Hawks

Officiel : Jabari Parker et Alex Len transférés à Sacramento, Dewayne Dedmon fait son retour dans la raquette d’Atlanta

jabari parker dewayne dedmon

Chacun son occupation préférée.

Source image : NBA League Pass

Les emplettes continuent du côté d’Atlanta, et c’est un ancien de la maison qui a été récupéré ce mercredi soir en la personne de Dewayne Dedmon. L’intérieur quitte les Kings avec 2 futurs second tours de Draft, en échange de Jabari Parker et Alex Len.

Sacramento entre dans la danse. Plutôt discrets dans les rumeurs en cette semaine de trade deadline, les décisionnaires de Californie se sont activés et ont réalisé un move assez intéressant en perspective de cet été. Nous le développerons un petit peu plus bas, mais soulignons d’abord le fait que Vlade Divac et sa clique ont tiré un trait définitif sur leur recrutement d’il y a quelques mois. Trevor Ariza ? Envoyé à Portland, contre Kent Bazemore et Anthony Tolliver. Dewayne Dedmon ? Direction Atlanta, contre Jabari Parker et Alex Len. Alors qu’Ariza et Dedmon devaient entourer les jeunes et apporter leur sérénité dans le vestiaire de Luke Walton, c’est tout l’inverse qui s’est produit puisque Trevor n’a jamais été en mesure de produire efficacement, tandis que Dewayne a publiquement demandé son transfert pour manque de temps de jeu et a été puni par la NBA. Dur dur pour les Kings, mais les échanges téléphoniques récents avec les Hawks avaient trop de sens pour que la team de Sacramento garde les bras croisés. En effet, si Len et Parker auront l’occasion d’aider Walton sur les postes 4 et 5 en boostant le banc de l’entraîneur, c’est surtout d’un point de vue financier que ce deal avantage les Kings. Dans quelques mois, ces deux nouveaux joueurs seront libres, ce qui permettra à Sacramento d’avoir des sous supplémentaires… pour prolonger Bogdan Bogdanovic. On le sait, le dossier du sniper serbe fait transpirer pas mal de fans dans la Kings Nation, mais ce dernier mouvement envoie un message clair à la concurrence. Pas envie de laisser Bogdan partir aussi vite, créons de la place dans la banque locale et matchons une offre conséquente si elle est présentée au clan Bogdanovic. Du moins, on peut se permettre de penser ainsi, quand on connaît le contexte des Kings actuellement.

Pour ce qui est du sportif donc, pas de quoi sauter au plafond car il y a peu de chances pour que Jabari Parker et Alex Len soient encore dans le coin la saison prochaine. Tout le contraire pour les Hawks, qui eux font des petits bonds en voyant Dewayne Dedmon retourner à Atlanta. Présent les deux saisons précédentes en Géorgie, Dedmon était un élément très apprécié du staff des Hawks, par sa bonne humeur, son sérieux et sa polyvalence à l’intérieur. Son départ a été fortement regretté par les jeunes cadres du coin, qui espéraient justement le recroiser le plus tôt possible. Mécontent chez les Kings, Dewayne a donc demandé à partir, et c’est Atlanta qui a sauté sur l’occasion. Un move qui confirme le changement de donne pour les Hawks, eux qui possédaient il y a encore 48h une des pires raquettes de toute la NBA. Passer de Alen Len et Damian Jones à Clint Capela et Dewayne Dedmon, on appelle ça une upgrade dans le jargon. Deux pivots sous contrat et qui apporteront en sérénité dans la peinture d’Atlanta, qui était plus ou moins l’équivalent du salon de l’agriculture depuis octobre dernier. Ceci étant dit, il va falloir continuer à épurer l’effectif de Lloyd Pierce, car le bazar reste assez évident actuellement. Bruno Fernando, rookie, sera conservé, mais après Chandler Parsons qui a été remercié ce mercredi, ne pas s’étonner si Nene est lui aussi renvoyé vers d’autres contrées. Ne pas s’étonner également si les Hawks font un dernier transfert ce jeudi, eux qui ont assuré à Trae Young et John Collins qu’ils apporteraient de l’aide, comme on a pu le voir en l’espace de quelques heures.

Un deal gagnant-gagnant ? Un deal gagnant-gagnant. Sacramento voulait faire de la place dans sa banque pour être serein cet été, c’est fait. Atlanta voulait retrouver un ancien apprécié en consolidant sa raquette, c’est fait. Le genre de business qu’on aime voir en NBA.

Source : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top