Conseils des experts

TrashTalk Fantasy League – la review des Hornets : souvenez-vous du 23 de Nico Batum, c’était un 28 novembre

Batum 22 mars 2020

C’est pas nous qu’on l’a dit.

Source image : YouTube

Saison en suspens, saison terminée ou même saison de la reproduction ne sais-je, toujours est-il qu’à l’heure actuelle la NBA a appuyé sur le bouton pause et c’est une bonne partie de notre vie qui bégaie avec cette drôle de période. L’occasion de se pencher franchise par franchise sur ce qu’il s’est fait de mieux et de pire cette saison en… TTFL, mais si, vous savez, ce jeu du diable qui conditionne vos journées depuis maintenant quatre ans.

# Terry Rozier – Moyenne TTFL de la saison : 24,1 points

Le challenge était ardu et, très franchement, Terry Rozier ne s’en est pas si mal sorti. Un peu de mal à se mettre dedans puis la chance d’avoir à ses côtés un cinglé aux tresses plaquées, ce qui aura eu l’avantage de lui enlever un peu de pression. Quelques soirées chiées dans les grandes largeurs, d’autres où il prouva que dans un bon soir il était capable d’être un vrai leader, et au global une saison carrément honnête pour l’ancien baby-sitter d’Eric Bledsoe. Conclusion ? Terry Rozier ne sera peut-être jamais Damian Lillard mais il est déjà meilleur que Reggie Jackson. Gratuit ça.

# Devonte’ Graham – Moyenne TTFL de la saison : 23,7 points

La surprise du chef. L’an passé Devonte’ avait à Charlotte le même rôle que Lionel Charbonnier lors de la Coupe du Monde 98 mais il est devenu cette saison la surprise préférée de ta surprise préférée. Longtemps mentionné comme un potentiel MIP, Devonte’ a envoyé quelques cartons mémorables jusqu’au milieu de la saison avant de se faire happer par le sophomore wall, mais au final le gamin nous lâche une saison de toute beauté, ou même de toute bôôôôté comme disait Eric Judor à l’époque où il était drôle. Si on vous avait dit que vous lâcheriez un Graham dans vos decks cette saison ? Vous auriez probablement pensé à Treveon Graham, autre pipe mais resté pipe par contre.

# Cody Zeller – Moyenne TTFL de la saison : 20,2 points

Les jeunes Miles Bridges et P.J. Washington n’étaient pas bien loin mais, diantre, c’est bien le vieillard moche Cody Zeller qui est cette saison le troisième meilleur joueur des Hornets en TTFL. Le sosie raté de Dawson a encore fait le taf à sa manière, c’est à dire sans aucun style, et si l’on oublie les 15 millions qu’il doit encore prendre la saison prochaine, disons que pas mal de franchises aimeraient avoir à disposition un soldat comme Cody. Gros pourcentages, ne renie pas à la tâche, fait ce qu’il peut en défense et n’en fait jamais trop en attaque, la définition parfaite du role player.

# La carotte maison

On ne s’attendait évidemment à pas grand chose mais Nicolas Batum a réussi à faire encore pire. Définitivement passé du côté obscur de la force et il l’a d’ailleurs lui-même assumé dans une poignante interview il y a peu, l’ailier français a même poussé le vice jusqu’à refuser des lay-ups jusqu’à l’AccorHotel Arena en janvier dernier. Aujourd’hui Nico joue et vit comme un vétéran, sauf qu’il a 31 ans et qu’il touchera 27 millions la saison prochaine. Il ne les a peut-être pas volé, mais on vous laisse faire le ratio dollars/points TTFL.

Et si vous souhaitez des infos quotidiennes sur la TTFL ? Même par ces temps de disette ? Un compte Twitter à suivre, celui du Lab ! Vous y retrouverez tout ce qu’il faut savoir sur la TrashTalk Fantasy League, avec la touche de sympathie habituelle, histoire de sourire… malgré tout.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top