Kings

Preview Kings – Pelicans : objectif Playoffs, mais il ne faut pas vendre la peau du Grizzly avant de l’avoir tué

Kings Pelicans

Qui est chaud pour se taper LeBron et AD quatre fois en avril ?

Source image : Youtube / Sacramento Kings

Match de la plus haute importance cette nuit à Sacramento. Les Kings reçoivent les Pelicans avec un seul objectif en tête pour les deux équipes : se qualifier en Playoffs. Sauf qu’il n’y a qu’une place pour cinq équipes, alors il faut se faire sa place. 

Cela va être un sacré match au Golden 1 Center à Sacramento. Deux des équipes chaudes du moment à l’Ouest s’affrontent pour continuer à espérer d’aller en Playoffs. Pour l’instant, les Grizzlies tiennent la barre et restent à leur huitième place. Mais ça toque fort à la porte derrière. Ce match va donner de grosses indications et un avantage certain à une équipe. Dans cette course, tout compte, et notamment les confrontations directes. Il y en a trois cette année entre l’équipe de New Orleans et les Kings. Le premier a eu lieu au début du mois de janvier avec une fin de match assez folle. Les Pelicans étaient devant avec même 4 points d’avance à moins de 10 secondes de la fin, ça semblait plié. Mais non, faute sur Bjelica qui envoyait son 3-points et marquait avec l’aide la planche. Quand on s’appelle Nemanja on ne rate pas un lancer-franc même sous pression. Du coup, égalité avec 4 secondes à jouer. Sauf que J.J. Reddick n’est pas le dernier à se faire avoir. Un petit lay-up tranquille – et une faute sur un écran diront les fans des Kings – pour donner deux points d’avance. Victoire des Pelicans 117 à 115. L’ancien joueur de Philadelphie ne pourra pas réitérer ce coup de poignard puisqu’il est annoncé absent pour le match de cette nuit. C’est également le cas, comme d’habitude, pour Marvin Bagley de l’autre côté. Saison cauchemardesque pour le… troisième… de la Draft 2018 qui n’arrive jamais à revenir de ses blessures et ne sera peut-être pas de la partie cette fin de saison. Du côté de la forme des équipes, ça va plutôt bien. Les Pelicans sont sur un bon rythme notamment depuis que Zion est sur le terrain. Le freak n’est descendu qu’une fois en-dessous des 20 points depuis la fin du mois de janvier, c’était face à Miami la semaine passée dans une victoire des Piafs. C’est toute l’équipe qui tourne bien autour de cet apport et du All-Star Ingram. Et c’est bien pour ça qu’ils sont candidats à aller jouer les Playoffs. De l’autre côté, on ne pensait pas dire ça à la fin de l’année 2019, mais les Kings sont bien chauds pour se faire sweeper par les Lakers au premier tour. 13 victoires et 7 défaites depuis le 24 janvier. C’est costaud et ils ont tapé tout ce qu’ils pouvaient avec seulement des défaites contre des équipes playoffables. Notamment tout récemment avec la victoire face à Portland, concurrent direct pour la huitième place. Du coup, ils sont passés de l’équipe en fond de classement à un vrai concurrent pour jouer fin avril pour la première fois depuis l’invention de l’écriture.

Petit détour vers le classement. Les Grizzlies, huitièmes, enregistrent 32 victoires et 33 défaites. Derrière, 29-37 pour les Blazers, 28-36 pour Kings et Pelicans, 27-36 pour les Spurs. Autant dire que tout compte et un résultat peut faire passer de la neuvième à la douzième place. Ceci dit, ça ne change pas grand-chose à part la place dans la loterie pour le moment. Toutes ces équipes parient sur des défaites en fin de saison pour les Grizzlies pour attraper la huitième place. Si ce n’est pas le cas, les autres peuvent se chamailler autant qu’ils veulent, les Playoffs se joueront à Memphis. Mais il y a un vrai espoir à avoir. Les Rois de Sacramento ont l’avantage sur les confrontations directes face aux Ours et seront devant en cas d’égalité. Alors que les Pelicans vont rencontrer à deux reprises les Grizz’ avant la fin de la saison. Cela peut redistribuer les cartes. Mais il faut d’abord gagner ce match pour passer neuvième au classement et premier candidat. Et cela ne va pas être une tâche simple. Une seule garantie : le spectacle. Quand on a d’un côté l’un des joueurs les plus rapides de la Ligue en Fox et de l’autre, des Lonzo Ball ou Jrue Holiday pour jouer vite sur la Bête humaine qu’est Zion… Oui, on peut vite sauter du canapé. Tout le monde devra jouer sur ses qualités et cela va aussi dépendre de l’adresse des joueurs. La semaine dernière à Portland, c’était la fête derrière l’arc. Barnes a tiré à 5/7, Bogdanovic à 7/11 et Hield à 6/9. C’est tout de suite plus difficile de gagner un match quand il pleut du parking avec un tel niveau. Et encore, le Renard était dans un petit soir. Alvin Gentry va devoir serrer un peu plus les joueurs que ce qu’ont fait les Blazers, ce n’est pas difficile. De l’autre côté, comment défendre sur Zion ? Les Kings ont des armes défensives… Mais Harry Giles, Alex Len, Richaun Holmes vont avoir fort à faire pour ne pas se faire exposer. Surtout que personne n’est à l’abri d’un énorme match de Ficello le All-Star. Un vrai casse-tête pour les entraîneurs qui n’ont pas le droit à l’erreur dans ce genre de match. L’occasion est trop belle d’aller goûter aux Playoffs. En plus, si on n’est pas rassasié à la fin de la soirée, il faut aussi dire qu’un autre match est prévu le 22 mars prochain à la Nouvelle-Orléans.

Voilà, ça va être un régal pour tout le monde cette nuit. C’est à 3h30 du matin heure de Châteauroux. Oui, les Kings peuvent se positionner pour aller en Playoffs, en plus face aux Lakers, ça vaut le coup d’œil non ?

1 Comment

1 Comment

  1. killerdescore

    11 mars 2020 à 18 h 53 min at 18 h 53 min

    Pas de soucis Jrue,Zion,Ball et Ingram vont dérouler je pense

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top