Pacers

Malcolm Brogdon est remis à 100% : les Pacers ne sont plus qu’à un Victor Oladipo près d’avoir un backcourt compétitif

malcolm brogdon

Brogdon et Oladipo à 100% ensemble, un doux rêve pour les fans des Pacers.

Source image : NBA League Pass

Victime d’une déchirure au fémoral en contestant un tir le 4 mars dernier, Malcolm Brogdon n’en est pas à son coup d’essai en ce qui concerne les blessures. Mais le meneur d’Indianapolis a profité du confinement pour se retaper et se déclare prêt à rejouer si la NBA décidait de terminer la saison.

Les Pacers pourraient bien faire partie des équipes qui profitent le plus de cette suspension liée au confinement pour revenir en meilleure forme en cas de retour de la Ligue cette saison. En effet, depuis son comeback, Victor Oladipo n’a joué que 13 matchs, semblant un peu hors de rythme. Bien qu’on puisse se dire qu’il aurait aimé enchaîner les matchs pour se remettre dedans plus vite, une telle coupure peut également lui permettre de retrouver des sensations et d’être plus sûr de son corps. Myles Turner n’était pas forcément bien dans sa saison et si cette interruption peut l’aider à se retrouver et à rejouer comme l’année dernière, tout l’Indiana sera heureux. Enfin, Malcolm Brogdon lui s’était blessé à Milwaukee début mars et avait ensuite raté trois matchs avant la fin provisoire de la saison. Dans une période habituellement dédiée aux Playoffs, il aurait été une immense perte pour sa nouvelle franchise mais grâce à ce gros mois sans basket il a pu récupérer et se re-préparer comme il le confie à J. Michael d’Indianapolis Star.

« Je vais très bien, j’ai fait tout ce que j’ai pu pendant cette quarantaine et maintenant je suis à 100%. J’ai travaillé sur mon vélo d’appartement et en courant beaucoup dans ma cour. »

Malcolm Brogdon ne faisait que progresser ces deux dernières saisons et seules les blessures ont freiné sa courbe ascendante. Après une belle saison rookie couronnée par le titre de Rookie de l’Année en 2017, sa saison sophomore a été un petit peu décevante avec une stagnation au niveau des stats et des premières blessures. Mais ces deux dernières années n’étaient clairement pas du même acabit. En 2018-19, celui qui joue arrière à Milwaukee aux côtés d’Eric Bledsoe est rentré dans le club des 50/40/90 et était un lieutenant très important de Giannis. Cette année, il passe titulaire à la mène des Pacers et co-franchise player avec Domantas Sabonis en l’absence de Dipo. Malgré ce changement de rôle, il assure et tourne à plus de 16 points et 7 passes. Mais les gênes musculaires l’ont embêté plusieurs fois, dans sa saison sophomore donc mais aussi dans sa troisième année où il n’a pu disputer la majeure partie des Playoffs et cette année où il a dû renoncer à la course au All-Star Game à cause de ça et enfin cette dernière qui allait le gêner à l’aube des Playoffs. De ce fait, cette suspension est bien tombée pour Brogdon qui pourra bien tenir sa place en cas de postseason dans laquelle les Pacers pourraient affronter directement de grosses équipes telles que Miami, Boston ou Philadelphie au premier tour. Il faudra être à fond. Ainsi Malcolm, ne sera pas la Rees(é)e et montera qu’il est également Dewey en Playoffs.

Indiana a besoin de son Malcolm Brogdon en cas de reprise de la saison. Heureusement pour eux, le meneur s’est montré sérieux pendant ce confinement et semble avoir travaillé d’arrache-pied pour retrouver pleinement son rythme et sa forme physique. Bon, quand est-ce qu’on commence du coup ?

Source texte : J. Michael – Indianapolis Star

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top