Conseils des experts

TrashTalk Fantasy League – la review du Heat : avec son duo étoilé, la Plage du Sud est redevenue tendance

Jimmy et Bam, c’est plus de 70 points TTFL en commun. Plutôt correct.

Source image : YouTube

Saison en suspens, saison terminée ou même saison de la reproduction ne sais-je, toujours est-il qu’à l’heure actuelle la NBA a appuyé sur le bouton pause et c’est une bonne partie de notre vie qui bégaie avec cette drôle de période. L’occasion de se pencher franchise par franchise sur ce qu’il s’est fait de mieux et de pire cette saison en… TTFL, mais si, vous savez, ce jeu du diable qui conditionne vos journées depuis maintenant quatre ans.

Allez, direction Sud Plage aujourd’hui. Bienvenidos a Miami, où le Heat a retrouvé les hauteurs de la Conférence Est cette saison sous l’impulsion de l’arrivée de Jimmy Butler et la grosse progression de Bam Adebayo. Ces deux-là, sélectionnés pour le All-Star Game, ont assuré sur les parquets tout en faisant le boulot en TTFL, avec plus de 70 points combinés au total. 

# Jimmy Butler – Moyenne TTFL de la saison : 36,6 points

Début janvier, quand Miami cartonnait mais que Jimmy Butler était un peu dans le dur, Erik Spoelstra avait envoyé un message bien clair : « Les stats c’est bien beau, mais ce qui compte c’est l’impact du joueur sur son équipe ». Très bien Spo, mais disons que ça ne nous arrange pas trop en tant que joueur TTFL. Ceci étant dit, Jimmy a quand même lâché de beaux chiffres avec 20,2 points, 6,6 rebonds et 6,1 passes décisives de moyenne cette année. On est certes un cran en dessous des monstres de la stat qu’on peut retrouver dans la Ligue, mais Butler restait une option solide.

# Bam Adebayo – Moyenne TTFL de la saison : 34,7 points

Faisant partie des favoris pour le titre de Meilleure Progression en début de saison, Bam Adebayo a bien franchi le cap tant attendu, lui qui est devenu l’un des piliers du Heat cette saison. Par la même occasion, il est devenu une vraie option en TTFL grâce à sa polyvalence et sa capacité à contribuer dans les différentes catégories statistiques, en attaque comme en défense. Regardez cette belle ligne de stats : 16,2 points (8,9 la saison précédente), 10,5 rebonds, 5,1 passes décisives, 1,3 contre, 1,2 interception, 56,7% de réussite au tir. C’est ce qu’on appelle être complet. Son pourcentage aux lancers francs reste perfectible (69%) et ses pertes de balle ont logiquement augmenté (2,8 par match) avec la hausse de ses responsabilités offensives, mais l’ami Bam a vraiment cartonné. Enfin, gros point positif du bonhomme : sa durabilité. 65 matchs joués sur 65, monsieur 100%.

# Goran Dragic – Moyenne TTFL de la saison : 21,7 points

Goran Dragic is back ! Après la saison compliquée de l’an passé où il n’a joué que 36 matchs au total à cause de bobos au genou, le Dragon a retrouvé du poil de la bête cette année dans un costume de sixième homme qui lui va très bien. Sur ses 54 rencontres, il a commencé à 53 reprises sur le banc mais Goran a apporté un vrai coup de boost au Heat tout au long de la saison, sauf au début du mois de décembre où il a fait un détour par l’infirmerie suite à une blessure à l’aine. Plus de 16 points, 5 passes et 3 rebonds en moyenne avec notamment un solide 37,7% de réussite du parking, voici une production digne d’un Sixième Homme de l’Année.

# Les carottes maison

Comme Dragic, Jimmy Butler a raté 11 matchs au total cette saison, un chiffre pas anodin. Et le truc avec Jimmy, c’est qu’on n’était jamais à l’abri d’une soirée off sur le plan du scoring. Car si Butler brille souvent par sa polyvalence et sa capacité à bien remplir la case « rebonds », « assists » ou encore « interceptions », on l’a vu à plusieurs reprises être discret au niveau des points marqués. Pas forcément d’énormes carottes, mais quand même 22 matchs sous la barre des 20 points. Alors évidemment, au vu de sa moyenne sur la saison, il a aussi lâché quelques cartons, mais fallait pas se tromper de jour quoi…

Et si vous souhaitez des infos quotidiennes sur la TTFL ? Même par ces temps de disette ? Un compte Twitter à suivre, celui du Lab ! Vous y retrouverez tout ce qu’il faut savoir sur la TrashTalk Fantasy League, avec la touche de sympathie habituelle, histoire de sourire… malgré tout.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top