Wizards

Confinement total pour John Wall, et plus si affinités : le dragster ne reviendra pas cette saison, au point où on en est…

John Wall

Reviens vite Jean Mur, tu commences à nous manquer.

Source image : YouTube

Malgré la suspension actuelle de la saison, la porte reste fermée pour John Wall. Le GM de la franchise de la capitale indique que la star des Wizards ne pourra pas venir aider son équipe si la Grande Ligue reprend, retour donc, à minima, en octobre 2020 pour le début de la prochaine campagne. Pour rappel, il s’était blessée au talon le 29 décembre 2018 et avait opté pour une opération.

Et si John Wall était un vrai poissard ? Un peu plus d’un mois après son opération, le garçon avait réussi à se ramasser chez lui, tout seul, comme un grand. On s’est d’abord un peu marré mais… on a vite déchanté lorsque l’on a vu la gravité de cette chute. Qui savait que l’on pouvait se rompre le tendon d’achille en tombant dans ses escaliers ? Suite à ce malheureux accident, Jean Mur ne rejouera pas et le souvenir de lui sur un parquet se fait de plus en plus lointain, presque comme un mirage. A-t-il vraiment existé ? Le numéro zéro avait alors disputé 32 rencontres pour des moyennes de 20,7 points, 8,7 passes décisives et 3,6 rebonds, avant de se blesser ce triste et sombre soir de décembre. Le premier choix de la Draft 2010 quand il est en forme ? C’est du 25 points, 10 passes décisives, et cela tous les soirs. Pour les plus jeunes qui n’ont pas forcément connu le dragster ou ceux qui auraient perdu la mémoire, non, ce monsieur n’a pas volé ses cinq sélections All-Star car au top de sa forme nous pouvons assister au spectacle de l’un des tous meilleurs meneurs de l’Association.

Le retour du messie repoussé

La rééducation avance lentement mais sûrement. Nous avions même pu apercevoir des trainings, before daybreak comme dirait Tupac. Lors de cet avant-match contre les Celtics, nous avions même eu la surprise d’assister à la participation du meneur titulaire qui avait même calé un petit tomar, nous faisant espérer un retour assez proche. Malheureusement, les rassemblements de joueurs et donc par définition, les entraînements, sont interdits en raison de la situation actuelle, et en suivant les règles de distanciation sociale à la lettre,  il est impensable pour Tommy Shepard de maintenir une telle intensité dans les entraînements. En même temps avec Scott Brooks en coach, les practices des Wizards ne devaient pas non plus être les plus funs pour les joueurs.

« C’est un défi pour tout joueur NBA de rester en forme pendant que le basket-ball est absent, et la lutte est amplifiée pour les joueurs blessés et en rééducation.« 

Malgré le fait que John Wall possède un terrain de basket et une salle de sport dans sa résidence, son GM explique qu’il serait impossible pour l’athlète de revenir à un tel niveau, son niveau, tout seul. Dans un effort de solidarité et de lutte contre la propagation du COVID-19, tout le monde doit respecter les mesures mises en places mais ça Jean Mur l’avait déjà compris puisqu’il a carrément un an d’avance sur l’Humanité. Impossible dans ce cas de revoir le meneur préféré de Donald Trump cette saison, on peut bien patienter six mois de plus de toute manière, nous ne sommes plus à ça près.

John Wall fera donc son comeback lors du début de saison 2020-21, si tout se passe bien. En attendant, Bradley Beal va devoir finir la saison tout seul, si fin de saison il y a, pour mieux travailler cet été et peut-être (enfin) devenir avec Johnny le meilleur backcourt de la NBA. En tout cas le meneur touche depuis cette saison son nouveau contrat de 171 millions de dollars sur 4 ans alors s’il ne veut pas être comparé à un certain Krisprolls… il va falloir revenir à un vrai bon niveau. Très franchement ? On lui fait confiance.

Source Texte : Washington Post

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top