Knicks

Les Knicks prolongent Scott Perry pour un an : ça valait le coup de faire tout ce boucan

Scott Perry

Il faudrait pas aller trop vite non plus !

Source image : YouTube

Après avoir fait le ménage sur son banc et tout en haut de la pyramide de la section sportive, la franchise de New York voulait aussi changer de GM afin de commencer un nouveau projet sur des bases solides. On n’avait pas vu la supercherie arriver et c’est tout simplement en prolongeant Scott Perry d’un an que nous avons enfin compris : on ne peut décidément pas se fier aux Knicks.

Peu avant 17 heures ce mercredi, le Shams nous réveille de la sieste pour nous apprendre que l’actuel GM de la Grosse Pomme reste en poste pour un an de plus. Ayant déjà viré le président Steve Mills en février dernier, les dirigeants n’avaient pas gardé leur langue dans leur poche, annonçant un peu partout que du neuf allait également arriver à la position de general manager. On pensait que ça allait enfin se bouger à NYC et paf, la news tombe discretos pendant le confinement. Le seul avantage que l’on trouve à cette prolongation ? De la continuité… Enfin, c’est ce qu’on aurait dit dans une autre équipe car pour continuer un projet il faudrait déjà avoir des bases, ce que n’ont pas les Knicks aujourd’hui. En même temps, il ne fallait pas s’attendre à ce que les Bulls ET les Knicks reconstruisent intelligemment la même année de toute façon, ça aurait été utopique. Chacun son tour.

En poste depuis 2017, l’ancien GM des Pistons a réalisé de bons gros coups par le passé et son arrivée à Nouillorque n’aura pas fait changer son CV… Ah si ? Bon, toutes les raisons sont bonnes pour avoir envie de s’approprier les services de Masai Ujiri mais ce dernier a certainement dû refuser poliment leur invitation, probablement qu’il ne voulait pas passer d’une organisation comme Toronto à celle des Knicks, compréhensible en soi. Idem pour Elton Brand qui restera visiblement confortablement installé à Philadelphie malgré l’intérêt des Bockers. Responsable de l’arrivée des grosses stars Kevin Durant et Kyrie Irving Marcus Morris et Julius Randle l’été dernier, les résultats ne suivent pas le montant des contrats distribués aux joueurs. Du coup, les fans se demandent bien qui d’Hassan Whiteside ou de Derrick Favors obtiendra un contrat max sur quatre ans lors de la Free Agency 2020 (si elle arrive un jour). Avec un bilan de 21 victoires pour 45 défaites au moment de la pause forcée, la franchise se dirige vers un bon pick à la prochaine Draft, idéale pour sélectionner un énième meneur de jeu pour traîner dans les pattes d’Elfrid Payon et de notre Franky. Mais le plus intéressant sera effectivement de suivre quelle énorme star Scotty va pouvoir ramener à la Grosse Pomme pendant l’intersaison, vu que c’est le projet en interne.

La volonté des Knicks aura rebroussé chemin assez vite finalement. Exprimant un besoin de changement au sein du front office, les fans avaient une lueur d’espoir ces dernières semaines mais la réalité les a vite rattrapé. La corde est toujours présente autour du cou pour une année. Allez courage, l’année prochaine sera la bonne.

Source texte : Shams Charania/The Athletic

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top