Hawks

Trae Young en mode Ice Trae : 48 points et 13 passes sur les Knicks, réduction sur les écharpes et bonnets pour New York

trae young

C’est qu’il fait froid en ce moment, c’est vrai.

Source image : NBA League Pass

En forme récemment et en déplacement à Atlanta, les Knicks étaient proches de la passe de 5 mais les hommes de Mike Miller se sont finalement inclinés en double-prolongation face aux Hawks (140-135). La faute, en grande partie, à Trae Young et son compère John Collins qui étaient méchamment motivés ce dimanche soir.

Ils peuvent s’en vouloir, un petit peu, mais pas de quoi se fouetter trop longtemps non plus. Ceux qui ont pu regarder New York jouer récemment ont constaté que dans le money-time, les potes de Julius Randle n’étaient pas les plus peureux du circuit. Et dans le quatrième quart-temps de ce match à la State Farm Arena (33-22 pour les Knicks) ou en prolongation (8 points d’avance à 80 secondes de la fin), on était presque sur la confirmation de cette forme actuelle. Another one, version DJ Khaled, en voyant les gars de Gotham faire le boulot en fin de match pour finir par l’emporter. Enfin, l’emporter, pensait-on. Exténués par leur back-to-back et frustrés à vitesse grand V, les Knicks vont lâcher le match et laisser les Hawks revenir petit à petit, notamment sous l’agressivité d’un Trae Young qui punissait ses défenseurs à trois-points, à la passe ou aux lancers-francs. On reviendra un petit peu plus tard sur le All-Star d’Atlanta, car il y a d’autres choses à dire avant cela. New York aurait pu l’emporter plusieurs fois, loupé pour cette fois, tant pis. En face, il faut tout de même souligner que l’excitation était plus élevée que d’habitude. Dans son costard impeccable, Clint Capela attirait tous les regards sur le banc de Lloyd Pierce. Et de retour à Atlanta après un séjour désastreux à Sacramento, Dewayne Dedmon devenait – en un seul match – le meilleur pivot des Hawks cette saison avec 10 points, 8 rebonds et 5 contres. Son duo avec John Collins a fait très mal aux Knicks, l’intérieur de Géorgie claquant un très lourd double-double (32 points, 16 rebonds à 12/19 au tir en 50 minutes) pour tenir tête à Julius Randle qui voulait lui aussi s’offrir une performance suprême dès la première période. Ceci étant dit, malgré le beau comeback de Dedmon, malgré le match très solide de Collins, malgré les bombinettes de Kevin Huerter ou le hustle de Deandre Hunter, un homme restait au-dessus de la mêlée malgré sa frêle carcasse.

Ice Trae.

Trae Young, autant être clair, n’aura pas réalisé le match de sa vie cette nuit. Impressionnant numériquement, très fort dans la production de highlights, le meneur a plus d’une fois rendu fou son coach comme ses fans. Lloyd Pierce a même, à plusieurs reprises, foutu son meneur sur le banc après une gueulante, car le All-Star regardait le monde tourner en défense. Avec des balles perdues évitables et des lancers provoqués en forçant certaines pénétrations, Young n’était pas aussi bon qu’il a pu l’être précédemment, comme face aux Sixers par exemple récemment. Les défauts sont là, les critiques aussi, mais la réalité également ne peut pas être modifiée au moment présent : lorsque Trae Young décide de prendre un match à son compte, il y arrive souvent, de plus en plus souvent. Ce sont donc ses initiatives qui, dans une prolongation mal barrée, ont permis aux Hawks de revenir, à coups de lancers francs provoqués, de petits efforts défensifs, et de bonne lecture en attaque. C’est son shoot, à deux minutes de la fin et à trois-points, qui plantait la lame de trop dans le coeur des visiteurs, célébration glaciale à l’appui. Alors qu’il s’en voulait d’avoir raté le tir de la victoire dans le temps réglementaire, un floater contesté par l’interminable Mitchell Robinson, Young calait 6 points dans la première prolongation, puis 11 points et 1 passe dans la seconde prolongation, pour définitivement garder les Knicks dans son rétroviseur. L’occasion, au passage, pour devenir le premier joueur de moins de 22 ans à poser trois matchs de minimum 45 points et 10 passes dans sa jeune carrière. Pas tout mal comme début d’aventure.

Repos mérité pour les Knicks, avec quelques micro-regrets mais une bonne phase à reprendre prochainement. Victoire rassurante pour les Hawks, qui célèbrent le retour de Dewayne Dedmon à Atlanta et la montée en température de Trae Young. On peut tranquillement se dire que, aujourd’hui, un 30-10 du meneur est une base attendue tous les soirs. Flippant.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top