Equipes

Point route : focus sur les calendriers de la Conférence Est jusqu’en avril, on en connait certains qui vont arriver fatigués

Point route Est

Bison futé est formel, ça va bouchonner au printemps.

Source image : montage TrashTalk via YouTube

On y est. La ligne d’arrivée de la saison régulière n’est pas encore tout à fait visible mais il est coutume de dire qu’à partir de la coupure du All-Star Weekend… les chevaux sont lâchés. Parmi eux des franchises désireuses de se positionner en vue des Playoffs, d’autres qui voudraient tout simplement y participer, et enfin une dernière catégorie davantage intéressée par la prochaine Draft que par le basket en avril. Allez, petit point sur les calendriers à venir des principales écuries de l’Est, histoire d’y voir un peu plus clair sur ce dernier tour de piste.

Il y a ceux qui regardent le classement, et ceux qui se projettent un minimum. Et pour ceux qui n’auraient ni le recul nécessaire ni l’envie de le faire… on le fait pour eux. Et comme on est sympa ? On vous met ça de manière bien ordonnée parce qu’ici c’est du sérieux, y’a pas marqué défense des Spurs sur la porte de notre bureau.

Bucks : jusqu’à la fin de la régulière, Milwaukee jouera : trois fois Toronto, deux fois Boston, deux fois Philadelphie et une fois Miami. Des tests à regarder de très près, y’a moyen que ça se croise vers le mois de mai si vous voyez ce qu’on veut dire.

Raptors : on note d’ores et déjà le trio de la muerte : 18 mars à Philadelphie, 20 mars contre Boston et 22 mars contre Denver. Le genre de semaine qui sert de test à un mois des choses sérieuses.

Celtics : 1er avril contre Miami, 3 avril contre Orlando, 5 avril contre Milwaukee, 8 avril contre Indiana, 10 avril à Orlando, 11 avril à Miami. Pas de repos pour Boston, début avril c’est la répétition générale contre des équipes du Top 8 de la Conférence Est.

Heat : il n’y a que deux équipes (Hawks et Hornets) qui ont joué autant ou plus de matchs que Miami à l’extérieur jusqu’ici dans la Conférence Est. Le Heat a 16 de ses 28 derniers matchs à l’American Airlines Arena, l’occasion de rappeler qu’à domicile le Feu est infernal à éteindre.

Sixers : entre leur place au classement et le programme qui les attend, pas sûr que les Sixers puissent reposer leurs cadres autant que voulu. Exemple : Houston, Orlando, Milwaukee, San Antonio, New Orleans et Memphis en avril, des équipes qui vont se battre pour leur Top 8.

Pacers : huit des onze prochains matchs des Pacers, en sortie de All-Star Weekend, seront en déplacement. Indiana reste sur six défaites en sept matchs. C’est l’heure, c’est maintenant qu’il faut enchaîner les bons résultats dans des salles hostiles pour arriver en confiance en Playoffs.

Nets : dix des quatorze prochains matchs des Nets, en sortie de All-Star Weekend, seront en déplacement. Mathématiquement, t’es plus proche de la huitième place (Orlando) que de la sixième (Indiana). Attention, jeu dangereux pour les Nets, le Magic et les Wizards ne sont pas très loin…

Magic : Orlando a bien essoré sa division : huit victoires et quatre défaites contre l’excellente Division Sud-Est (burp). Bonne nouvelle : t’as encore quatre matchs contre eux. Mauvaise nouvelle : une fois que c’est géré, faudra se farcir deux fois Boston, une fois Philly, Toronto et Indiana en avril.

Wizards : ceux qui auraient quelques espoirs de qualification en Playoffs pour les Wizards, actuellement neuvièmes à l’Est ? Tenez, c’est cadeau : Bucks, Lakers, Pels deux fois, Sixers, Raptors, Rockets, Hornets et Pacers deux fois, du 28 mars au 16 avril.

On note bien fort sur les calendriers, cet exceptionnel dernier match de saison régulière entre Cavs et Hawks (16 avril). Le premier qui perd a gagné, tanking professionnel attendu à la State Farm Arena avec au moins la moitié des effectifs venu de Carrefour Market.

Vendredi 10 avril : Raptors – Hawks à Toronto, suivez nos regards…

Knicks : 24 mars, Knicks – Clippers au Madison Square Garden. Est-ce qu’on a prévu de mettre Marcus Morris en #TTFL ? Absolument.

Hornets : Charlotte a joué plus de matchs à l’extérieur (trente) que n’importe quelle autre équipe de la Conférence Est jusqu’ici. Fin de saison à la maison, beaucoup de matchs à domicile, l’occasion pour certains de trouver leurs repères.

Bulls : Zach LaVine, le 23 novembre dernier à Charlotte : 49 points à 13/17 à trois-points. Prochain match de Zach LaVine ? En sortie de All-Star Weekend ? Après avoir été zappé du All-Star Game à Chicago ? Face à Charlotte, bon appétit.

Pas mal d’infos à se mettre sous la dent, pour comprendre donc à quoi pourrait ressembler la fin de la régulière du côté droit du pays. Allez, ons e refait un point dans un petit mois, et vivement ce soir parce que, là, vraiment, ça commence à faire long depuis jeudi dernier.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top