Warriors

Les Warriors veulent compter sur Andrew Wiggins pour l’année prochaine : comme ils comptaient sur D’Angelo Russell ?

Andrew Wiggins

Tu peux te détendre Andrew, tu ne devrais pas être échangé.

Source image : NBA League Pass

Arrivé à la trade deadline à Golden State en échange de D’Angelo Russell, Andrew Wiggins devrait pouvoir davantage s’intégrer dans le roster des Guerriers en comparaison à l’ancien meneur de jeu des Nets. Le front-office des Warriors compte visiblement sur le Canadien.

À ce stade de la carrière des deux hommes, D’Angelo Russell est bien en avance sur Andrew Wiggins. Il est un joueur calibre All-Star tandis que Wiggins est souvent utilisé comme une punchline. Alors pourquoi les Warriors ont-ils fait cet échange ? L’une des raisons, c’est qu’Andrew est plus complémentaire avec le reste de l’effectif, et notamment les Splash Brothers évoluant sur le backcourt. Il apporte une dimension athlétique à son équipe et au poste d’ailier, en manque depuis le départ de Kevin Durant et d’Andre Iguodala. Même si son contrat pique les yeux, plus de 94 millions de dollars sur les trois prochaines saisons, Wiggins a des choses à apporter au jeu de Golden State et on voit en lui un genre d’Harrison Barnes des débuts de la dynastie. Pour toutes ces raisons, le management de l’équipe californienne semble vraiment compter sur lui, du moins c’est ce que nous dit Anthony Slater, journaliste à The Athletic :

« Vous pouvez demander à n’importe quel membre de l’organisation, que ce soit pendant un moment privé ou public, ils ont récupéré Wiggins dans l’optique qu’il soit l’ailier titulaire la saison prochaine. Ils ne l’ont pas pris parce que son contrat matchait pour ensuite l’échanger (comme c’était le cas avec D’Angelo Russell). Ils seront agressifs mais rationnels. »

Malgré les propos de Slater, un transfert ne semble quand même pas impossible. S’il possède un côté soft et flemmard indéniable, Wiggins a aussi un potentiel certain et avec le choix de Draft très élevé des Warriors à la prochaine cérémonie, ces derniers pourraient appâter un gros poisson. D’autant plus que cette saison, un soldat du nom d’Eric Paschall s’est développé sur les ailes. Alors il n’a peut-être pas le talent du Canadien, mais il a une énergie et une caisse physique qui ne laissent clairement pas insensible, et il pourrait avoir l’avantage de décharger Klay Thompson et Stephen Curry de certaines tâches ingrates, ce que ne permet pas l’ancien des Wolves. Avec Paschall au sein de la second unit, ça renforcerait un banc qui à première vue semble assez faible mais il permet tout de même une marge de manœuvre au cas où les Warriors voudraient récupérer une star sur un autre poste avec le package précédemment cité. Mais la plus forte possibilité aujourd’hui est que Wiggins reste dans la franchise, avec peut-être la sélection d’un intérieur prometteur à la Draft. D’après Ric Bucher de Bleacher Report, James Wiseman est dans les petits papiers des Warriors et selon le San Francisco Chronicle, Onyeka Okongwu intéresse aussi grandement Golden State, peut-être même plus que Wiseman. Un bon moyen d’apporter du talent et de la fraîcheur dans la raquette.

Golden State veut commencer la saison prochaine avec Andrew Wiggins dans son cinq. À lui de faire le travail afin que les Warriors ne regrettent pas leur choix et puissent poursuivre leur objectif qui est de retrouver les sommets.

Source texte : Anthony Slater – The Athletic

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top