Knicks

Les Knicks seraient complètement love de Christian Wood : original, le plan drague va donc s’effectuer sur Skype

Christian Wood 15 mars 2020

Christian Wood vers New York ? La ville changerait, mais le management pas tellement.

Source image : YouTube

Pas le temps pour le Coronavirus, les Knicks commencent à préparer la Free Agency 2020. Et même si cette dernière s’annonce un peu claquée par rapport à 2019 et compte tenu du bordel ambiant actuel, les Knicks pensent déjà avoir déniché un futur All-Star en puissance : Christian Wood.

Agent libre cet été, Christian Wood pourra donc signer où bon lui semble. Alors oui, nul ne sait quand commencera cette foutue Free Agency 2020. Peut-être bien le 30 juin, peut-être bien après, peut-être même qu’elle n’aura jamais lieu. Quoi qu’il arrive certaines franchises profitent de ce break pour mettre les mains dans le cambouis et commencer à draguer les joueurs qui n’auront plus de contrat cet été. Très désireux de compter sur un autre All-Star dans leur team pour entourer Kevin Durant, Kyrie Irving Kevin Knox et Mitchell Robinson, les Knicks font donc les yeux doux à Christian Bois. Le SNY rapporte ainsi que l’intérieur des Pistons serait l’une des priorité estivales de Leon Rose et les négociations pourraient même débuter très vite. Par Skype par contre, mesure de sécurité oblige, personne ne sort de chez soi. Les Knicks ne perdent en tout cas pas le nord en cette période de disette, et leur intérêt pour un joueur de ce profil tend à confirmer que les trois ailiers forts sous contrat dans la Big Apple ne serons logiquement pas tous conservés. Julius Randle est en contrat jusqu’en 2022, Taj Gibson n’a un contrat que partiellement garanti, et Bobby Portis a une team option de 15,7 patates… que les Knicks pourraient bien lever.

Tout n’est néanmoins qu’incertitude pour le moment, et même si le salary cap pourrait être revu à la baisse, les Pistons détiennent les Bird Rights sur le contrat de l’homme-bois et peuvent donc faire un petit effort financier pour le conserver. Seule éclaircie de cette fin de saison à Motor City, Christian a explosé après le départ d’Andre Drummond. Ses 23 points et 10 rebonds par match depuis un mois et demi font rentrer l’ancien de Nevada dans une toute autre dimension, et même si récemment il a fait l’actualité pour avoir été le troisième joueur contrôlé positif au Coronavirus, l’intéressé a déclaré sur les réseaux sociaux « se sentir bien » et on pourrait donc le voir l’année prochaine jouer pour une… sixième équipe en… cinq ans. À Christian désormais de choisir, la ville a une autre gueule, le management pas tellement, alors un conseil… enlève les œillères frère parce que t’auras probablement d’autres calls très vite.

Leon Rose veut déjà tout casser pour tout reconstruire. Des changements dans le front office de New York sont à prévoir tout comme un nouvel entraîneur en chef, mais pour l’heure, c’est Christian Wood qu’il essaie de draguer, drôle de premier crush mais pourquoi pas.

Sources texte : SNY 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top