Jeux Olympiques

Trae Young n’a pas giga-kiffé la liste de Team USA pour les Jeux : spoiler, on connait quelques défenseurs qui pourraient servir de mouchoirs

Trae Young

Il faudra donc attendre au moins quatre ans pour voir Ice Trae aux JO.

Source image : Youtube

Trae Young n’a pas été retenu dans la pré-sélection de Team USA pour jouer les Jeux Olympiques à Tokyo. Le meneur des Hawks n’est pas parmi les 44 finalistes, liste parmi laquelle seront annoncés les douze vainqueurs en juin. Finalement gros, t’aurais peut-être du aller en Chine en septembre dernier.

La liste provisoire de Gregg Popovich pour les JO 2020 continue de faire du bruit. Cette fois, ce sont Trae Young et son coach Lloyd Pierce qui ont réagi mardi à la non-sélection du petit prodige. Le titulaire au prochain All-Star Game, ce week-end à Chicago, tourne à 29,7 points et 9,1 passes par matchs cette saison. Des excellentes statistiques qui le rendent quatrième en scoring et deuxième en passes décisives de la Ligue. 

« Je mentirais si je disais que cela ne m’a pas fait mal… Évidemment, j’avais envie de faire partie de l’équipe. »

Lloyd Pierce, lui, sera bien de l’aventure à Tokyo, contrairement donc au meneur à la calvitie mais également à John Collins, lui aussi zappé de la liste des 44.

« Trae mérite d’être All-Star pour la première fois cette saison. Il mérite d’être titulaire. Mais il mérite également une opportunité de faire les Jeux Olympiques. Son heure viendra. […] Le basket international est différent. Tu n’y vas pas seulement parce que tu es bon. Tu y vas parce que tu as gagné le droit, l’honneur d’y aller. Il faut avoir le bon état d’esprit. »

L’adjoint de Popovich dans l’équipe étasunienne pour les prochains JO comprend donc la décision qui a été prise. La liste a été faite en prenant, tout d’abord, d’anciens médaillés de 2012, 2016 et les douze joueurs présents à la Coupe du Monde 2019. Trae n’en faisait pas partie à cause d’un problème à l’œil pendant l’été et a préféré se reposer pour se préparer au mieux à la saison NBA. Un choix qui s’avère finalement peu payant pour lui, lui qui est entre-temps devenu All-Star titulaire mais qui ne lui permet donc pas d’aller accrocher une médaille Olympique en août prochain. Cependant, nul doute que cette non-sélection servira de leçon à Trae Young qui n’a encore que 21 ans. S’il rêve de Jeux Olympiques ? Il en a encore de nombreux à jouer, ainsi que des titres mondiaux à aller conquérir. Et d’ici les prochaines échéances avec Team USA, Trae Young devrait avoir d’autres défis à accomplir. Le premier ? Sortir du fond du trou de la Conférence Est et jouer les Playoffs. C’est sûr qu’il y a de quoi être déçu quand la saison se termine en avril alors que certains de ses copains All-Stars joueront jusqu’en juin… et même en aôut.

Ice Trae n’ira donc pas faire parler sa classe chez les Nippons, la faute au vivier énorme de joueurs aux Stazounis, la faute également à un forfait finalement dommageable pour jouer la Coupe du Monde 2019. Ça reste les Jeux Olympiques, ça reste un rêve pour bon nombre de joueurs, et en plus il faudra pour l’Oncle Sam laver l’affront de cette défaite en quarts de finale. Les États-Unis vont donc envoyer l’armada à Tokyo, une armada dont Trae ne fait pas encore partie. Mais quelque chose nous dit que ça ne tardera plus. Alors… à dans 4 ans à Paris ?

Source texte : The Atlanta Journal Constitution

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top