Mavericks

Mark Cuban prend 500 000 dollars d’amende pour avoir balancé sur l’arbitrage : même quand on est milliardaire, ça doit piquer

Mark Cuban

« Jeter son argent par la fenêtre », synonyme : Cuban.

Source image : Youtube

Après avoir vivement critiqué l’arbitrage suite à la défaite de son équipe face aux Hawks, le propriétaire des Dallas Mavericks Mark Cuban a pris une énorme amende. 500 000 dollars qui vont de sa poche à la NBA. C’est énorme. 

Il ne fait pas bon critiquer l’arbitrage en ce moment en NBA. Après l’amende prise par Marcus Smart, c’est Mark Cuban qui en fait les frais. Et cette fois-ci, ce n’est pas une broutille pour ces millionnaires ou milliardaires. La Ligue s’est bien régalée en condamnant Cuban à un demi-million de dollars d’amende. C’est la quatrième plus grosse amende de l’histoire de la Grande Ligue. La palme revient aux Timberwolves qui avaient pris 3,5 millions de dollars d’amende pour avoir signé Joe Smith illégalement en 2000. Juste devant les commentaires racistes de Donald Sterling en 2014 (2,5 millions) et… Mark Cuban, encore lui. Il avait publiquement incité ses joueurs au tanking il y a deux ans et avait écopé de 600 000 dollars d’amende. Finalement, ils avaient continué à perdre, permettant à la franchise de récupérer Luka Doncic. La somme est vite oubliée. Ce n’est donc pas sa seule amende et on peut dire qu’il est un bon client pour la NBA. Que s’est-il passé cette fois ? Un pétage de plomb sur l’arbitrage après une fin du match litigieuse entre les Hawks et les Mavericks, avec notamment une apparition sur le terrain pour rouspéter auprès des arbitres et surtout une série de tweets assassins envers les officiels et la NBA. Une demande de rejouer la fin de match avait même été réclamée par le proprio. Il ne veut pas gagner sur tapis vert aussi ?

Trop c’est trop pour la NBA, qui n’a pas voulu se laisser faire. La Ligue a réagi dans un long communiqué et a soutenu ses arbitres, en soulignant que le règlement avait été appliqué correctement. Grosse amende donc, et la fin de match est définitivement validée. La NBA a également expliqué que les agissements de Mark Cuban n’étaient pas tolérables.

« La NBA a déterminé que la conduite de M. Cuban envers les arbitres – ainsi que les critiques publiques contre l’arbitrage en NBA, le programme d’arbitrage et les personnes qui travaillent dans le service d’arbitrage de la Ligue – ont violé le règlement de la NBA. »

« Les critiques de médias et de fans envers les arbitres font partie du sport. Mais les dirigeants d’une équipe doivent être tenus à un standard plus élevé. Les tentatives d’un propriétaire de franchise pour influencer des décisions arbitrales pendant et après le match créent la perception d’un désavantage compétitif et mettent en péril l’intégrité du jeu. Rabaisser les employés de la Ligue crée également un environnement de travail intimidant. »

Au moins, ça a le mérite d’être clair et ça remet Cuban à sa place. D’autant qu’il avait donné 10 millions à des associations de lutte contre les discriminations envers les femmes sur le lieu de travail, après une affaire de harcèlement et de problèmes à l’intérieur même de la franchise des Mavericks, notamment envers les femmes. Décidément… Voilà une nouvelle amende qui devrait le faire réfléchir. Il est intéressant de voir la sévérité de la condamnation de la Ligue. Les arbitres sont vivement critiqués et toutes les actions sont vues, revues et décortiquées des dizaines de fois. Il serait bon de rappeler à Mark Cuban de faire son métier de propriétaire et de laisser les arbitres faire le leur sans venir mettre des coups de pression sur les parquets ou sur les réseaux sociaux.

Mark Cuban y réfléchira à deux fois (ou pas) avant de critiquer les arbitres la prochaine fois. Une amende très salée pour le proprio des Mavs, qui n’a pas digéré sa défaite face à Atlanta. Du côté de la Ligue, c’est jackpot. Les Playoffs approchent, la tension va monter, notamment sur les arbitres. Qui prendra la prochaine amende ? 

Source texte : NBA.com

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top