Kings

Clap de fin pour Grant Napear, la voix des Kings depuis 32 ans : un tweet qui dérape avec DeMarcus Cousins et c’est terminé

Kings 7 novembre

Une page se tourne chez les Kings.

Source image : YouTube

Sa voix accompagnait les matchs des Kings depuis 1988. Il faisait partie du paysage du côté de Sacramento, mais l’histoire est désormais terminée. Grant Napear, le commentateur de la franchise californienne, a officiellement démissionné de son poste après un tweet polémique sur le mouvement « Black Lives Matter ».

Tout est parti d’un tweet de DeMarcus Cousins. Ou un piège en quelque sorte, quand on sait que les relations n’étaient pas idéales entre le commentateur et Boogie. Il y a deux jours, l’ancien pivot des Kings a demandé à Grant Napear son avis sur le mouvement « Black Lives Matter » en cette période de grande tension sociale aux States suite à la mort de l’Afro-Américain George Floyd. Le nouvel ancien commentateur de Sacramento, tombant dans le panneau, a répondu avec un message qui a immédiatement créé la polémique.

« ALL LIVES MATTER…EVERY SINGLE ONE!!! ». Toutes les vies comptent, chaque vie. Voilà le message porté par Grant Napear, qui a été à l’origine de sa « démission » des Kings et de son licenciement de la station radio KHTK mardi, comme l’indique ESPN. Un message polémique dans le sens où la formule « All Lives Matter » peut être considérée comme une formule minimisant les problèmes de racisme actuels, et à l’encontre des mouvements sociaux qui ont lieu en ce moment. Très vite, DeMarcus Cousins a rebondi dessus en tweetant, « c’est bien ce que je pensais », tandis que Matt Barnes, également passé par Sacramento durant sa carrière, a carrément traité Grant Napear de « raciste déguisé ». Enfin, l’ancienne star des Kings du début des années 2000 Chris Webber s’est également exprimé sur le sujet, lâchant un tweet avec des emojis de clown pour qualifier Napear.

Dans la tempête, Grant Napear s’est excusé via le Sacramento Bee en expliquant qu’il n’avait pas assez de connaissances sur le sujet, et qu’il n’avait donc pas conscience de la connotation accompagnant son message « All Lives Matter » dans le contexte actuel. Il s’est également justifié en mettant en avant son éducation dans plusieurs tweets.

« Si cela semblait stupide, je m’en excuse. Ce n’était pas mon intention. J’ai été éduqué comme ça. C’est ancré en moi depuis aussi longtemps que je me souvienne. Ces derniers jours, j’ai davantage écouté que parlé. […] Dès mon plus jeune âge, mon père nous a fait comprendre que le racisme ne serait pas toléré dans notre famille. Je vis avec cet idéal chaque jour de ma vie ! Est-ce que la vie des noirs compte ? Absolument ! »

Suite à cette affaire, c’est un commentateur emblématique de la NBA qui s’en va. Quand on regardait les matchs des Kings, il y avait toujours cette bande son avec Grant Napear, qui possédait l’une des phrases les plus connues du circuit : « If you don’t like that, you don’t like NBA/Kings basketball ! » On se rappelle aussi de sa réaction épique avec Doug Christie à côté de lui, quand Bogdan Bodganovic a inscrit ce buzzer sur la tronche des Lakers la saison dernière. Mais il faudra désormais faire sans.

Un tweet polémique, et tout est terminé pour Grant Napear. Ce n’est sans doute pas la fin qu’il imaginait, lui qui était associé aux Kings comme peu de commentateurs sont associés à leur franchise. Mais compte-tenu du contexte actuel, que l’on soit contre ou pas cette décision, sa justification est réelle. Une page se tourne aujourd’hui à Sacramento. 

Source texte : ESPN / Sacramento Bee / Twitter

2 Commentaires

2 Comments

  1. Curi

    4 juin 2020 à 8 h 24 min at 8 h 24 min

    Quelle époque de merde …

  2. LeVerbe

    4 juin 2020 à 9 h 34 min at 9 h 34 min

    le plus grand fait d’arme de DMC en NBA, avoir fait viré un journaliste. parce que sur les parquets, il n’a été que déception par rapport aux attentes, à son talent et son physique.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top