One-on-One

Kelly Oubre Jr., le tsunami des Suns : Phoenix n’a pas de de plage mais a quand même sa vague de folie

Kelly Oubre Jr. dunk

Le cœur et les cou****s des Suns, c’est lui !

Source : YouTube / Phoenix Suns

Kelly Oubre Jr. est-il vraiment déjanté ? Est-il parfois juste très expressif ou veut-il candidater pour le titre très convoité de Gérard d’or de la ligue ? Jusqu’à quel niveau de jeu et de responsabilités peut-il encore progresser ? Les questions qui entourent le jeune ailier de Phoenix sont nombreuses mais les débuts de réponses également et ça, c’est nouveau ! En tout cas, en misant sur lui l’été dernier, les Suns ne sont pas trompés. Oubre Jr. s’est affirmé cette saison, à tel point que la franchise d’Arizona ne doit pas et ne peut plus imaginer son avenir sans lui. 

Il est arrivé – avec Austin Rivers qui sera coupé tout de suite – en décembre 2018 en provenance de Washington dans le cadre d’un trade qui a vu Trevor Ariza faire le chemin inverse vers la capitale. A l’époque, il était déjà clair que l’arrivée de l’expérimenté Ariza – qui était vue à l’origine comme une très bonne affaire – était une erreur de casting. En effet l’ailier, passé entre autre par les Lakers, les Rockets et… les Wizards, n’a pas réussi à s’intégrer ou à apporter quoi que ce soit dans le jeune roster des Suns. Les Wizards voulaient entourer le duo Wall – Beal avec le vécu de l’ami Trevor. Les Suns avaient l’occasion de récupérer un jeune joueur avec du potentiel. Hormis le petit couac qui a fait perdre un peu de temps à tout le monde et sorti les Grizzlies de l’affaire, les deux équipes n’ont pas mis très longtemps à se mettre d’accord. Et si l’expérience Ariza a finalement tourné court à Washington, celle de Kelly Oubre Jr. à Phoenix est peut-être en train de devenir une très belle histoire. Celle d’un ailier talentueux qui aurait trouvé le bon endroit pour s’épanouir.

Sur la deuxième partie de la saison 2018-19, KO a participé à 40 matchs pour les Suns dont la plupart en sortie de banc comme chez les Wizards. Mais avec pas loin de 30 minutes de moyenne par match, il a été productif statistiquement parlant : 16,9 points, 4,9 rebonds, 1,6 passe décisive, 1,4 interception et 1 contre. Une ligne de chiffre qui a séduit les dirigeants des Suns, d’autant plus que l’attitude énergique et le volume de l’ami Kelly sur le parquet se sont instantanément montrés comme des compléments idéaux de la star Devin Booker dans les ailes. Et en toute logique, parmi les décisions à prendre pendant l’été 2019 par le front office des Suns celle de proposer un nouveau contrat à Kelly Oubre Jr. s’est imposée comme une évidence. Ne serait-ce que pour voir ce que ça peut donner. Les deux parties sont donc tombées d’accord sur un deal de 30 millions de dollars sur deux ans. Un salaire raisonnable mais confortable, une durée assez courte mais qui donne suffisamment de temps au joueur et à la franchise pour voir s’ils sont faits l’un pour l’autre.

Aujourd’hui, le constat est simple : cette saison 2019-20 n’est peut-être pas finie, on verra si elle reprendra, mais une chose est sûre : Kelly Oubre Jr. est un titulaire indiscutable des Suns, un membre important du groupe et ce, pour de multiples raisons. Titulaire et deuxième plus gros temps de jeu de l’équipe (juste derrière Booker), ce bon Kelly a proposé une belle évolution statistique pour commencer : 18,7 points (à 45% au tir), 6,4 rebond, 1,5 passe décisive et 1,3 interception. La progression est là au niveau chiffre mais c’est dans les éléments moins tangibles que l’on a pu le plus le sentir monter en puissance, dans sa prise de responsabilités offensives et défensives par exemple. Mis en confiance par Monty Williams mais aussi par Devin Booker qui a su lui laisser de l’espace et par Ricky Rubio qui a su le nourrir de ses passes, Oubre Jr. a vraiment trouvé sa place, une place essentielle dans l’équilibre de l’équipe. Son volume et sa polyvalence des deux côtés du terrain sont une bénédiction pour les Suns. Il peut défendre sur le meilleur extérieur adverse (en partageant avec Mikal Bridges), glaner du rebond à foison ou être un vrai poison sur les lignes de passes d’un côté. De l’autre, il peut porter la balle et être agressif vers le cercle, jouer sans ballon entre les deux corners, rentrer des gros tirs.

Enfin, Kelly Oubre Jr. possède des qualités naturelles qui font de lui un ailier parfaitement complémentaire des autres gars du noyau sur lequel les Suns comptent : les Rubio, Booker, Bridges ou Ayton notamment. Sans leur faire offense, ces trois joueurs jouent dur à leur manière mais aucun d’entre eux ne propose le même niveau d’énergie que Kelly aka Tsunami Papi ou encore Wave Papi. Il n’y a qu’à lire la réaction de Devin Booker quand Oubre Jr. s’est blessé au ménisque à la fin du mois de février dernier pour voir à quel point le All-Star valorise la présence de son ailier :

« Bien évidemment, c’est une dure nouvelle pour nous, surtout quand notre équipe vient juste de revenir (presque) à 100% niveau santé. Mais nous devons continuer à pousser. Kelly est définitivement avec nous. Son énergie est toujours dans le vestiaire et il propage toujours cette lumière dans toute notre équipe. »

Oubre Jr. a en lui ce grain de folie et ce côté nasty qui – alliés à ses aptitudes athlétiques au-dessus de la moyenne – font de lui un joueur capable de faire bondir et rugir le public. Il peut monter sur le pivot d’en face et l’écraser d’un dunk féroce pour ensuite célébrer en exhibant ses muscles fins et acérés. Il peut redonner vie et espoir à toute l’équipe en un cri poussé après un gros tir ou une action décisive quelle qu’elle soit. Si Rubio est le métronome, Booker la star et Ayton le monstre physique de ce groupe, Kelly Oubre Jr. en est le cœur et les cou****s. Il va parfois être trop dans l’émotion lors de moments importants. Il reviendra alors à Monty Williams de le canaliser et à Devin Booker de faire parler son sang froid de scoreur né. Mais cela vaut le coup pour toutes les autres fois où Tsunami Papi va les faire gagner.

On remarque par exemple que sur les 56 matchs joués par Oubre dans cet exercice 2019-20, il a marqué 20 points ou plus à 24 reprises. Sur ces 24 rencontres, 12 se sont soldés par des victoires des Suns. 50% de victoires quand KO plante au moins 20 points, intéressant non ? Bon l’échantillon n’est pas assez conséquent et d’autres paramètres entrent évidemment en jeu mais cela donne un début de tendance : quand Kelly Oubre Jr. est bien dans son match, quand il pèse offensivement les Suns peuvent espérer remporter un match sur deux. Même si en tirer des conclusions définitives serait trop hâtif, cette semble respecter une certaine logique vu que pour un joueur qui fonctionne à l’énergie et à l’émotion comme Oubre Jr., scorer est sûrement un élément crucial de son attitude dans tous les autres secteurs du jeu. Si Oubre commence à planter, il se motive. S’il se motive, il met en route son incroyable moteur. S’il met en route son moteur, il contribue aux quatre coins du terrain… Et tout devient plus facile pour ses coéquipiers.

Plus qu’une révélation, les performances et l’impact de Kelly Oubre Jr. sont une confirmation de ce que nous avions entrevu l’an dernier. Il reste encore un potentiel morceau de la saison 2019-20 et toute la saison 2020-21 aux Suns et à leur tsunami pour continuer de travailler et de progresser ensemble. Pour autant dès aujourd’hui, on imagine mal comment Phoenix pourrait ne pas avoir envie de garder son ailier sur le long terme. 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top