Bucks

Victoire des Bucks 131-123 face aux Kings : c’était comme un All-Star Game, mais avec Marvin Williams et Kent Bazemore

Luke Walton 25 juillet 2020

Courage Luke, encore cinq jours et tes défaites seront de vraies défaites qui comptent.

Source image : NBA League Pass

On s’attendait à un match offensif ce soir entre les Bucks et les Kings, un peu parce qu’on est quand même des spécialistes hein, et notre petit doigt ne s’était une fois de plus pas trompé. Ça aurait pu finir à 180-140 mais tout le monde a levé un peu le pied, c’est qu’il faut en garder sous la semelle pour le dernier match de prépa dans trois jours. Allez récap rapide, parce que ça ne mérite pas franchement mieux.

Première bonne nouvelle de la soirée ? La présence chez les Kings de DeAaron Fox, de retour pour jouer de rapides tours et surtout orphelin de sa tignasse. probablement que voir pousser les veuchs de Bogdan Bogdanovic, Nemanja Bjelica et Kyle Guy l’a freiné dans ses ardeurs, il faut dire que nos trois ooustics ont tout de candidats idéaux pour rejoindre la troupe de The Full Monty. I need a hot stuff baby tonight et ce soir le hot stuff ne vint pas de Foxy, en jambes mais encore un peu léger, mais plutôt du trio Bazemore / Hield / Jeffries, bien épaulé en fin de match par les prometteurs Jabari Parker et Corey Brewer. Un Kent Bazemore qui escalade Donte DiVincenzo, un DaQuan Jeffries dans tous les bons coups et qui escalade… Donte DiVincenzo, sur ce on vous laisse car on a décidé d’aller escalader Donte DiVincenzo. Buddy Hield qui sort du banc pour sniper de partout on valide, mais si les Kings ont rendu une copie propre en attaque, de l’autre côté c’est plus compliqué, surtout quand vous avez affaire à la plus grosse force de frappe de la Ligue.

80 pions à la mi-temps pour les Bucks d’un Giannis squatteur de la ligne des lancers, Kyle Korver, Brook Lopez ou Wes Matthews qui préfèrent squatter celle du parking et un écart qui monte vite, très vite, et qui flirtera même avec les 30, plus ou moins l’écart de niveau entre les deux équipes, sans manquer de respect à des Kings mine rien encore privés de Richaun Holmes et Alex Len alors que Marvin Bagley a pour sa part du dire adieu à ses rêves de bulle. Au final une victoire aisée pour les hommes de Mike Budenholzer, face à des Kings joueurs mais terriblement fébriles en défense.

131-23 mais une vraie démo, un 15/9/6 en 15 minutes pour le Greek freak, et des Bucks qui n’ont donc pas prévu de se servir de ces scrimmages pour jouer au poker menteur. A Milwaukee on est bon toute l’année, même au mois de juillet.

bucks stats 25 juillet 2020 KIngs stats 25 juillet 2020

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top