Rockets

Luc Mbah a Moute testé par les Rockets : c’est un peu grand 2m03 quand même, non ?

Luc Mbah a Moute 6 mars 2020

Enfin un peu de défense chez les Fusées.

Source image : Youtube

Avec la défaite contre les Clippers hier soir, le management des Rockets s’est peut-être rendu compte que l’effectif nécessitait quelques petites retouches en vue des prochaines joutes de Playoffs. C’est pourquoi ils ont invité Luc Mbah a Moute à effectuer un workout très prochainement. Faut pas plus grand niveau taille quand même.

On l’avait perdu de vue cette saison. Sans contrat après quatre matchs et une blessure au genou qui l’a tenu éloigné des terrains pendant toute la saison dernière chez les Clippers, on se demandait si le Camerounais n’en avait pas terminé avec la NBA. Après avoir vagabondé chez les Clippers, les Rockets, les Sixers, les Bucks, les Kings ou même chez les Wolves et disputé 686 rencontres avec des moyennes de 6,4 points, 4,1 rebonds, 45% au tir dont 33,5% à 3-points et 66% aux lancers, la retraite n’aurait pas été imméritée pour le spécialiste de la défense. Sauf que selon Kelly Iko de chez The Athletic, les Rockets ont décidé de mettre fin à son chômage technique en offrant une chance au garçon de 33 ans de compléter le roster. Pas sûr que le gars s’attendait à une telle faveur de la part d’un gros poisson de la Grande Ligue, donc ça va être à lui de montrer qu’il n’a pas trop abusé de sa carte fidélité chez Ronald McDonald, et que sa condition physique en plus de ses qualités de 3&D sont toujours au rendez-vous.

Le compatriote de Joel Embiid n’arrive pas avec Frédéric Lopez en terre inconnue puisqu’il a déjà porté le jersey des Rockets en 17-2018. Lors de cette saison historique ponctuée par 65 victoires et 17 défaites, Luc sortait du banc en rotation derrière Trevor Ariza ou P.J. Tucker. Avec 25 minutes de temps de jeu, l’ailier produisait 7,5 points, 3 rebonds et 1,2 interception par match à 36,4% de loin. Etant un vrai joueur de devoir, le bonhomme faisait partie de ces types qui se mettaient le cul par terre en défense sans pour autant voir la gonfle en attaque. Il y a de fortes probabilités que son rôle reste inchangé à celui d’il y a deux ans s’il arrive à convaincre le board de l’engager. Dans la configuration de cette année, il se peut que l’ancien de UCLA, en compagnie de Jeff Green, joue de grosses minutes sur les postes 4 et 5 derrière le duo Covington – P.J. Tucker. Ce qui reviendrait à DeMarre Carroll d’être le couillu de l’histoire en étant la onzième roue du carrosse des Rockets. Un quintet Gordon – Rivers – McLemore – Green – Mbah a Moute pour la second unit, Pourquoi pas. Ça shoote, c’est physique, ça switche sur tout, en d’autres termes : c’est so Houston Rockets 2020.

Plus d’un an après son dernier match officiel, Luc Mbah a Moute a l’occasion de reprendre du service chez un contender. L’opportunité est belle, y’a du temps de jeu à aller chercher en rotation de P.J. qui doit commencer à avoir le capot qui fume à force de se farcir tous les bestiaux physiques comme Zubac hier soir qui a apporté 17 points et 12 rebonds pour son équipe.

Source texte : The Athletic

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top