Bulls

Zach LaVine en a marre de louper tous les grands rendez-vous : plus que le All-Star Game, la star des Bulls rêve de gagner

Zach LaVine 3 février 2020

Cap sur les Playoffs.

Source Image : YouTube

Une saison entière à fermer des bouches, mais toujours pas All-Star. Zach LaVine en a sûrement marre de louper tous les grands rendez-vous de l’année. C’est bien beau de porter une équipe qui perd, maintenant faut la faire gagner.

« LaVine est juste un dunkeur de toute façon. » C’est le genre de phrases qu’on n’a eu cesse d’entendre à droite à gauche depuis que l’arrière est arrivé en NBA. C’était à Minneapolis en 2014, il était alors un soliste qu’on voyait difficilement devenir franchise player. Même si ce statut n’est pas encore acquis, le natif de Washington, aujourd’hui à Chi-Town, a fermé quelques bouches. Déjà très en forme l’année dernière, il a totalement confirmé les espoirs placés en lui cette saison. 25,5 points, 4,8 rebonds, 4,2 assists, le tout à 45% de réussite dont 38% du parking, toutes les stats sont en hausse, et les pourcentages restent très intéressants. Pour autant, il n’a pas été choisi pour prendre part au match des étoiles chez lui à Chicago, un choix qui s’explique surtout par les mauvais résultats des Bulls. Dans une interview accordée à HoopsHype, LaVine est revenu sur ce moment de la saison et comment cette désillusion va l’aider à s’aguerrir.

« Je l’ai utilisé comme une source de motivation l’année dernière parce que je pensais aussi avoir eu une saison de calibre All-Star. Mais ce que j’ai appris grâce à cela et grâce au basket-ball, c’est que tout vient avec la victoire. Je veux vraiment être un gagnant car tout le monde en profite. Peu importe si vous marquez 40 points par match, vous ne serez pas considéré comme un winner. »

Non, il a raison. Malgré ses gros cartons, comme les 49 points contre Charlotte, 41 contre OKC, 44 contre Cleveland, entre autres, les Bulls n’ont pas vraiment brillé. Un petit euphémisme, puisque avec 22 victoires pour 43 revers, et une onzième place à l’Est, la saison a été très nulle dans l’Illinois. Nul, nul puissance nul au carré fois coefficient nul. Bref, forcément quand les résultats collectifs ne suivent pas, c’est compliqué de s’imposer dans toute sorte de récompenses individuelles, et ça Zach le sait sûrement mieux que personne.

« En sortant du lycée et du collège, j’ai toujours été un winner. Maintenant, je veux juste le faire en NBA. Ensuite, je pense que j’obtiendrai la reconnaissance que je mérite.De toute évidence, je pense que j’étais un All-Star. Je pense que je suis un joueur All-Star. J’ai des objectifs plus grands que le All-Star Game. Une fois que j’aurais obtenu ce statut de winner, je pense que tout ira mieux. »

Pour Zach, All-Sar, ça ne suffira pas, alors jusqu’où pourra-t-il aller ? MVP ? Champion NBA ? MVP des Finales ? Hall of Famer ? Président des USA ? Si on commençait par les Playoffs, ce serait déjà bien. Abonné à la 13ème place – résultat que ses équipes ont obtenu quatre fois sur six -, LaVine n’a jamais vu la postseason ailleurs qu’à la télé. Peut-être que ça changera, lui le premier en a sacrément envie. 

« J’ai extrêmement faim. C’est quelque chose que je veux vivre. La chose la plus difficile dans le sport est d’apprendre à gagner. […] J’ai hâte de pouvoir y aller et montrer à tout le monde que nous pouvons le faire – pas seulement individuellement, mais en équipe. […] C’est quelque chose que j’attends avec impatiente. »

Il ne doit pas être le seul d’ailleurs.

La saison a certes été écourtée, mais ça ne doit pas trop gêner Zach LaVine. Absent du All-Star Game, absent des Playoffs, lui et ses Bulls ne jouaient plus rien. Alors les taureaux, on vous attend au taquet l’année prochaine. A commencer par le boss du terrain.

Source texte : HoopsHype 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top