Apéros TT

NBA Review 2019-20 : les Philadelphia 76ers ! Apéro TrashTalk

Chose promise, chose due. La saison NBA historiquement raccourcie (peut-être même déjà terminée) et la France entrant au 17 mars dans une période assez étrange de son histoire, il fallait donc pour TrashTalk trouver un moyen de refaire sourire un peu la communauté, de lui donner un peu à manger. Bim, bam, boum, voici donc les… 30 reviews en 30 jours, petite sœur de la série préférée de ta série préférée et qui vous fera passer un chouïa le temps du 17 mars au 15 avril. Et comme le confinement l’impose ? On fait ça par Skype, tout simplement.

Si vous aussi vous aimez débattre et prendre l’Apéro, c’est ICI qu’il faut vous abonner !

Annoncés tout en haut de la Conférence Est et de la NBA en début de saison, les Sixers ont déçu. Censés être emmenés par un joueur de calibre MVP et avec une défense redoutable, les Sixers ont gavé. Mais est-ce une raison pour définitivement baisser les bras ? Certainement pas. Plein de choses à dire sur ces derniers mois en Pennsylvanie, et plein de choses à dire sur ceux à venir. Plus que jamais, le management de Philadelphie doit s’activer pour offrir à Joel Embiid et Ben Simmons la possibilité de remporter le titre. Et dans les faits, on recevait ce message l’été dernier avec leur fort recrutement. Mais comment agir désormais ? Quelles sont les raisons réelles de cette saison décevante ? Et par où commencer pour sérieusement taquiner les Bucks sur le trône de l’Est ? On est prêts, on sort les gants, et on décortique nos amis les Sixers.

Allez, vous connaissez la chanson et ça bouge pas : on s’installe avec binouzes et cacahuètes si vous avez réussi à en trouver chez Carrefour, et nous on expérimente sans plus attendre notre nouveau mode de fonctionnement : l’apéro… à distance.

1 Comment

1 Comment

  1. Harold Van Qui

    6 avril 2020 à 0 h 33 min at 0 h 33 min

    Salut les gars.
    Je suis d accord avec vous sur les salaires de T.Harris et A.Horford qui ont été signés en urgence pour éviter le pire après le depart de Butler mais vous oublier d ajouter qu au final les Sixers perdent J.J Reddick ce qui est catastrophique pout le spacing de Philly car du coup la menace exterieure est moins importante avec des Korkmaz, Richardson ou Harris.
    Avec un meneur comme Simmons qui ne shoot pas a 3pts, Philly ne pouvait pas se permettre de perdre Reddick.
    Le problème est qu avec les finances qu il restait, impossible de resigner JJ.
    Bref vous l avez compris pour moi une grosse partie de la saison « moyenne » des 76ers vient en partie du départ de Reddick et du fait que B.Brown n a pas su adapter le jeu. E.Brand a aussi sa part de responsabilité au niveau de la gestion des contrats.
    Seul solution pour eux.
    Essayer se débarrasser du contrat d Horford pour signer un bon 3 and D.
    Bon courage a eux!

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top