All-Star Weekend

Flashback du All-Star Game 2010 : affluence record à Dallas, et Dwyane Wade encore une fois dans son jardin

C’est une petite tradition chez TrashTalk. Chaque année, lors du All-Star Weekend, on revient sur l’édition d’il y a dix ans, histoire de se remémorer quelques petits souvenirs. Hier, on a fait plusieurs focus sur les concours de 2010 et aujourd’hui, c’est au tour du match des étoiles d’avoir droit à son flashback. Let’s go.

108 713 personnes. Oui, 108 713. C’est le nombre de fans qui ont assisté au All-Star Game 2010 de Dallas, qui s’est déroulé au Cowboys Stadium, le stade de la mythique franchise NFL de Big D. Jamais un match de basket n’avait été joué devant une telle affluence. Jamais ce stade n’avait accueilli autant de gens pour un événement. Et ces records tiennent toujours. Rien que pour ça, ce match des étoiles restera à part, avec une ambiance bien particulière qui rappelle un peu les matchs NCAA lors du Final Four. Dans ce contexte pas vraiment comme les autres, un mec a profité de l’occasion pour décrocher son premier et unique titre de MVP du All-Star Game. Ce gars-là, c’est Dwyane Wade, bien connu des services de police à Dallas. Parce qu’environ quatre ans auparavant, c’est lui qui avait tué les Mavericks match après match lors des Finales NBA. Un véritable serial killer, qui a porté le Heat vers son premier titre NBA et qui a rendu fou un certain Mark Cuban, extrêmement furax envers les arbitres de cette série. Mais ça, c’est encore une autre histoire qu’on préfère laisser de côté aujourd’hui. Revenons plutôt à ce All-Star Game 2010, et cette belle perf de D-Wade dans son jardin texan.

Dans un match globalement dominé par la Conférence Est mais bien disputé quand même, le numéro 3 du Heat a enfilé son costume de Flash, réveillant ainsi plusieurs traumatismes du côté des fans de Dallas. Décidément, toujours là pour gâcher la fête celui-là. Auteur de 28 points – record du match – à 12/16 au tir, 11 passes décisives, 6 rebonds et 5 interceptions, Wade a bien noirci la feuille de stats tout en se montrant important en fin de match, contrairement à un Deron Williams dans les nuages, un peu en mode Gérard. Si vous avez oublié le scénario des derniers instants de la partie, on vous le refait en vitesse. Alors que l’Ouest a réussi à revenir dans le match à travers un gros run, le tableau d’affichage indique un score de parité dans la dernière minute. 137-137, balle à D-Will, un-contre-un face à D-Wade. Sur la pénétration du premier, la star du Heat parvient à lui arracher le ballon des mains puis repart de l’autre côté du terrain. Tout le monde se prépare à une dernière possession décisive, mais Williams fait alors une faute volontaire sur Wade, l’envoyant sur la ligne des lancers francs étant donné que l’Est était dans le bonus. WTF are you doing ? 2/2 pour Dwyane, 139-137. Derrière, Dirk Nowitzki égalise sur la ligne, puis Chris Bosh redonne l’avantage à l’Est également aux lancers, avantage cette fois-ci définitif. Dwyane Wade est donc nommé MVP du match, quelques années après avoir été MVP des Finales NBA. Ça lui réussissait bien Dallas.

Outre l’affluence record de la rencontre et le titre de MVP de D-Wade, on se souviendra également de ce match comme étant une preview du futur Big Three de Miami, qui tombera d’ailleurs face aux Mavs lors des Finales 2011. Les highlights entre Wade et LeBron James étaient des signes annonciateurs, sans oublier évidemment la présence de Chris Bosh.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top