Pacers

Négociations au point mort entre Victor Oladipo et les Pacers : trade de All-Star en vue à Indianapolis

Victor Oladipo 26 avril 2020

Le All-Star n’est bientôt plus dans le pré.

Source image : YouTube

Agent-libre en 2021, Victor Oladipo aurait coupé court aux négociations avec les Pacers concernant une prolongation de contrat. On ne veut pas payer la luxury tax dans l’Indiana et la proposition qui a été faite au franchise player n’est pas à la hauteur de ses ambitions. De quoi envisager un trade du All-Star dans les prochains mois.

Le divorce est-il inévitable ? Comme quoi, l’amour n’est pas toujours dans le pré. On parlait hier de John Wall et son envie de revenir plus fort que jamais après de très longs mois d’absence. Aujourd’hui, c’est au tour d’Oladipo. Devenu incontournable à Indianapolis, le natif du Maryland a explosé tous les compteurs. Arrivé en 2017 dans le trade d’un certain Paul George vers OKC, il a fermé quelques bouches. Résultat ? Alors qu’on attendait Indiana dans les dernières places de l’Est suite à ce mouvement, Victor va mettre Indiana sur son dos jusqu’à les amener en Playoffs, devenant All-Star et par la même occasion une coqueluche de la Bankers Life Fieldhouse. Bien au-dessus des espoirs qu’il montrait à Orlando puis au Thunder, le garçon claque une saison assez monstrueuse avec 23,1 points, 5,2 rebonds, 4,3 passes, 2,4 steals et un trophée de MIP pour valider tout ça. Pourtant, à la surprise générale ou pas, les Pacers ne sont pas très chauds pour mettre le pactole sur Totor. Selon Ian Begley de SNY, les discussions sont même déjà dans l’impasse. En fin de contrat en 2021, et après ce qu’il a apporté à Indianapolis, Oladipo s’attendait sûrement à recevoir une très grosse offre. Sauf qu’Indy s’est montrée prudente avec une proposition de 80 millions sur quatre ans pour garder leur All-Star selon l’insider new-yorkais.

Malheureusement pour l’arrière, la grosse blessure au genou qu’il a subie l’année dernière a légèrement refroidi Indiana. Pour un petit marché qui souhaite aussi pouvoir conserver Domantas Sabonis, Myles Turner et Malcolm Brogdon avec leur 58 millions de dollars promis en 2021-22, le chanteur de pop n’est plus la priorité absolue. Du moins pas à n’importe quel prix. Et pour cause, le Lituanien a totalement explosé cette année et le ROY en provenance de Milwaukee était aussi border All-Star. Juste avant le retour de Victor, les Pacers affichaient un bilan de 30-17, ce qui a sans doute fait réfléchir les dirigeants. D’un autre côté, on comprend aussi les ambitions du second choix de la Draft 2013. Gordon Hayward gagne plus, Chandler Parsons aussi, pareil pour Harrison Barnes, c’est presque insultant. Et lorsque les deux partis ne sont pas d’accord, la meilleure solution, pour la franchise surtout, reste le trade. Plusieurs équipes pourraient être intéressées pour récupérer Vic avant la deadline de la saison prochaine. Oladipo n’a que 27 ans et il a montré sur quelques matchs lors de son retour qu’il est encore capable de porter une équipe. Toujours selon la même source, les Knicks seraient les plus au taquet pour récupérer l’ancien d’Orlando. Ils ont l’argent pour le signer sur le long terme, les assets à proposer à Indy en retour et surtout ils pourraient en faire un vrai leader dans un gros marché. 

Alors Indiana préférerait sûrement garder son All-Star, mais il va falloir proposer mieux que 20 patates par saison. Dans le cas inverse, un trade serait l’option la plus logique au risque de voir Victor Oladipo s’envoler contre rien du tout lors de l’été 2021.

Source texte : SNY

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top