Documentaires

Dwyane Wade va produire un documentaire sur la Redeem Team de 2008 : « The Last Dance » fait déjà de nouveaux enfants

Dwyane Wade

Le producteur préféré de ton producteur préféré.

Source image : YouTube

Alors que toute la planète basket marche actuellement dans les pas de Michael Jordan et de ses Bulls au cours d’une saison 1997-98 pleine de rebondissements grâce à la série-docu « The Last Dance », Dwyane Wade annonce déjà son héritière. Un documentaire est prévu sur la magnifique Redeem Team des Jeux Olympiques de 2008.

Pour les plus jeunes qui ne situeraient pas bien cette incroyable Team USA qui est allée chercher l’or à Pékin, oui désolé on vous spoile la fin, faisons une petite revue d’effectif. A la mène, Mike Krzyzewski le mythique coach de Duke, répartissait ses minutes entre Jason Kidd, Chris Paul et Deron Williams. Les arrières, Kobe Bryant, Dwyane Wade et Michael Redd. Sur les ailes, LeBron James, Carmelo Anthony et Tayshaun Prince. Enfin une rotation sur les postes intérieurs entre trois hommes Dwight Howard, Chris Bosh et Carlos Boozer. Une armada extraordinaire, sûrement l’une des meilleures équipes que les Américains n’ont jamais formé avec la Dream Team évidemment. Un mélange entre des jeunes stars venant de la Draft de 2003 et des légendes plus expérimentées, un cocktail gagnant puisqu’ils n’ont pas perdu un seul match dans la compétition en surpassant notamment l’Australie, l’Argentine et deux fois l’Espagne. Ils n’ont même pas tremblé une fois mis à part lors de la finale contre les ibériques, rencontre considérée par certain comme le plus beau match de basket-ball de l’histoire. Or cette belle compétition, Dwyane en parle avec énormément de nostalgie lors d’un podcast pour The Platform Basketball Podcast de swishcultures :

« Nous sommes en train de faire un documentaire sur la Redeem Team de 2008. C’est quelque chose sur lequel nous travaillons depuis l’année dernière. Pour moi, 2008 était une grosse année. Je devais un peu me racheter parce que tout le monde pensait que j’étais fini. Mais c’était une période incroyable, et cette équipe… oh mon dieu. »

Ces trois derniers mots représentent bien la pensée générale autour de cette équipe. Cette dernière qui en plus du talent était empreinte de la Mamba mentality pour accomplir une mission : racheter les équipes de 2002, 2004 et 2006. En effet Kobe Bryant était une pièce centrale de cet effectif et au vu des événements dramatiques de cette année, Flash ne manque pas de le rappeler.

« En match, il parlait aux joueurs des autres équipes dans leur langue. On ne savait pas ce qu’il disait. Et puis même juste être à ses côtés, quand nous allions au village olympique… vous voyez dans le documentairs de Jordan comme tout le monde court vers lui quand il est à Paris ? C’était comme ça pour Kobe en Chine. Il était capable de parler à tout le monde dans leur langue. Nous avions certains des meilleurs joueurs du monde dans cette équipe mais la vraie star c’était Kobe. Il n’y en avait que pour Kobe. »

Quand vous êtes la pièce qui ressort d’un tel effectif, c’est que vous être un très grand. Ces déclarations du producteur annoncent beaucoup d’émotions autour du Black Mamba dans ce documentaire, des insides de cette immense équipe, leurs matchs, mais aussi des scènes de Bryant à l’entraînement ou dans des rues bondées pour tenter de l’apercevoir. Des scènes que nous voudrions encore voir aujourd’hui.

Nul doute que ce documentaire peut être un chef d’œuvre au vu de l’histoire qu’il va compter. L’histoire d’une compétition magique qui se finit en apothéose avec comme acteurs principaux un groupe de stars comportant une étoile qui brille un peu plus que les autres.

Source texte : The Platform Basketball Podcast – swishcultures

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top