jamal Crawford allait faire ses grands débuts avec Brooklyn. Comme prévu, il a joué. Comme prévu, on a kiffé. Malheureusement, il a terminé à l’infirmerie. 

4 minutes et 30 secondes à jouer dans le premier quart-temps. Ça y est, revoilà J-Crossover sur les parquets NBA ! Il attendait ça depuis plus d’un an, depuis ce 9 avril 2019, date de son dernier match, dans lequel il avait planté pas moins de 51 points avec les Suns face aux Mavericks. Signé par les Nets il y a un mois après l’accumulation de forfaits ayant frappé l’équipe de Brooklyn, Crawford n’avait pas encore fait ses débuts jusqu’ici car à 40 ans, il faut quand même un peu de temps pour remettre la machine à route, surtout après une saison sans jouer. Mais dès les premières minutes face aux Bucks, on l’a senti plutôt en jambes le Jamal. Un caviar à destination de Rodions Kurucs pour commencer, deux autres passes décisives histoire de faire les choses bien, et puis un missile du parking pour débloquer son compteur de points. Pas de doute, le casseur de chevilles est de retour et il a fallu attendre moins d’un quart-temps pour se rappeler au bon souvenir du bonhomme. Malheureusement, ça n’a pas duré.

Au début du deuxième quart-temps, l’ischio de Jamal Crawford a commencé à siffler, et le vétéran a été obligé de laisser sa place à Jeremiah Martin. Aie, pas bon ça. Et les craintes ont été rapidement confirmées : forfait pour tout le reste du match, damn. Au final, J-Crawford ne sera resté que six minutes sur les parquets, pour une ligne de stats de 5 points et 3 passes décisives à 2/4 au tir et 1/2 du parking. On aurait évidemment aimé un autre scénario, surtout au vu de sa belle entrée, mais on espère avant tout que cette blessure ne sera pas trop handicapante pour la suite. L’ischio, c’est très fragile comme muscle et ça peut péter à tout moment si on joue avec le feu. Alors il ne serait pas surprenant de voir Crawford être indisponible pour les prochaines échéances de son équipe.

Revoir Jamal Crawford sur les parquets, alala quel plaisir. Plaisir malheureusement interrompu trop rapidement par un bobo derrière la cuisse, pourvu que ça ne soit qu’une petite pointe. Allez J-Crossover, reviens-nous vite, enfin en faisant attention, enfin vous avez compris…

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top