Magic

Le Magic aurait absolument tout fait pour transférer Aaron Gordon : un dunkeur c’est bien, un joueur de basket c’est mieux

Gordon 13 février 2020

Il s’entraine déjà pour les entretiens de cet été.

Source : Youtube

Le Magic d’Orlando occupe actuellement la huitième place de sa Conférence, huitième place synonyme de sweep au premier tour qualification pour la postseason. Avec trois matchs d’avance sur la Maison Blanche, la franchise floridienne devrait logiquement s’offrir une deuxième campagne de Playoffs d’affilée. Seulement, le but n’est pas de réitérer le scénario de l’année dernière avec une élimination en cinq manches contre les futurs champions Canadiens, et c’est pourquoi le front office a essayé d’améliorer le roster jusqu’aux derniers instants de la trade deadline. Avec comme principal asset Aaron Gordon, évidemment.

Visiblement, l’équipe de Mickey commence à en avoir ras le bol de l’ancien pensionnaire d’Arizona. Âgé de 24 ans et doté de qualités athlétiques très au dessus de la moyenne, le numéro 4 de la Draft 2014 avait pourtant tout en magasin pour marquer de son empreinte la Grande Ligue. Malheureusement le problème se situe dans sa capacité… à ne pas progresser d’une année sur l’autre, plutôt emmerdant. Après une saison 2017-2018 encourageante à 17,6 points, 7,9 rebonds à 43,4% au shoot, 33,6% à trois-points et 70% de la ligne des lancers qui lui a permis de signer un deal de 76 millions sur quatre ans, Gordon stagne voire…régresse. 13,9 points, 7,3 rebonds cette année, à des vilains pourcentages au tir (42,2% au tir, 29,8% derrière l’arc et 66,3% aux lancers) et un QI basket toujours aussi proche du néant absolu couplé à une incompatibilité sur le terrain avec le duo Isaac-Vucevic, c’en était trop pour un John Hammond rapidement désireux de se s’en séparer. Parmi les équipes intéressées, on nous apprend que la prise de contact avec Golden State et Minnesota était bien réelle jusqu’aux derniers instants de la trade deadline :

 » Ils (le Magic) ont essayé, et ils ont fait de très gros efforts pour faire quelque chose de lui jusqu’à la deadline. Tout ceci reviendra une fois la saison terminée et vous avez désormais une bonne idée de ce que peut être son avenir. »

Cette fois-ci c’est on ne peut plus clair : le poste 3-4 n’est plus en odeur de sainteté à Disney. Orlando a décidé de miser sur Mo Bamba et Jonathan Isaac dans la raquette pour construire l’avenir de la franchise et le duo Fournier-Vucevic pour assurer la transition. Aaron Gordon, n’étant pas le nouveau Paul George (malgré les allégations d’un certain Frank Vogel à l’époque), n’est clairement pas taillé pour être un poste 3 dans la NBA actuelle. Avec un gros contrat comme le sien, le garder sur le banc n’apparait pas comme la solution adéquate et par voies de conséquence, le management s’est donc magné pour s’en débarrasser dès que possible lors de la dernière fenêtre des transferts. Le hic est qu’au vu des dires de la source… les efforts consentis par le Magic ont été bien insuffisants compte tenu de la cote dont semble jouir le pire ennemi d’Uncle Drew. On a même réussi à retrouver certaines des offres du Magic et franchement, c’est pas jojo :

  • un package Aaron Gordon + Markelle Fultz + Evan Fournier + un abonnement illimité à Disneyland contre le seul Jordan Poole.
  • un package Aaron Gordon + D.J. Augustin + Wes Iwundu + Terrence Ross + Michael Carter-Williams + Khem Birch en échange du simple Jake Layman.
  • Aaron Gordon partout, contre rien du tout.
  • Aaron Gordon et 5 millions à San Antonio, contre rien du tout.
  • Aaron Gordon et le script de la saison 3 de la Casa de Papel aux Lakers, contre rien du tout.
  • Aaron Gordon contre le foie de Jared Dudley.

Toujours selon le site américain heavy, Les Suns ont également reniflé mais ont jugé que le bientôt triple-participant au concours de dunk accroché à Fournier plus un first pick contre le seul Cheick Diallo ne valait pas le coup dans l’optique d’accrocher les Playoffs dès cette année. Wow…

Les jours du natif de San Jose sont donc comptés en Floride. C’est maintenant toute l’organisation du Magic qui attend des grosses perfs de la part de son employé pas du mois pour voir sa valeur augmenter et en profiter dans quelques mois dans le but de le trader plus facilement. Qui veut d’un contrat dégressif capable de remplir les highlights un coup de temps en temps cet été ? Prix soldé, affaire en or, pas sérieux s’abstenir. Veuillez contacter John Hammond en MP si intéressé.

Source texte : Sean Deveney – heavy.com

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top