Nets

Officiel : Kenny Atkinson et les Nets c’est terminé, gros choc à Brooklyn avec un changement de coach à un mois des Playoffs

Kenny Atkinson

Ouais, nous aussi on est énervés.

Source image : NBA League Pass

Grosse bombe sur Brooklyn, ce samedi après-midi, alors que les Nets venaient de l’emporter la nuit dernière face aux Spurs. Adrian Wojnarowski de chez ESPN a indiqué, sur son compte Twitter, que Kenny Atkinson et sa franchise ont décidé de couper les ponts.

What the fuck ? Quoi ? Comment ? Voici, brièvement, les trois questions qui ont été les plus posées suite à cette news, tombée sur BK en ce début de weekend. Forcément, compte-tenu du contexte global entourant les Nets, avec le recrutement de l’été dernier, les blessures de cette année et les perspectives de la saison prochaine, il était trop compliqué d’imaginer une telle séparation. Plus large encore, on pouvait dézoomer à fond et regarder le paysage dans son ensemble. Kenny Atkinson était, avec Sean Marks, la figure majeure responsable du retour de Brooklyn à un niveau respectable en NBA. Arrivé chez les Nets en 2016 après avoir fait ses gammes sous Mike Budenholzer à Atlanta, Atkinson démarrait doucement mais suivait le plan dressé par lui-même et son GM. On va y arriver, on va prendre notre temps, et on va faire jackpot sur la durée. Une mission rondement menée, puisqu’en l’espace de trois petites saisons, Kenny va installer une belle identité dans son équipe, en faisant partager le ballon, en défendant dur, et en développant de nombreux talents au sein de son effectif. La cerise sur le gâteau, c’était évidemment la saison dernière. Brooklyn, mené par D’Angelo Russell et un paquet de lascars morts de faim, retrouvait les Playoffs et proposait un jeu exemplaire. Le pic Atkinson tombait même en Playoffs, lorsque le duel face aux Sixers démarrait avec une victoire de son équipe à Philadelphie. Si les Nets s’inclinaient finalement contre Ben Simmons et ses potes, le travail était fait. Brooklyn était de nouveau hype, la free agency se pointait, et l’avenir était radieux. Alignement des planètes confirmé dans la foulée, puisque Kevin Durant, Kyrie Irving et DeAndre Jordan notamment décidaient de signer chez les Nets. Depuis les projections de 2016, tant de chemin parcouru, tant de satisfaction à ressentir.

Sauf que, même en étant parfaitement conscient que cette saison allait être bizarre sans pouvoir compter sur KD, Kenny Atkinson va un peu patauger. Il va subir de nombreuses blessures, entre Kyrie et LeVert pour ne citer qu’eux, et les Nets vont stationner dans les places 6-7-8 de la Conférence Est. Pas de quoi craindre son poste de head coach quand même, si ? Apparemment, il y avait déjà eu des murmures en décembre dernier, concernant une potentielle éviction. Ce qui ne va pas dégonfler Atkinson, l’entraîneur continuant à tafer avec ce qu’il a, soir après soir. Preuve en est, ces victoires contre Toronto, Boston, Indiana et les Spurs sur ce dernier mois, de quoi maintenir le bateau de Brooklyn dans le Top 8 de l’Est, malgré les défaites qui entouraient ces succès. Le mood général chez les fans des Nets n’était pas tip-top, c’est une évidence. On attendait un peu mieux, un peu plus de stabilité, mais comment faire dans ce contexte rempli de joueurs absents ? Il n’y avait, en tout cas, pas la moindre rumeur concernant un potentiel départ d’Atkinson. L’info est donc tombée ce samedi comme une bombinette, et les faits sont les suivants. Arrivés en bout de course, Kenny et les Nets ont apparemment décidé mutuellement de mettre un terme à leur union. Les discussions entre le coach et son management, concernant les progrès de l’équipe au fil de la régulière, auraient mené à cette fin soudaine. Des explications qui, si elles sont tout à fait audibles et compréhensibles, laissent tout de même un goût amer et des sourcils froncés. Comment réaliser ce changement de coach à un mois des Playoffs, sachant que des joueurs comme KD et Kyrie ont affirmé l’été dernier qu’Atkinson était une des raisons de leur arrivée ? Anguille sous roche ou pas, les points d’interrogation demeurent. Ce qui est sûr, en tout cas et au moment où ces lignes sont écrites, c’est que l’assistant Jacque Vaughn prendra le relais sur cette fin de saison, et Kenny deviendra le coach le plus désiré sur le marché des entraîneurs cet été. Avec un bilan aussi appréciable à Brooklyn et la validation de ses joueurs, nul doute qu’Atkinson fera le bonheur d’une nouvelle franchise la saison prochaine, si tant est qu’il désire continuer à coacher.

Choc, incompréhension et scepticisme entourent le départ de Kenny Atkinson des Nets. Peut-être était-ce en effet l’heure d’un changement. Peut-être qu’on ne sait pas des choses qui ressortiront prochainement. Peut-être que Brooklyn avait un coach en tête et préférait couper le cordon dès maintenant plutôt que d’attendre début-mai. On espère en savoir davantage dans les jours à venir, car la décision ainsi que le timing nous laissent dubitatifs…

Source : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top