News NBA

C’est décidé, Kobe Bryant, Tim Duncan et Kevin Garnett vont rentrer au Hall of Fame cette année : bonjour la classe all-time !

Hall of Fame Tim Duncan Kobe Bryant Kevin Garnett

Belle brochette n’est-ce pas ?

Source : montage YouTube

Kobe Bryant, Tim Duncan et Kevin Garnett. Elle n’est pas belle la nouvelle brochette du Hall of Fame ? Si, et pas qu’un peu, que des first ballot OKLM. La nouvelle a été annoncée par Shams Charania de The Athletic, et une annonce officielle sera faite aujourd’hui par le Hall of Fame.

Ça y est, on connaît les noms de la classe 2020 pour le Naismith Memorial Basketball Hall of Fame. Alors quand est-ce que la cérémonie aura lieu ? On n’en a aucune idée, pour l’heure elle est maintenue au 29 août, mais peut-être sera-t-elle décalée si la saison l’est aussi. Trêve de bavardages – phrase sponso par ta prof de Français en troisième A au Collège Karine Ruby de Saint-Pierre-en-Faucigny – entrons dans le vif du sujet. Il n’y a évidemment pas de T-Mac surprises dans le lot, que des légendes du jeu. Ce samedi, c’est donc Kobe Bryant, Tim Duncan et Kevin Garnett qui ont obtenu leur ticket. Monstre de régularité, Duncan était un leader, une force tranquille à l’image de la machine orchestrée par Gregg Popovich. Un palmarès long comme le bras de Mo Bamba, cinq titres et une dynastie étalée sur 15 ans. 15 comme le nombre de sélections All-Star de « The Big Fundamental », deux fois MVP de la saison régulière, trois fois MVP des Finales. Après 19 années à mouiller son jersey des Spurs, le meilleur ailier fort de l’histoire – on ne veut rien entendre – est aujourd’hui devenu assistant coach, assis sur un banc qu’il connaît si bien aux côtés d’un homme qu’il connaît si bien. À ses côtés, Kevin Garnett a eu une carrière moins chargée en titres, mais légendaire tout de même. Débarqué du lycée en NBA en 1995, il rejoint une faible franchise dans le Minnesota. KG mettra les Wolves sur la carte du basket US. Après 12 saisons de domination et de trashtalking, un titre de MVP en 2004, il va finalement décrocher la bague en 2008 avec Paul Pierce et ses Celtics, avec un titre de meilleur défenseur de l’année en prime. Il aura droit à son gros ticket lui aussi.

Et puis Kobe évidemment. La carrière, on n’a même plus besoin de la présenter. Cinq fois champion, quatrième plus gros scoreur all-time avec 33 643 points, deux fois MVP des Finales et une fois de saison régulière. Le deuxième meilleur arrière de l’histoire et sûrement la copie la plus proche du GOAT. Un petit match à 81 points, il mérite évidemment 100 fois de faire partie de cette cuvée du Hall of Fame. Mais malheureusement, on ne pourra pas entendre son discours. Et la cérémonie du Hall of Fame 2020 aura forcément un goût bien amer car le Mamba manquera à l’appel. Le regretté Kobe Bryant, l’un des plus grands champions de l’histoire, aura sans doute un petit œil sur tout ce beau monde depuis là-haut. Lui qui s’est éteint en début d’année, à 41 ans, dans un tragique accident d’hélicoptère. Une tragédie qui a touché jusqu’au plus profond de nous. Cette cérémonie sera donc une nouvelle occasion pour rendre hommage à Kobe Bryant, honorer sa carrière et ce qu’il a apporté au jeu. Un mec qui s’est donné à fond pendant les 20 années passées en pourpre et or, un tueur au sang froid, un mentor, une légende. Oh non pas encore cette foutue poussière dans l’œil. 

Rendez-vous le 29 août prochain (ou pas), pour la cérémonie du Hall of Fame 2020. Outre ces trois-là, l’ancien coach des Rockets champions en 1994 et 1995, Rudy Tomjanovich, a également reçu son ticket d’entrée. Ce n’est pas trop tôt on a envie de dire. 

Source texte : The Athletic

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top