Nuggets

Jerami Grant veut refuser son option joueur : y’en a marre de devoir se faire inviter au resto par Mason Plumlee

Jerami Grant

Faudrait pas se retrouver avec une raquette Jokic – Plumlee…

Source image : YouTube

Auteur d’une bonne saison à Denver, Jerami Grant dispose d’une player option pour la saison prochaine. Interrogé à ce sujet, l’ailier a clamé son désir de devenir free agent… mais n’exclut pas un retour chez les Nuggets.

En temps normal, la Free Agency aurait dû débuter dans quelques semaines, au début du mois de juillet. Elle a finalement été repoussée à une date encore inconnue pour les raisons que l’on connait. Mais avec cette pause de longue durée, les joueurs ont eu le temps de réfléchir sur leur avenir. Et si certains avouent, sans langue de bois, ne pas y avoir pensé… Jerami Grant n’est pas de cette catégorie. Passé du Thunder aux Nuggets l’été dernier, l’ancien de Syracuse devrait décliner son option joueur et devenir agent-libre à l’intersaison. Avec ses 11,5 points, 3,5 rebonds et 1,2 passe, son intégration dans un rôle de sixième homme chez les Pépites a été un franc succès. Et en l’absence de Paul Millsap, au mois de janvier, le bro de Jerian s’est retrouvé starter et a signé de belles performances. En acquérant le bonhomme, Mike Malone savait que sa qualité de shoot serait un atout pour son équipe. Bingo ! Le natif de Portland tourne à un joli 40% depuis le parking. Avec sa production, Jerami Grant sait qu’il peut espérer avoir un contrat longue durée ainsi qu’un chèque supérieur au montant de son option joueur, qui s’élève à 9,3 millions de dollars. Quand on sait que Mason Plumlee touche plus que lui, forcément ça fait réfléchir. Invité du podcast Posted Up de Chris Haynes sur Yahoo! Sports, l’ailier des Nuggets s’est confié sur sa situation contractuelle.

« Je ne pense pas activer mon option joueur. […] J’ai l’impression que ma valeur est supérieure aux 9 millions que je gagne actuellement. Mais en même temps, j’adorerais arriver à un accord avec Denver, cela dépendra des discussions et des négociations que nous aurons le moment venu. »

L’oiseau Grant veut voler de ses propres ailes. Âgé de 26 ans, Jerami Grant rentre doucement dans son prime. Son profil très recherché de poste 4 athlétique, capable de tirer depuis la ligne à 3-points, devrait attirer certaines équipes, déficientes sur le poste. Coucou Houston ! Mais un retour à Denver n’est pas à exclure… En revanche, le numéro 9 des Nuggets est conscient de la prise de risque qu’il prend en devenant agent-libre. Car, avec la période de crise que nous traversons, le business NBA va en prendre un coup. Petite ou grosse baisse du plafond salarial ? Dur de s’en faire un avis pour le moment. Et la Ligue prendra des décisions, au moment où il le faudra. En tout cas, cette déclaration de Grant sur son avenir n’a pas dû faire sourire le front office de Denver. Si Jokic est sécurisé sur le long terme (expiration en 2023), les amis Paul Millsap et Mason Plumlee arrivent en fin de contrat. Être en capacité de pouvoir signer les trois sera compliqué… surtout si Millsap a (encore) la folie des grandeurs. Pouvoir sécuriser Jerami Grant, en premier lieu, serait la piste à privilégier pour les Nuggets. A moins que, dans le Colorado, on mise sur sur le small ball avec une raquette Jokic – Plumlee. So 2020..!

L’été sera chaud à Denver. Si Jerami Grant refuse son option joueur, les candidats seront nombreux à vouloir attirer l’ancien du Thunder. Et ce nouveau contrat peut être un tournant dans la carrière du neveu d’Horace Grant.

Source texte : Yahoo! Sport – Posted Up

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top