Nets

Timothé Luwawu-Cabarrot s’éclate chez les Nets : 21 points contre Charlotte, le Frenchie a bien fait son trou à Brooklyn

Timothé Luwawu-Cabarrot 23 février 2020

Qu’il semble loin le moment où il n’était pas conservé par les Cavaliers en pré-saison.

Source image : YouTube/NBA

Officiellement sous contrat garanti chez les Nets jusqu’en 2021 depuis quelques semaines, Timothé Luwawu-Cabarrot s’est encore fait remarquer à Charlotte la nuit dernière. Meilleur marqueur de la rencontre avec 21 points, le Cannois commence à faire son trou dans l’effectif de Kenny Atkinson.

Il faut bien que toutes ces blessures bénéficient à quelqu’un. Kevin Durant et Kyrie Irving désormais out pour la saison, les Nets vont devoir se débrouiller sans leurs superstars pour essayer de poursuivre leur progression. Pour cela, il y a évidemment Spencer Dinwiddie qui aurait peut-être mérité son invitation à Chicago le week-end dernier, mais le meneur n’est pas le seul à se démener pour composter ce billet pour les Playoffs. Septième avec un bilan négatif de 26-29, Brooklyn dispose quand même d’un petit matelas par rapport à Washington, neuvième. Mais le calendrier ne sera pas clément jusqu’à la fin de la régulière et il faut savoir prendre les victoires quand elles se présentent. Ce fut le cas cette nuit avec un succès validé sans trembler au Spectrum Center (115-86). Une bonne rouste comme on aime pour passer un dimanche l’esprit tranquille à bronzer sous le soleil. Avec huit joueurs en double-figures, on constate que les Nets retrouvent le collectif qui a fait leur force tout au long de l’année dernière au point de faire douter les Sixers au premier tour de postseason. Mais c’est aujourd’hui à TLC que nous allons nous intéresser suite à son premier gros carton de la saison hier soir. Comme quoi, avec un peu de volonté et beaucoup de travail, tous les rêves sont permis pour nos expatriés chez l’Oncle Sam. Même dans une franchise aussi hype et ambitieuse que celle du borough new-yorkais.

D’abord embauché par les Cavaliers pour la pré-saison, Tim se retrouvait sans équipe fixe à quelques jours de la reprise. C’est à ce moment-là que les Nets se manifestent pour lui proposer un two-way contract peu contraignant pour eux. Au pire, le Frenchie se plante et termine sa saison en G League. Au mieux le pari est gagnant et un contrat lui sera proposé en cours d’année. Très peu appelé dans la Grosse Pomme dans un premier temps, Luwawu reste focus et ne perd pas de vue son objectif principal. Chaque sortie avec les Filets de Long Island est une opportunité de se montrer et prouver ce qu’il sait faire pour verrouiller l’extérieur vedette chez l’adversaire et brûler de la ficelle depuis la buvette. Un bon vieux 3-and-D comme on les aime et un profil toujours très apprécié dans la Grande Ligue. Au mois de décembre, sa patience finit par payer et il intègre le groupe NBA avec une vingtaine de minutes par match pour s’exprimer. La deuxième étape de son plan peut commencer : l’ancien joueur d’Antibes doit noircir la feuille, quitte à forcer un peu sa nature et prendre un peu plus de tirs que prévu pour se rendre indispensable et surtout se faire un nom sur les courtes séquences qui lui sont accordées. Mission réussie au début de ce mois de février lorsque les Nets lui proposent un contrat garanti d’un an et demi pour pouvoir le conserver après les 45 jours autorisés par le two-way contract.

Mais la sécurité de l’emploi ne doit pas lui permettre de se reposer, au contraire. C’est maintenant que le vrai défi commence afin que sa quatrième expérience au sein d’une franchise NBA lance véritablement sa carrière et lui permette de s’imposer durablement aux States. Dans une équipe qui va probablement disputer les Playoffs et qui ne peut pas se permettre de balancer sa fin de saison à la poubelle, Ti-El-Ci aura de vraies responsabilités et des minutes qui vont davantage compter que lorsqu’il était à Chicago il y a un an ou à Philadelphie. Le back-up de Joe Harris à l’aile s’est donc occupé de mettre bien la second unit tout au long de la soirée à Charlotte, hier, en faisant ce qu’il maîtrise le plus : mettre de l’intensité pendant 23 minutes pour faire exploser le pacemaker des Hornets et envoyer des grosses banderilles derrière l’arc. Concrètement, cela donne 21 points à 7/12 au tir dont 4/7 du parking, 4 rebonds et la meilleure note de la classe pour Timothé. A trois petits points de son career-high, Luwawu bat tout de même son record de saison en restant dans son registre. Des grosses percées dans le trafic qui se terminent avec le panier ou la faute et du catch-and-shoot lointain pour conclure l’extra-passe du copain. Il lui reste encore 27 matchs de saison régulière, 27 occasion de mettre le nez à la fenêtre pour avoir droit à un vrai rôle en Playoffs et espérer un spot dans la rotation derrière Kevin Durant à partir de la rentrée prochaine. Y’a pire comme motivation, non ?

Les 5,7 points et 2,3 rebonds de moyenne à 41,2% du parking en 15 minutes affichés par Timothé Luwawu-Cabarrot cette saison ne devraient cesser de monter dans les prochaines semaines. From coupé par les Cavaliers en pré-saison to meilleur marqueur des Nets, le sudiste a fait du chemin. Mais il le sait mieux que personne, la destination est encore loin. Il a simplement pris un petit raccourci cette nuit.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top