Pistons

Et si Carmelo Anthony avait été drafté par les Pistons en 2003 ? Encore un what if dans lequel Melo s’imagine gagner des bagues

Carmelo Anthony

Il va falloir retourner à la vraie vie Melo, ça commence à faire beaucoup.

Source image : youtube

Il y a quelques jours, Carmelo Anthony était en live Instagram avec son banana pote, Dwyane Wade. L’occasion de revenir sur ses années à Denver mais aussi sur un fameux what if… Que serait-il arrivé si les Pistons avaient sélectionné Melo en deuxième position de la Draft 2003 ? Le joueur aurait bien une réponse mais Ben Wallace ne semble pas partager l’avis de la star. On monte dans la DeLorean pour changer l’histoire et confronter les deux versions.

Sélectionné en troisième position par Denver, Carmelo Anthony a dû apprendre à dormir en sachant que les Pistons lui avaient préféré Darko Milicic. La franchise du Michigan a sans doute eu affaire à l’un des plus gros busts de l’histoire mais le Serbe peut au moins se venter d’avoir une bague. Melo a dû s’en souvenir en creusant sa mémoire pendant le confinement et il ne pouvait plus garder le silence. Sauf que certains joueurs de Detroit de l’époque ont aussi réagi à cette déclaration.

Melo aux Pistons, vu par lui-même

Visiblement, Hoodie Melo se voyait gagner pas mal de bagues… Dans ses rêves uniquement. Après avoir dit qu’il aurait mérité le titre de 2009 avec les Nuggets, il embraye et raconte alors ce qu’il aurait donné dans le groupe des Bad Boys 2.0.

« Je ne sais pas ce que ça aurait donné si j’étais allé à Detroit. Je sais que j’aurais eu deux, peut-être trois bagues… Mais je ne sais pas comment tout le reste de ma carrière se serait déroulé. »

Si effectivement Motor City avait obtenu trois titres lors de la décennie 2000, est-ce que Melo serait parti voir du côté de New York ? Aurait-il rejoint LeBron et Wade à Miami à la place de Bosh ? Tant de questions et si peu de réponses. A l’entendre parler de ses what if, le joueur des Blazers serait aujourd’hui dans la discussion du meilleur poste 3 ayant foulé un parquet dans l’histoire NBA. Mais franchement, voir sa tête pleine de tresses n’aurait-il pas été trop kiffant dans le cinq majeur des Pistons 2004 ? Prenez en photo les titulaires de l’époque, remplacez Tayshaun Prince par le Sweet Melon, vous obtenez alors un cocktail d’attaque et de défense assez propre. Le trio Billups – Hamilton et Anthony auraient get buckets all day pendant que les Wallace Towers protégeaient la raquette. L’ancien Knick serait peut-être même un défenseur élite aujourd’hui s’il avait été formé par toute la clique de Detroit du début du siècle… En tout cas ce n’est pas Ben Wallace qui aurait appris la défense à notre ami, il a répondu à sa déclaration par un message qui ne partage pas trop le point de vu de Carmelo.

Melo aux Pistons, vu par Big Ben

« Si nous avions drafté Carmelo, honnêtement je ne pense pas que nous aurions gagné un championnat… Melo aurait voulu jouer tout de suite. Cela aurait pu perturber l’alchimie de l’équipe. En draftant Darko, il est venu et a dit qu’il n’était pas prêt à jouer dans cette équipe. […] En acceptant son rôle, cela nous a permis de construire et de devenir plus forts et de finalement remporter le championnat. »

Le grand Ben Wallace a affirmé qu’ils n’auraient pas gagné un seul titre s’ils avaient drafté le phénomène de Syracuse. L’équipe des Pistons de 2004 est l’une des rares à avoir gagné un titre sans de vraies superstars et avec un jeu reposant avant tout sur la défense. Pour le pivot, ils n’auraient pas réussi à défendre aussi bien si Melo avait été sur le terrain, Tayshaun Prince n’aurait jamais évolué comme il a pu le faire. Son coéquipier de l’époque, Chauncey Billups, n’est pas tout à fait d’accord et pense effectivement comme son copain de Denver.

« Si [Detroit] avait choisi Melo, nous aurions gagné trois titres. »

Son opinion est sans doute biaisée par le fait d’avoir partagé le vestiaire avec l’homme sans bague lors de son passage à la Mile-High City mais les avis divergent d’une manière assez extrême. Si l’on se plonge dans le scénario de Ben Wallace, le troisième choix de la Draft 2003 n’aurait pas fait long feu à MoTown. On peut imaginer un univers alternatif où il se fait alors trader pour récupérer un Luol Deng ou Andre Iguodala, draftés un an plus tard. Vous auriez donc pu voir les Bulls avec Hoodie Melo et les Pistons qui signent Luol Deng… Assez alléchant comme flashback non ?

Nous pouvons toujours revenir sur des erreurs du passé et ce qui est sûr c’est que les Pistons doivent se mordre les doigts d’avoir raté un joueur comme Carmelo Anthony. Ils auraient sans doute pu saisir le Larry O’Brien plus d’une fois mais avec des « si » on refait le monde…

Source texte : NBC Sports Northwest, Instagram

1 Comment

1 Comment

  1. LeVerbe

    8 avril 2020 à 17 h 30 min at 17 h 30 min

    Mon opinion penche beaucoup plus vers Big Ben que Mélo sur ce cas.
    D’ailleurs sa déclaration c’est typiquement du Mélo tout craché. il tente de nous dire qu’il n’a pas gagné à cause de malchance c’est ça ? Il n’aura vraiment jamais été un leader, incapable de regarder dans un miroir et toujours à rejeter la faute sur les autres ou sur une volonté divine. Combien de temps a-t-il passé en NBA ? 16, 17 ans ? AU bout d’un moment, la chance ça se provoque.
    S’il n’a rien gagné, c’est parce qu’il n’a pas fait les bons choix. C’est un joueur avec un immense talent mais probablement mal entouré, pas très intelligent dans ses choix de carrière, un mental pas terrible et une tête « brûlée » pour les coachs (« non je ne suis pas un joueur de banc »). S’il avait été drafté et conservé par Detroit, les Pistons n’auraient juste pas gagné de titre dans les 2000. On parle d’un joueur qui, malgré son immense talent, s’est fait couper plus de fois qu’il n’a atteint de 2nd tour de PO… donc il aurait eu dû du mal à insuffler une énergie de gagneur auprès des Pistons. Pour moi, pas de débat mais prêt à écouter/ lire ceux qui pensent différemment.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top