Hawks

Clint Capela avec les Hawks, il faudra attendre : 2 semaines de repos en plus avant de tomar les passes de Trae Young

Clint Capela

The lob……… THE JAM !

Source image : YouTube

Transféré à Atlanta récemment, Clint Capela espérait retrouver rapidement le chemin des parquets après plusieurs matchs d’absence. Pas de chance pour le Suisse, il faudra décaler l’espoir à début-mars car le corps de l’intéressé se remet doucement en route…

Il s’agit d’un des plus gros poissons récupérés lors de la dernière trade deadline. D’Angelo Russell, Andre Drummond et Andrew Wiggins ont évidemment les places principales tout en haut de l’affiche, mais Capela a lui aussi généré pas mal de bruit lorsqu’il a été annoncé en départ de Houston vers Atlanta. Il faut dire que les raisons sont multiples, expliquant ce brouhaha. Déjà, pour les Rockets, c’était la fin officielle d’une ère et le début d’une autre. Au revoir les pivots, au revoir Clint qui a offert ses bons et loyaux services pendant 6 ans, bonjour les copains qui font moins de 1m75 et peuvent jouer ailier-fort. Un drôle de choix en plein milieu de saison, et qui a forcément provoqué de nombreuses discussions au bar du coin. Pour les Hawks, ensuite, c’était l’acquisition rêvée après avoir touché du bout du doigt les dossiers Steven Adams et Andre Drummond. Ajouter Capela au jeune groupe d’Atlanta, sur un jeu rapide et avec un fort besoin en protection de cercle et en assurance, c’était le scénario idéal. Pour ces deux versants, et d’autres que l’on a pu développer à l’écrit comme en vidéo ces derniers jours, l’arrivée de CC en Géorgie n’est pas passée inaperçue. Et, par conséquent, les attentes étaient au rendez-vous. Quand est-ce qu’on va voir le premier pick and roll entre Trae Young et Clint Capela ? Quand est-ce qu’on va pouvoir juger l’adaptation de John Collins avec un vrai 5 prenant de la place sur son système de jeu favori ? Au départ, donc au moment où le transfert a eu lieu, ça parlait de checkpoint après le All-Star Weekend. Et boom, le match des étoiles passé, nouvelle update : Lloyd Pierce a confirmé auprès de différents médias américains qu’il y aurait réévaluation de Clint Capela dans deux semaines, avec une fourchette de 6 à 10 matchs potentiellement manqués par le Suisse. Le coach des Hawks a l’air plutôt bon aux fléchettes, puisque dans deux semaines son équipe aura joué… 8 matchs. Il y a donc peu de chances de voir Capela faire ses débuts à Atlanta d’ici là.

Ce qui n’a pas l’air d’inquiéter ni Pierce ni son meneur, Ice Trae. En effet, le premier a tout simplement indiqué que l’objectif de sa fin de saison était d’obtenir un avant-goût de ce qui était possible avec son 5 envisagé, c’est-à-dire avec Young, John Collins, Kevin Huerter, Cam Reddish ou Deandre Hunter, et Clint Capela. Les Hawks le savent mieux que quiconque, cette saison est foutue en terme de surprises collectives et de rapprochement vers les Playoffs. Sachant que Capela est sous contrat pendant encore quelques temps, il faut s’assurer que le pivot revient à 100% et qu’il peut utiliser le dernier virage de cette régulière 2019-20 pour créer des automatismes avec ses petits copains. Trae a lui joué son rôle de jeune leader, en affirmant que s’il était impatient à l’idée de s’essayer avec Clint, il voulait surtout que son nouveau coéquipier soit à 100% de ses capacités et que tout le groupe est derrière lui. Difficile de demander mieux, comme premier date. Il faut savoir, en terme de dates, que Capela n’a joué qu’un seul match depuis le 26 janvier dernier. Il se rapproche donc du mois d’absence, ce n’est pas rien tout en sachant que Clint est victime d’une blessure au pied. La prise de risque est donc inutile pour Atlanta, l’idée est de faire le point le 5 mars et voir où en est la bête, comment elle réagit avec son peton, et le tester sous forme de load management. C’est d’ailleurs un point à garder en tête pour ceux qui s’attendent à un lâcher total de Capela dans son nouveau groupe. L’investissement est long-terme, donc les essais seront effectués sous la supervision du staff médical des Hawks, qui ne forcera rien quoi qu’il arrive. Si, entre début-mars et mi-avril, on peut quand même avoir quelques séquences excitantes en attaque et un réel avis sur l’impact de Capela en défense, ce sera que du positif pour les fans comme les observateurs de la Ligue.

Tout le monde a fait ses débuts avec sa nouvelle team… sauf Clint ! Un peu de patience, les passes lobées de Trae Young arriveront bientôt à destination de Capela, qui se fera un malin plaisir d’écraser les arceaux d’Atlanta. 

Source : The Athletic 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top