One-on-One

Avis de la rédaction – Les meilleurs ailiers de la saison NBA 2019-20 : place numéro 2, chacun donne son avis !

Top 6 rédaction

Un peu de Tatum, pas mal de Kawhi, mais toujours pas de Michael Kidd-Gilchrist dans ce Top 6 des ailiers NBA.

Source image : montage TrashTalk

Voici le dernier petit jeu auquel la rédaction de TrashTalk s’est livré ces derniers jours : établir un Top 6 par poste, qui prend en compte uniquement la saison 2019-20 attention, car sinon le cinq de rêve de la rédac serait probablement composé de J.R. Smith, Lance Stephenson, Nick Young, Carlos Boozer et Joakim Noah. Huit rédacteurs, huit avis, une petite moyenne et let’s go, l’occasion aussi de revenir sur le bout de saison de nos loulous préférés. La suite vous la connaissez, on met les kevlars et les casques et on se retrouve en section commentaires ?

Bastien

Kawhi Leonard : quelques soupirs en voyant Kawhi dans un stripclub en plein weekend, mais est-ce là le seul sujet sur lequel on peut revenir le concernant, avec le load management ? En sortie de Playoffs 2019 historiques, Leonard est arrivé à Los Angeles et a bien annoncé au monde entier qu’il était déterminé à tenir tête à un certain numéro 23. Toujours autant de domination des deux côtés du terrain, s’il jouait tous les soirs on parlerait de lui dans une autre conversation en trois lettres. Pitié, que la NBA revienne vite pour qu’il reprenne son projet légendaire : trois titres dans trois franchises différentes en étant trois fois MVP des Finales.

Alex

Kawhi Leonard : 26,9 points par soir à 47% au tir, des progrès à la création très impressionnants et une sensation de facilité froide qui a de quoi faire flipper tous ses adversaires… Kawhi Leonard a débarqué en patron chez les Clippers et il s’est comporté comme tel. Comme quoi ses grandes paluches ne lui ont pas servi que dans les stripclub d’Atlanta cette saison. On a souvent eu la sensation de le voir évoluer “en tong” sans vraiment se donner à fond sur les 51 matchs auxquels il a participé (sur 64) mais on est obligé de constater les dégâts causés par ses progrès à la création, on est obligés de reconnaître qu’il était dans le bon rythme pour tout casser en Playoffs encore une fois. Partie remise et soyez en sûrs, Kawhi sera là.

Ben

Kawhi Leonard : saison étrange pour le Klaw qui n’a pas encore eu beaucoup l’occasion de partager la gonfle avec PG depuis qu’il a débarqué en Californie. Comme à Toronto, le MVP des Finales est tout en contrôle avec des stats équivalente mais près de 2 passes décisives de moyenne en plus avec 2 minutes de temps de jeu en moins. Dans un autre contexte, il devrait commencer à donner des diarrhées aux Lakers et à LeBron avant une Finale de Conférence réclamée par tous. Malheureusement, il faudra se contenter de ses highlights sous le maillot des Clippers pour le moment. Obligé d’en placer une aussi sur le confinement du funny guy qui doit fortement regretter les road-trips à l’Est et notamment à Atlanta… suivez mon regard.

Nico

Kawhi Leonard : pour sa première saison à la maison, Kawhi Leonard a fait du Kawhi Leonard. On a eu droit à du load management, mais on a surtout eu droit à un Kawhi bien sale avec 26,9 points, 7,3 rebonds, 5,0 passes décisives et 1,8 interception par match. Intouchable sur son jeu mi-distance, en progression dans le playmaking et toujours là en défense, Leonard s’est comporté en leader chez les Clippers. Alors certes, Los Angeles a connu des hauts et des bas par manque d’automatismes et à cause des nombreuses absences qui ont caractérisé la saison des Angelinos, dont celles de Kawhi et Paul George. Certes, Leonard et ses Clippers n’étaient pas toujours au taquet dans cette longue saison régulière, mais en fin de compte, le dernier MVP des Finales a assuré, guidant son équipe vers la deuxième place de l’Ouest. Son mois de janvier fut notamment énorme avec neuf matchs de suite à au moins 30 points, il a raflé le titre de MVP du All-Star Game à la mi-février, et semblait bien parti pour arriver en Playoffs en pleine bourre avec les Clippers.

Gio

Kawhi Leonard : vous avez l’impression que Kawhi Leonard a joué à l’économie cette saison ? Qu’il a été moins impactant ? Une stat s’impose, ou plutôt quatre : 27/7/5/2, soit ses moyennes aux points, rebonds, passes et interceptions cette année. Quatorze matchs ratés pour des raisons obscures mais, ding ding, quasiment ses meilleures moyennes en carrière dans tous les domaines, et une domination qui n’est définitivement plus à prouver. Quand Kawhi joue il est inarrêtable en attaque et intransigeant en défense, ce qui fait officiellement aujourd’hui de lui le meilleur two-way player au monde. Son mois de février est un modèle du genre, son calme toujours aussi olympien et si le meilleur ami de Tony Parker a découvert à Los Angeles Atlanta les petits plaisirs de la vie d’artiste, il n’en demeure pas moins que n’importe quelle équipe possédant The Klaw dans son roster devient automatiquement candidate au titre. Et ça, très peu de joueurs peuvent s’en vanter.

Alexandre T.

Kawhi Leonard : à part le maillot et la météo, rien n’a changé pour Kawhi Leonard cette saison. Toujours injouable des deux côtés du terrain, le Klaw n’a pas traîné pour prendre ses marques au Staples Center. Déjà indispensable pour la bande à Doc Rivers, l’ailier n’a pas eu peur de prendre ses responsabilités dans les moments chauds et on voit clairement la différence lorsqu’il reste à la maison (ou au strip-club) pour cause de load management. Son jeu est toujours aussi propre, il peut scorer de n’importe où : quand on le voit en pull-up ou en fadeaway au poste, il y a du Kobe dans le style c’est criant. Défensivement, il continue à se coltiner le meilleur tous les soirs et c’est loin d’être un cadeau. C’est, avec Giannis et AD, le meilleur two-way player de la ligue et il est sans aucun doute top 3 NBA tout poste confondu avec le grec et le n°1 de ce classement. Attention l’an prochain après l’année d’acclimatation, ça peut faire très mal.

Clément

Kawhi Leonard : même en ne jouant qu’un match sur 200 cette saison, Kawhi Leonard prouve une nouvelle fois qu’il fait bien partie de la crème de cette ligue avec des prestations aussi flippantes que son rire. Prenant toujours le match à son compte (lorsqu’il le joue), intraitable des deux côtés du parquet, tant il est capable de ridiculiser n’importe quel défenseur et d’éteindre n’importe quel attaquant, les Clippers sont en galère lorsqu’il est au repos, c’est à dire assez souvent mine de rien. Clutchissime, il ne recule jamais devant ses responsabilités, tant offensives que défensives, lorsqu’un match est sur le point de toucher à sa fin. A raison de trois mots par semestre, cet assassin silencieux qu’est The Klaw porte tout de même sa nouvelle franchise sur ses épaules et il faudra clairement reconsidérer une nouvelle fois sa place dans l’histoire s’il arrive à remporter un troisième titre avec une troisième franchise.

Arthur

Jayson Tatum : lui aussi aurait très bien pu soulever le trophée de MIP à l’issue de cet exercice : 24-7-3 de moyenne cette saison contre 16-6-2 l’an passé. Bien évidemment, je ne l’ai pas mis devant Kawhi Leonard seulement pour ses contours mais plutôt car il a réalisé ce qu’on attendait de lui : progresser. Bien que sa barbe laisse à penser le contraire, Tatum n’est pas confiné depuis septembre et passe son temps dans les gymnases. Le bonhomme s’est musclé tout en conservant l’agilité qui fait de lui un joueur à part, et porte une équipe déjà bien garnie de stars. Seulement 22 balais depuis mars dernier et déjà le leader All-Star d’une franchise majeure à l’Est… Pas la meilleure des situations pour toucher les Assédic. Ne venez pas crier au scandale quand il aura plus de bagues qu’un dictateur est-asiatique.

Rédacteur

#6 #5 #4 #3 #2

#1

Nicolas DeMar DeRozan Brandon Ingram Khris Middleton Jayson Tatum Kawhi Leonard
Giovanni DeMar DeRozan Khris Middleton Brandon Ingram Jayson Tatum Kawhi Leonard
Ben Bojan Bogdanovic Brandon Ingram Jayson Tatum Khris Middleton Kawhi Leonard
Alex T. Bojan Bogdanovic Brandon Ingram Khris Middleton Jayson Tatum Kawhi Leonard
Clément Paul George Brandon Ingram Khris Middleton Jayson Tatum Kawhi Leonard
Arthur Bojan Bogdanovic Brandon Ingram Khris Middleton Kawhi Leonard Jayson Tatum
Alex M. Paul George Brandon Ingram Khris Middleton Jayson Tatum Kawhi Leonard
Bastien DeMar DeRozan Brandon Ingram Khris Middleton Jayson Tatum Kawhi Leonard

Le n°2 c’est donc tout bon, et si vous êtes un petit malin vous aurez donc compris de quoi on risque de parler demain. En attendant ? Bah bon week-end hein, enfin pour ceux pour qui le combo samedi/dimanche est différent des autres jours.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top