All-Star Weekend

Flashback du All-Star Game 2019 : Dirk Nowitzki, Dwyane Wade et tous les autres, c’était il y a un an ? Déjà ?

C’est le All-Star Weekend à Chicago en ce moment, sans blague, et c’est donc comme souvent l’occasion de revenir sur le All-Star Game 2019 à Charlotte. Et revoir ce match… c’est aussi se dire que tout va très vite en NBA. Ainsi, la liste des joueurs présents l’année dernière qui ne sont pas là en 2020 est longue, loooongue…

Le All-Star Game 2019 à Charlotte est le deuxième du genre où l’ancien système Conférence Est contre Conférence Ouest n’est pas en vigueur, la NBA ayant mis en place un système de Draft de joueurs par les deux capitaines. Première année d’ailleurs où cette Draft était télévisée. Après la hype due à l’annonce des remplaçants et titulaires, le All-Star Game réussit donc l’exploit d’être intéressant avant même le début du match. Pour rappel également, il y a un an on sortait aussi tout juste du feuilleton Anthony Davis à la trade deadline. L’occasion donc pour Giannis de lancer une petite pique quand LeBron sélectionna l’ancien Pélican. Un petit « ce n’est pas du tampering ça ? » glissé en douce par le Grec, et globalement un bon moment entre les deux joueurs et une réussite pour ce nouvel événement entre les deux capitaines du All-Star Game. En tout cas, si vous voulez revoir… d’anciens All-Stars, ce match est une belle occasion. Parce que oui, la moitié des joueurs présents l’an passé ne l’est pas cette année et très franchement, quand on voit la liste, on se demande si ce match n’avait pas lieu il y a cinq ans. Kyrie Irving, Nikola Vucevic, D’Angelo Russell, Paul George, LaMarcus Aldridge, Karl-Anthony Towns, Bradley Beal. C’est déjà beaucoup. Les raisons sont variées, de changements de franchises à une concurrence plus grande à ce poste, de franchises qui oublient de gagner à des blessures qui ont entaché le début de saison. On peut donc rajouter les joueurs absents car blessés cette saison : Stephen Curry, Kevin Durant, Klay Thompson, Blake Griffin. Enfin, le dernier en date pour qui sa blessure reste moins grave que pour les autres, Damian Lillard. Enfin, les deux derniers absents, invités l’an dernier pour leur dernière saison, les deux légendes toutes jeunes retraitées : Dirk Nowitzki et Dwyane Wade. 13 joueurs si on sait compter, et rien que voir cette liste et surtout les deux derniers est une raison d’aller revoir ce match avant celui de ce soir.

Alors passons au match pour vous faire saliver et ouvrons ensemble le premier résumé ou même le premier match complet qui vous tombera sous la main. Car oui, il faudra veiller avant le match et pendant toute la journée. On vous voit hein, alors plutôt que d’actualiser vos réseaux sociaux favoris, regardez donc un dernier échange entre LeBron et Flash ou un papy qui ne sait plus courir mais envoie des bombes à neuf mètres. Et puis d’abord, ça permettra de voir quelque chose d’assez rare : Giannis qui dunke. Bon ok, ça fait saliver mais ça arrive plus souvent qu’une victoire des Hawks donc on passe à autre chose. Un festival offensif jusqu’au troisième quart-temps, des bounce-pass à quinze mètres du sol que va chercher le Go-Go-Gadget-au-bras grec, un Kevin Durant assassin avec une facilité déconcertante (on sait que ça vous manque) et MVP du match, des tirs du parking de Steph, et même avec la faute sous le regard dépité de Klay qui lui répond ensuite, et, surtout, l’entrée du grand Dirk pour son dernier match des étoiles. L’impression de voir le footing du délégué syndical d’une maison de retraite à son entrée, sous l’ovation du public de Charlotte bien sûr. Mais quand il prend une balle et qu’il envoie un tir un mètre derrière la ligne et quand ça fait ficelle, on ne peut s’empêcher d’esquisser un sourire. Puis un deuxième. Puis un troisième. Là c’est trop, ovation du public, sourires et applaudissements pour tout le monde. Tu nous manques Dirk. Dans un style différent, quelques pénétrations de D-Wade et une action majeure tellement symbolique. Contre-attaque de la légende du Heat, passe contre la planche, LeBron arrive de nulle part et claque un dunk rageur. Frissons. Voilà, maintenant on sait que vous avez déjà trouvé une petite vidéo pour revoir ce match (en plus on est sympa, elle est dispo juste en dessous de ces lignes) donc on va terminer en vitesse. Victoire de la Team LeBron après une première mi-temps pourtant largement dominée par la Team Giannis, avec un semblant de défense pour emporter la victoire à partir du troisième quart-temps (95 points pour le Greek Freak, Curry & co en première période, 69 en deuxième, wow le verrou). Évidemment on ne parle pas du match du siècle, ça reste une parodie de basket pour le spectacle, mais c’était finalement assez divertissant et la fin du match rassure sur le fait de voir ces joueurs se battre pour la victoire en défendant. Pas énormément, mais un peu quand même, un tout petit peu.

Allez, on se retrouve donc ce soir avec beaucoup de nouveaux visages qui goûteront pour la première fois aux joies de ce genre d’event, en espérant continuer sur la lancée de cette deuxième mi-temps de 2019. On salue Papy Dirk et Papy Wade, on souhaite bon rétablissement aux blessés et de revenir à leur meilleur niveau à tous les joueurs qui n’ont pas pu entrer dans la short-list cette saison, et nous on se voit à Chicago dans quelques heures.

Team LeBron

Team Giannis

 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top