Kings

Corey Brewer est de retour à Sacramento : elle est là l’arme fatale des Kings pour faire le push jusqu’aux Playoffs

Corey Brewer 23/06/2020

Fini la rigolade à Sacramento (bien sûr que non).

Source image : YOUTUBE

He’s back. Après presque un an sans contrat, Corey Brewer revient aux Kings pour encadrer les jeunes et pousser Sacramento en Playoffs. Pas une mince affaire, mais un retour qui fait plaisir à voir.

La première signature de cette pré-fin de saison nous vient donc de la Californie avec Corey Brewer qui revient à Sacto dix mois après avoir quitté De’Aaron Fox et sa clique. Sur son compte Twitter, c’est Shams Charania qui a annoncé l’heureuse nouvelle à la fanbase des Rois. Vétéran confirmé de la Grande Ligue, Greyhound a pas mal vagabondé durant ses onze saisons dans la Ligue car pas moins de huit franchises ont ouvert les portes à l’arrière-ailier depuis 2007. Sans grosses moyennes impressionnantes en carrière (8,7 points, 2,8 rebonds, 1,5 assist), Corey Brewer est néanmoins respecté pour sa défense et sa mentalité au service de l’équipe. Grand habitué des Playoffs et champion avec les Mavs en 2011, le profil du garçon était particulièrement convoité comme nous l’explique Shamsouille. Mais après l’étude de plusieurs offres, « Didier » a finalement décidé de rejoindre à nouveau les Kings avec un objectif commun : pousser les jeunes princes à arracher la postseason ou au moins jouer un tournoi play-in face au futur huitième.

Ni plus, ni moins. Sacramento rêve de Playoffs depuis quatorze ans, une époque où Ron Artest, Mike Bibby et Peja Stojakovic étaient les fers de lance des Kings. Et oui, ça date. Aujourd’hui onzièmes à l’Ouest, les hommes de Luke Walton sont à 3,5 matchs des Grizzlies, huitièmes. Comme pour Portland et New Orleans, les huit derniers matchs de la saison régulière seront électriques puisque les trois franchises sont toutes à moins de quatre matchs des Oursons. Contexte inédit, pression maximale, une équipe qui découvre la lutte pour les Playoffs… Il n’en fallait pas plus pour faire venir l’expérience et la défense de Corey Brewer parmi la young core. Derrière Buddy Hield et Bogdan Bogdanovic, le vétéran bagué devrait apporter son énergie, planter quelques points, mais surtout guider les jeunes dans le droit chemin en montrant l’exemple en défense. Car les Kings ont en moyenne encaissé plus de points (110,9) qu’ils n’en ont mis (109,0) cette saison, un problème vital à régler pour seulement espérer gratter la neuvième place et jouer une série play-in. Dès le 30 juillet, les Kings pourront également compter sur le retour de Marvin Bagley et De’Aaron Fox, censés apporter vitesse et explosivité au sein d’une équipe bien trop lente (25e pace de la ligue) pour les talents dont elle dispose. Si tout le monde revient à son niveau, les Kings pourraient bien titiller les Blazers et les Grizzlies tout le mois de juillet. Cette signature est d’ailleurs une grande nouvelle pour le compte français des Kings, qui accueille son vétéran avec le respect des grands. Génies.

Après un an chez Pôle Emploi, Corey Brewer revient donc dans la franchise qu’il a quitté l’été dernier. Si Dave Joerger n’est plus là, les jeunes Kings ont toujours faim de Playoffs et d’expérience. Une satisfaction pour Sacramento, le joueur et les fans, qui peuvent un peu plus espérer briser quatorze ans d’abstinence en Playoffs.

Source texte : Twitter de Shams Charania

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top