Celtics

Sans équipe fixe, Isaiah Thomas adorerait revenir chez les Celtics : « J’ai un amour sincère envers la ville de Boston »

Isaiah Thomas

Souvenirs, souvenirs…

Source image : YouTube

On connaît l’histoire. Depuis sa campagne de MVP avec les Celtics en 2016-17, Isaiah Thomas a connu une chute assez brutale, à cause notamment d’une maudite blessure à la hanche. En déclin et balancé de franchise en franchise, IT se retrouve désormais sans équipe suite à la trade deadline. De quoi imaginer un retour à Boston ? Si ça ne tenait qu’à lui, Isaiah signerait direct. 

Isaiah Thomas est donc à nouveau agent libre. Après une demi-saison dans la capitale, le lutin a été transféré de Washington à Los Angeles dans le cadre du trade à trois équipes incluant Marcus Morris. Une fois arrivé chez les Clippers, IT a tout de suite été coupé par la franchise californienne, qui recherchait pourtant un meneur supplémentaire comme le montre l’acquisition de Reggie Jackson sur le marché du buyout une dizaine de jours plus tard. Du coup, on se pose logiquement des questions concernant l’avenir de Thomas dans la Grande Ligue. En l’espace d’une quarantaine de matchs avec les Wizards, dont 37 en tant que titulaire, Isaiah a montré qu’il était toujours capable d’être productif en NBA, avec des moyennes de 12,2 points et 3,7 passes décisives en 23,2 minutes par rencontre, et un très joli 41,3% de réussite du parking. C’est évidemment très loin de son meilleur niveau, mais il peut toujours apporter un peu de scoring à une équipe dans le besoin. De plus, il a l’air plutôt en bonne santé le petit bonhomme, donc peut-être qu’il retrouvera rapidement un point de chute. Ce point de chute, est-ce qu’il pourrait se situer à Boston, la franchise dans laquelle il a véritablement explosé il y a quelques années ? Très peu probable d’après de récents propos du boss des Celtics Danny Ainge, mais Isaiah est lui complètement ouvert à un retour à Beantown si l’opportunité se présente.

« Absolument. Je n’ai aucune rancune, et ils (les Celtics, ndlr.) le savent. J’ai un amour sincère envers la ville de Boston. Si ça devait arriver, j’adorerais faire partie de leur aventure. On ne sait jamais. Je suis toujours ouvert à n’importe quelle opportunité pour évoluer en NBA et jouer au jeu que j’aime au plus haut niveau. Si l’opportunité se présente, absolument. De l’eau a coulé sous les ponts » a déclaré IT via HoopsHype.

Si Thomas parle de rancune, d’eau et de ponts, c’est évidemment parce que la relation entre le joueur et les Celtics s’était plutôt mal terminée en 2017. Isaiah avait réalisé une campagne de MVP, il était le chouchou du public de Boston, mais il a brutalement été transféré à Cleveland durant l’été contre Kyrie Irving alors qu’il avait tout donné pour les Verts. Il avait joué en Playoffs malgré la mort tragique de sa sœur, et puis il était resté sur les parquets malgré sa blessure à la hanche qui a ensuite fait dérailler sa carrière. Tout ça pour être utilisé comme monnaie d’échange afin de pouvoir récupérer Uncle Drew, qui voulait quitter LeBron James et les Cavaliers à ce moment-là. Forcément, la pilule a été difficile à avaler pour IT, surtout qu’il traversait des moments difficiles autant sur le plan personnel que sur le plan basket. Mais aujourd’hui, il est définitivement passé à autre chose. À 31 ans, Isaiah n’a pas le temps ni l’envie d’être rancunier. Ce qu’il veut, c’est trouver la bonne opportunité pour continuer à jouer en NBA, en se tenant prêt tout en se montrant patient. S’il faut aider une équipe ambitieuse, il est prêt à le faire. Apporter son expérience à une équipe jeune ? Il est chaud également. Alors, qui veut ?

Après Cleveland, Los Angeles, Denver et Washington, quel sera le prochain stop pour Isaiah Thomas dans son aventure NBA ? Si un retour à Boston n’est malheureusement pas vraiment d’actualité, quelques franchises seraient en discussion avec le lutin. Affaire à suivre.

Source texte : HoopsHype

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top