Nets

Kyrie Irving absent jusqu’à nouvel ordre : c’est désormais officiel, sa première saison à Brooklyn ne restera pas dans les annales

kyrie irving nets décla

Vingt matchs joués cette saison pour Kyrie Irving… et trente-trois matchs ratés.

Source image : YouTube

Tout avait pourtant si bien commencé. Enfin presque. Nuit du 23 au 24 octobre 2019, Kyrie Irving se présente la bave aux lèvres à son nouveau public. La soirée sera absolument merveilleuse, Drew claquera cinquante points sur la défense des Wolves… mais ce sont bien les coéquipiers de Karl-Hakeem Towns et Michael Wiggins qui repartiront vainqueurs du Barclays Center. Depuis ? Un peu de bien mais surtout du mauvais, sur et en dehors du terrain, un terrain que Kyrie Irving ne devrait donc pas revoir de sitôt, histoire d’en rajouter à une coupe déjà bien pleine. Kyrie voulait rentrer dans les annales de sa nouvelle franchise ? Pour l’instant on enlève un « n », et on attend déjà la saison prochaine à Brooklyn…

L’info est donc tombée dans la nuit, quelques heures seulement après l’annonce de son entrée au Syndicat des Joueurs en tant que complotiste vice-président. Cette saison les Nets ont joué 53 matchs et leur meneur superstar n’en a aujourd’hui joué que… 20, et le chiffre n’es donc pas près de bouger, c’est du moins ce que les différentes infos tombées au compte-goutte cette nuit nous laissent penser :

Indefinitely, voilà le mot qui ne fait rire personne dans le clan Irving. 33 matchs ratés donc cette saison, et une très grande partie à cause de cette récalcitrante épaule gauche, pas forcément gênant lorsque l’on est un spécialiste du bras de fer d’orteil mais plutôt ennuyeux pour jouer au basket. Aucun détail pour l’instant sur la manière avec laquelle Kyrie a réaggravé sa blessure, mais celui qui était déjà sur le flanc depuis début février pour une entorse au genou ajoute donc une pièce de plus à sa sordide collection 2019-20, au moment d’ailleurs où ses Nets auraient bien besoin d’un run pour s’extirper de cette course à la septième place bien triste compte tenu des objectifs de début de saison. On ne parle pas d’un candidat au titre hein, pas tant que initiales KD ne sera pas remis, mais clairement cette saison des Nets rentre dans la catégorie des déceptions, surtout après un opus 2019 lors duquel le jeu, l’ambiance et le projet avaient redonné des couleurs à la fanbase de la franchise.

Kyrie Irving cette saison ? Résumons. Quelques performances notables, qui nous rappellent de temps en temps quel genre de génie il peut être, mais aussi et surtout des bobos, beaucoup de bobos, et déjà quelques sorties pas vraiment maitrisées, à l’attention de ses propres teammates notamment. Une série de fails qui remettent évidemment en cause le leadership du garçon, éternel problème, et s’il ne faut pas tout mélanger on en est en tout cas toujours à attendre de comprendre la plus-value de l’arrivée de Kyrie à Brooklyn, là où d’Angelo Russell faisait le taf la saison passée mais où il contribuait surtout à faire du groupe des Nets l’un des plus soudés de toute la Ligue. Pour tiédir tout ça on peut évidemment avancer que le vrai départ du projet Nets aura lieu en octobre prochain lorsque Kyrie et Kevin Durant seront sur le terrain en même temps, mais ce qui aurait pu s’apparenter à une belle mise en bouche cette saison ne le sera très probablement pas, la « faute » à un leader qui n’a toujours pas réussi à l’être au 19 février, la faute à un physique fragile, pas de sa faute le pauvre, mais la faute également à un positionnement aussi chelou que le personnage semble l’être, et ça c’est à travailler.

On souhaite évidemment un rétablissement rapide à Kyrie Irving, car en pleine forme le garçon reste l’une des raisons les plus valables de mettre un réveil la nuit. Puis on n’en est pas encore à souhaiter du mal à un mec, on reste des Bisounours plutôt fan de la paix dans le monde. De rétablissement rapide il n’en est en tout cas pas vraiment question pour le moment, et les Nets devront faire, comme souvent depuis octobre, avec Spencer Dinwiddie, Jarrett Allen et Caris LeVert comme leaders. Température ambiante aujourd’hui ? Ça sent la huitième place, et ça sent les balayures face aux Bucks. Allez Kyrie, reviens-nous vite.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top