Heat

Bam Adebayo veut faire toute sa carrière au Heat : Udonis Haslem comme modèle, y’a un record de rebonds à aller chercher

Bam Adebayo Miami Heat 17 novembre 2019

Qui sera le meilleur rebondeur de l’histoire du Heat dans 15 ans : Bam Adebayo ou Udonis Haslem ?

Source image : NBA League Pass

Bam Adebayo est un possible candidat au MIP et au DPOY cette saison, qui aurait pu prévoir ça il y a encore deux ans ? Une progression fulgurante rendue possible grâce à un modèle de Miami qui lui sied parfaitement. Tellement qu’il voudrait y rester toute sa carrière.

Pour comprendre cette union entre le joueur et sa franchise, il faut revenir sur leur histoire commune. Alors replongeons nous au début de cette idylle. Lors de la belle Draft 2017, le Heat se retrouve avec le dernier Lottery pick après avoir manqué les Playoffs d’un rien malgré une remontée sensationnelle sur la deuxième partie de saison. Bam Adebayo, lui, est plutôt attendu aux alentours de la 20ème place. Alors quelle ne fut pas la surprise de l’ensemble des analystes quand Pat Riley porte son choix sur l’intérieur alors qu’il a déjà Hassan Whiteside dans son effectif. C’est une des phrases qu’on entend beaucoup à l’époque et qui était entendable, le pivot actuel des Blazers sortait d’une saison à 17 points, 14 rebonds et 2 contres, des statistiques très sérieuses. Deux années plus tard, Hassan a été envoyé dans l’Oregon pour faire de la place à Bam, geste qui a dû être très apprécié par ce dernier. Or, même les haters n’ont pas grand-chose à dire aujourd’hui pour contester ce choix. Malgré de bonnes statistiques, Blanc-Côté est toujours aussi capricieux et incontrôlable sans ajouter qu’il sera agent-libre à l’intersaison pendant qu’Adebayo est considéré par beaucoup comme un Top 5 pivot de la Ligue au bout de sa troisième année en NBA. Lorsqu’on voit cette évolution éclair, on se demande jusqu’où Edrice peut monter sous ce maillot de Vice City. Il aimerait lui même le découvrir et en profite pour déclarer son amour à son organisation au micro de Anthony Chiang du Miami Herald.

« Ma volonté est de rester à Miami toute ma carrière mais je ne peux pas prédire le futur. Si je le pouvais, j’aimerais rester ici toute ma carrière comme Udonis Haslem. Mais on ne peut jamais savoir ce qui va arriver dans le futur. Tout le monde pensait que Dwyane Wade ferait toute sa carrière à Miami avant qu’il ne parte pour des raisons bien à lui. On ne sait jamais. Mais en ce qui me concerne, je le sens comme ça. Je sens que je veux faire partie d’une seule organisation comme Udonis l’a fait, tout simplement parce que je m’inspire d’Udonis. »

Prendre modèle sur le meilleur rebondeur de l’histoire de ta franchise qui est resté 17 ans dans l’organisation, c’est sûr qu’il y a pire. Comme le dit Bam, c’est vrai qu’on ne sait pas ce qu’il peut arriver dans le futur, mais ce dont on est sûr c’est que les fans doivent être comblés par cette déclaration. Les spectateurs de l’American Airlines Arena veulent continuer de voir jouer ce grand pivot tellement mobile, défenseur redoutable capable de gêner Giannis Antetokounmpo, habile de ses mains et passeur hautement sous-estimé. En effet, quel pivot autre que Nikola Jokic peut affirmer avoir une meilleure vision de jeu et une meilleure habilité à la passe que le vainqueur du dernier Skills Challenge ? Probablement aucun. Si en plus de toutes ces qualités, on prend en compte qu’un joueur comme Jimmy Butler dit qu’il est le meilleur coéquipier qu’il n’ait jamais eu après même pas une saison à ses côtés, comment ne pas être ravi qu’il souhaite rester dans ce vestiaire tout au long de sa carrière. C’est impossible et du côté de Miami, on remercie encore chaudement Pat Riley d’avoir fait main basse sur ce diamant qui ne demande qu’à se polir encore et encore sous le soleil de Floride. On espère simplement qu’il ne déclare pas son amour à son équipe comme peut le faire Enes Kanter, sinon l’intégralité de ce papier est à jeter à la poubelle.

L’histoire d’amour est pour le moment magnifique entre Bam Adebayo et sa franchise du Heat. Or, sauf gros retournement de situation, cette histoire pourrait continuer à s’écrire pendant encore très longtemps. De là à se jurer fidélité à vie ? L’avenir nous le dira.

Source texte : Anthony Chiang – Miami Herald

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top