News NBA

Le calendrier de la reprise, version Heat, Pacers et Sixers : attention à la sixième place, c’est pas loin d’être la place du con

Diner de Cons

Quand on t’annonce un premier tour contre Boston et un second contre Toronto avant de retrouver Milwaukee.

Source image : Youtube

La NBA a communiqué dans la nuit de vendredi à samedi le calendrier de la reprise, et du 30 juillet au 14 août ce sont donc les crissements de parquet qui accompagneront le traditionnel combo merguez – binouze estival. Huit matchs à jouer en reprenant du mieux possible le calendrier de base, mais forcément des franchises mieux loties que les autres compte tenu de la présence des 22 meilleurs seulement. On fait le point, franchise par franchise, de ce qui nous attend pour la première quinzaine d’août. Clique droit, enregistrez sous, imprimer, mur du salon, let’s go.

Miami Heat

  • Calendrier le plus violent de la reprise
  • 1 seul adversaire hors d’un top 8 de Conférence (Phoenix)
  • 2 matchs entre Jimmy Butler et TJ Warren FUCK YEAH
  • Gros Test le 3-4-6 août face à l’élite de l’Est
  • 3 matchs sur 8 avant minuit

Le Heat est un peu le cul entre deux chaises pour cette fin de saison : d’un côté, il n’est pas impossible d’aller rattraper Boston, de l’autre, ils ont deux poursuivants qui ne sont pas si loin. Si on ajoute à ça un calendrier absolument terrible, nos copains de South Beach ne vont pas se la couler douce chez leurs voisins d’Orlando. Pat Riley et ses sbires ne diraient sans doute pas non à un statu quo histoire d’aller chopper Indiana au premier tour. Un joli cadeau avant d’aller défier… les Bucks ?

Indiana Pacers

  • Double bar-fight les 10 et 14 août
  • No Bucks, no Raptors, no Celtics, no Nuggets, no Clippers
  • Back-to-back bien léger (Wizards + Magic)
  • Quelle forme pour Oladipo à son retour ?
  • 3 matchs sur 8 avant minuit

Indiana fait beaucoup rêver ses copains de Playoffs ces temps-ci. Non pas que Joel Embiid et Jimmy Butler rêvent de passer leurs vacances entre les vaches, mais avec Brooklyn et Orlando quasiment offerts à Milwaukee et Toronto (voire Boston), l’étiquette d’équipe la plus prenable revient aux anciens protégés de Larry Bird. Avec un Dipo peut-être hors rythme et une équipe relativement inexpérimenté en postseason c’est compréhensible, mais ce serait oublier qu’Indiana a fait la nique à pas mal de gros pour aller chercher cette cinquième place. Le programme est assez « léger », la balle est dans leur camp.

Calendrier Pacers 28 juin 2020

Philadelphie Sixers

  • 4 matchs verses l’Est, 4 matchs versus l’Ouest
  • No Bucks, no Lakers, no Clippers
  • Embiid vs Westbrook pour faire exploser la bulle au finish
  • Un des calendriers les plus légers de toute la reprise
  • 3 matchs sur 8 avant minuit

Tobias Harris l’a dit récemment : Philly a été assez moyen cette saison (pour ne pas dire pourave). Une chance pour eux, Adam Silver leur a offert un calendrier cadeau pour monter lentement mais sûrement en température. A l’heure actuelle ils se coltineraient Boston puis Toronto au second tour. Autant dire qu’il est temps de se sortir les doigts du derche.

Calendrier Sixers 28 juin 2020

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top