Draft NBA

Officiel, Joël Ayayi se présente à la Draft NBA 2020 : le nom est dans l’urne, mais la tête encore à Gonzaga

joel ayayi 9 avril 2020

NBA, je te veux si tu veux de moi.

source image : YouTube

À quelques mois (années ?) de la cérémonie fatidique, les jeunes prospects du monde entier déclarent tour à tour leurs intentions de candidater à la Draft. Certains se présentent sans grandes ambitions tandis que d’autres y vont d’un pas assuré. Joël Ayayi a à son tour déposé son nom et, sans garanties toutefois, peut prétendre à un second tour bien gourmet.

Quelques semaines après que nous ayons passé en revue son parcours, Joël Ayayi affiche ses ambitions en se déclarant candidat à la Draft 2020. Une décision ô combien logique compte tenu de la qualité de sa saison, on vous refait un descriptif de l’œuvre : 10,6 points, 6,3 rebonds, 3,2 assists et 1,3 interception à 48% au tir dont 35% du parking. Ajoutez à cela un tournoi de Conférence remporté (MVP de la compétition) et plus aucun doute, le gamin est prêt pour le haut niveau. Ainsi, l’information nous vient non pas d’un podcast mais du compte Twitter de Jim Meehan, rédacteur pour Spokesman : « Joël Ayayi se présente officiellement à la Draft 2020. Il n’a pas l’intention d’engager un agent ». On adore : de la grosse breaking rapidement atténuée par le second tranchant du message qui vient jeter un froid. Il n’est pas commun d’ambitionner une entrée en NBA sans faire recours à une agence et cette situation traduit rarement une volonté d’intégrer la ligue. Pour faire simple et arrêter le jargon costards : le meneur souhaite sûrement optimiser son jeu à Gonzaga une année supplémentaire et retarder le grand saut. Ce même Jim Meehan vient conforter l’idée en annonçant que l’option numéro 1 de Joël Ayayi reste Gonzaga. Le principal concerné s’est d’ailleurs exprimé à la sortie des cours pour Spokesman :

« Je candidate à la Draft mais mon option numéro 1 reste Gonzaga. J’adore les coachs, l’école et mes coéquipiers… Il y a toujours beaucoup d’incertitude autour de la prochaine saison NCAA et déposer mon nom à la Draft me donne un laps de temps pour évaluer la situation. Je ne souhaite pas discuter avec des agents et vais directement travailler avec coach Few (Mark Few) et le staff de l’Université afin de prendre la meilleure décision avant la date impartie. »

Ainsi, tout reste flou pour notre Frenchie qui observe et avisera en fonction de l’évolution des choses. Malgré cela, son nom est bel et bien déposé dans l’urne et rejoint celui de ses compatriotes Killian Hayes et Yves Pons. Son gars sûr de Gonzaga, Killian Tillie, est quant à lui automatiquement éligible. Concernant le futur de Joël Ayayi, d’une éventuelle saison Junior devrait découler des statistiques gonflées et un corps affûté pour affronter les raquettes de NBA. Le choix est cornélien car si le Bulldog écoute la raison, il rempile à Gonzaga pour progresser et gagner des places dans les mocks draft, mais s’il écoute le cœur, c’est poudre de cheminette direction Curry et compagnie. Et vous, que feriez-vous ?

Sacré problème de riche que rencontre notre ami Joël Ayayi : prendre les clés de Gonzaga et tout cartonner en NCAA ou se battre pour avoir des minutes en NBA ? Malgré tout, avoir ce genre de choix signifie aussi que t’es un sacré boss dans le milieu, et malgré un jeu encore perfectible, le potentiel est déjà reconnu par beaucoup, c’est déjà ça. 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top