Top Ten

Top 100 des meilleurs crossovers de la saison : composez le 18, il y a eu beaucoup de casse

L’arrêt de la NBA aura certainement été bénéfique pour certains. Bah ouais, on en connaît qui ont du avoir du mal à sentir leurs chevilles pendant un bon moment. Et c’est pas la peine de faire genre « c’est le parquet qui glisse » hein. Vous les réclamiez, voici les 100 plus grosses humiliations de la saison régulière 2019-2020. Plus bas sur vos appuis les gars bordel…

Avant de commencer, respectons un moment de silence et de recueillement en mémoire de ce brave Jerome Robinson. On te regrette Jéjé, fauché en pleine carrière par un gosse bourré de talent nommé Ja Morant… Et c’est pas le seul, car toute la classe biberon de la NBA s’est réunie avec un seul objectif : broyer de la cheville. Trae, Luka, Markelle et toute la clique vous proposent donc un concentré de violence rarement atteint par des mioches de cet âge. D’accord, les jeunes ont la dalle et ils montrent qu’il va falloir partager la domination de la ligue avec eux prochainement, mais n’enterrons pas les boss actuels trop vite. En effet, du Freak venu de Grèce au néo-Celtic Kemba Walker en passant par le pro des passages secrets Chris Paul, hors de question de se laisser marcher dessus au classement des chevilles fracturées. Même les habitués de la peinture Steven Adams et Anthony Davis s’offrent leur moment de gloire en faisant danser l’intérieur adverse. Et fait incroyable, il y a du Knicks dans le top (merci Taj Gibson). Très belle surprise, on pensait les voir uniquement dans les NBA Bloopers…

Attention, contenu très explicite. Comme chaque année, la NBA nous offre un cours d’anatomie du bas du corps. Tout y passe : torsion, entorse, même les genou prennent cher. Et dites vous bien une chose, c’est que de retour à Orlando, certains voudront rattraper le retard pris pendant ces quatre mois d’arrêt. 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top