Thunder

Le cauchemar touche à sa fin pour Andre Roberson, qui est prêt à rejouer : après deux ans, il était temps

Andre Roberson

Enfin.

source image : YouTube

Andre Roberson de retour ? C’est une chanson qu’on a entendue pendant très longtemps. Absent des terrains depuis plus de deux ans, le swingman a donné des nouvelles concernant sa blessure au genou subie début 2018. Le come-back est pour bientôt. 

Tiens, on l’avait presque oublié celui-là. Andre Roberson n’a pas mis les pieds sur un parquet NBA depuis plus de deux ans et un match contre les Pistons. Nous sommes le 27 janvier 2018, à la Little salade Caesars Arena dans un match où le Thunder déroule gentiment. Dede monte au alley-oop, c’est raté, pire encore, le swingman retombe bizarrement. Le verdict tombe, c’est une rupture du tendon rotulien du genou gauche, fin d’exercice pour notre ami. Depuis, Roberson n’a donc pas rejoué le moindre match. Rechute sur rechute sur rechute, le garçon n’a cessé de passer sur le billard année après année. Après la première opération, il y a eu une arthroscopie, histoire de réduire les gonflements, puis une autre intervention pour soulager des douleurs au genou. Et puis fin novembre 2018, nouvelle rechute, quand il a été victime d’une fracture avec déplacement osseux au niveau de son genou gauche. Le chemin a donc été long pour Rob. Interrogé pour le podcast Catching Up With The Family, Roberson a expliqué qu’il était désormais prêt à revenir, la longue traversée du désert semble prendre fin.

« La phase de rééducation touche à sa fin. Honnêtement, je suis presque au point où je devrais jouer. Mais quoi qu’il arrive, je prends ça au jour le jour, et ce jusqu’à ce que je revienne dans les mains de notre staff médical et que je sois réévalué. Rester patient malgré tout et savoir que la lumière est là, au bout du tunnel. Ce fut clairement un long voyage et il touche à sa fin. »

Stopper les attaquants adverses, ça commence à lui manquer, et on le comprend. Par contre, il faut qu’il se mouille la nuque, la NBA a quelque peu changé. Déjà le COVID-19 toussa, toussa, mais après deux années de longue absence, ce n’est même pas sûr qu’il reconnaisse grand monde dans le vestiaire. Russell Westbrook parti, Paul George également, bref le visage du Thunder a bien changé. À tout juste 28 ans, Roberson va se retrouver agent libre lors de la prochaine intersaison. Après son contrat signé en 2017 de 30 millions de dollars sur trois ans, est-ce qu’Oklahoma City va lui proposer une prolongation ? C’est moins sûr. C’est terrible et pour le coup la faute à pas de chance, mais cette blessure lui a fait louper sans doute ses meilleures années. Personne ne s’attendait à ce qu’il devienne un shooteur d’élite évidemment, mais un super lieutenant défensif. Un vrai pitbull. Vu le profil et l’âge, il pourrait quand même intéresser quelques équipes. Le taro ne devrait pas être énorme, peut-être même que ce sera juste le minimum. Si jamais il retrouve la forme, le pari serait gagnant. Mais attention il faudra être patient, et puis avec toutes les incertitudes liées à la prochaine Free Agency, y aura-t-il de la place pour les coups de poker ? À voir.

Et si c’était en Chine qu’atterrissait Andre Roberson ? Ce serait vraiment triste. Alors qu’il se remet petit à petit d’une blessure qui l’aura embêté pendant plus de deux ans, le swingman compte revenir bientôt. Mais en fin de contrat avec le Thunder, quelle sera la prochaine destination de Dede ? On n’en sait trop rien.

Source texte : Catching Up With The Family

1 Comment

1 Comment

  1. Jean Yann 47

    20 avril 2020 à 20 h 37 min at 20 h 37 min

    Aux Hawks pour être le négatif de Trae Young?

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top